11 juin 2013 – Procès AEG

procesAEG-logoKatherine Jackson était présente à l’audience aujourd’hui, mais elle est venue seule, aucun de ces enfants ne l’accompagnait, juste un garde du corps.

Suite et fin de l’interrogatoire de Randy Phillips.

C’était Brian Panish qui a commencé l’interrogatoire ce matin.

Randy Phillips a dit que le 25 juin, le jour où Michael Jackson est décédé, il était au Staples Center, il n’avait pas l’intention d’aller à Carolwood pour le chercher.
Brian Panish a mis l’accent sur une lettre que Randy Phillips a envoyée à Tohme Tohme, l’ancien manager de Michael Jackson, le 28 Juin 2009, trois jours après le décès de Michael Jackson.
La lettre, signée par Tohme, confirme que la société de Jackson était responsable de tous les coûts de production de « This Is It ».
Randy Phillips a déclaré qu’il n’était pas certain que le 28 Juin 2009 le Dr Tohme ait le pouvoir d’agir ou non pour le compte de Michael Jackson.
Randy Phillips a dit qu’il n’avait pas lu le budget des coûts de production qui était attaché à la lettre du 28 Juin, dont le budget alloué de 450.000 pour le Dr Conrad Murray.
Le Dr Tohme avait signé et renvoyé l’autorisation à AEG Live, mais Randy Phillips ne sait pas combien de temps après la demande.

Après le décès de Michael Jackson, Randy Phillips a déclaré que les dépenses de Michael Jackson avait dépassé 7,5 millions de dollars. Selon son contrat, Michael Jackson était responsable de ce coût de production.
Randy Phillips a dit qu’il n’était pas certain que Michael Jackson ait été le seul signataire pour statuer des coûts de production ou que le Dr Tohme Tohme ait eu une procuration.
Sur le contrat, il était dit « le soussigné, Dr Tohme Tohme déclare et garantit qu’il est un agent de l’artiste ».
Randy Phillips a dit n’avoir aucune information sur personne d’autre qui aurait pu signer et approuver les frais pour le compte de Michael Jackson.

Randy Phillips a été questionné sur le contrat du Dr Tohme, qui s’est présenté comme assistant dans la production d’éléments de tournée .
Les 100 .000$ de salaire pour le contrat du Dr Tohme ont été signés par Randy Phillips et Michael Jackson. Ce montant serait versé à titre d’avance de la part de Michael Jackson.

Randy Phillips a dit qu’il avait reçu une note où Michael Jackson déclarait que le Dr Tohme n’était plus son représentant.
Brian Panish: « Aviez-vous quelque chose qui confirmait que le Dr Tohme était de retour en tant que manager ? »
Randy Phillips: « Non »

Randy Phillips a dit qu’il était préoccupé par le poids de Michael Jackson pendant les répétitions. Il a demandé à son ami Loughner d’aider Michael Jackson à manger.
L’avocat a montré un mail du 16/07/09 de Phillips: « Nous étions tous inquiets du poids de Michael Jackson qui était de 130 livres (59 kg) pendant les répétitions. »
Suite de ce mail : « Je l’ai encouragé à manger correctement car il était tellement obsédé par la création du spectacle que soit il sautait les repas soit il oubliait de manger. Kenny Ortega l’a personnellement aidé à manger et j’ai embauché un nutritionniste. »
Brian Panish: « Il est dit que vous avez embauché le nutritionniste ? »
Randy Phillips: « Je ne l’ai pas embauché, c’était juste une faveur. » Il a ajouté que son ami n’avait j’aimais été payé pour assurer ce rôle.

Autre mail qui est daté du 4/8/09 de Randy Phillips: « La mort de Michael est une terrible tragédie, mais la vie doit continuer. »
Suite du mail : « AEG Live va faire fortune avec la vente (merchandising), la rétention des billets, l’exposition itinérante et le film / DVD. J’aurais aimé qu’il soit toujours là! ».

Quant au docteur Tohme Tohme, Randy Phillips a témoigné dans une audience de la Commission du travail dans un conflit entre l’Estate de Michael Jackson et le Dr Tohme .
Lors de ce témoignage, Randy Phillips a dit que Tohme n’était pas un manager de musique traditionnel, qu’il n’avait même pas de personnel.
Randy Phillips: « Je ne sais même pas où était situé son bureau, mis à part le bar de l’hôtel Bel Air. » Certains des jurés ont ri suite à cette remarque.

Brian Panish a demandé s’il était courant que le manager de l’artiste suive les instructions du promoteur. Randy Phillips a répondu que cela avait été fait avec le consentement de Michael Jackson.
AEG Live avait un accord pour payer Dr Tohme 100.000 $ par mois pour être le manager de Michael Jackson.
Brian Panish: « Est-ce que cela semble être un conflit d’intérêts que le manager de l’artiste prenne la direction du producteur. »
Randy Phillips : « En fait non, parce que Michael Jackson avait signé ce document, ainsi il devait être d’accord avec cela. »
Randy Phillips a dit qu’il voulait avoir quelqu’un comme manager pour Michael Jackson, parce qu’ils avaient besoin de quelqu’un pour gérer en son nom.

Brian Panish a demandé si Michael Jackson était devenu plus anxieux à l’approche de la tournée. « En ce qui me concerne, je n’ai jamais vu Michael anxieux » a déclaré Randy Phillips.

Randy Phillips a déclaré que Michael Jackson ne lui avait jamais parlé de ses problèmes de sommeil.

Randy Phillips a dit que, le 4 mai, après le déjeuner, il avait eu une conversation téléphonique avec le Dr Tohme, mais qu’ils n’avaient jamais discuté de cette affaire.

Quant à Frank DiLeo, Phillips a déclaré qu’il avait demandé à AEG Live de lui avancer 50.000 $, et qu’il croyait que Michael Jackson l’avait approuvé.
Randy Phillips a écrit dans un mail: « Je pense que nous devons le faire, mais je ne suis pas sûr de savoir comment, sans un contrat mis en place ou une lettre signée par Michael Jackson.»
« Nous avons juste à signer et à prier» avait répondu Paul Gongaware. «Mais ce que nous faisons est le contraire de ce que nous devons faire » a ensuite répondu Phillips…. « Je pense que Michael Jackson doit accepter notre dossier et nous diriger. Vous savez qu’il est amnésique quand il s’agit de payer des gens. »
Randy Phillips a déclaré avoir dû penser que Michael Jackson avait un avocat le 2 Juin 2009. Il a dit que Michael Jackson utilisait des avocats différents pour différentes choses.

Panish a également demandé à Randy Phillips s’il avait vu un accord signé pour que Frank Dileo travaille comme manager de Michael Jackson.
Brian Panish a montré une lettre du 2 mai 2009, signée par Michael Jackson indiquant que Franck Dileo était l’un de ses représentants.
La lettre comprenait une phrase curieuse qui indiquait que Franck Dileo pouvait faire des affaires pour le compte de Michael Jackson « seulement lorsqu’il recevait des instructions ».
Paul Gongaware avait écrit à Randy Phillips: « C’est un peu étrange. «Conformément aux instructions », comment allons-nous le savoir? »
Randy Phillips a répondu qu’ils auraient besoin d’un contrat signé ou une lettre de Michael Jackson autorisant le versement à Franck Dileo d’une avance 50.000 $
Paul Gongaware a répondu: «Nous allons juste signer et prier. »

«Mais ce que nous faisons est le contraire de ce que nous devons faire » a ensuite répondu Phillips….« Je pense que Michael Jackson doit accepter notre dossier et nous diriger. Vous savez qu’il est amnésique quand il s’agit de payer des gens. »
Ce qui a conduit Brian Panish à demander si c’était comme cela que AEG Live faisait des affaires.

Randy Phillips a répondu que non.

Randy Phillips a déclaré avoir dû penser que Michael Jackson avait un avocat le 2 Juin 2009. Il a dit que Michael Jackson utilisait des avocats différents pour différentes choses.

Le 02/06/09, Randy Phillips a écrit à Jeff Wald (Un fabricant de livres de luxe grand format): « Jeff, rappelle-toi qu’avoir Michael Jackson concentré, ce n’est pas la chose la plus facile au monde. » Suite du Mail : « nous n’avons toujours pas d’avocat, de chef d’entreprise, ou encore de vrai manager en place. C’est un cauchemar! »
Randy Phillips a expliqué qu’il ne voulait pas dire que Frank DiLeo n’était pas un vrai manager.
Randy Phillips a dit qu’il n’avait pas agi en tant que manager de Michael Jackson.

Brian Panish lui a demandé si la gestion de la crise est de la responsabilité du manager, il a déclaré que c’était aux avocats de le faire.

Une partie du contrat avec Michael Jackson disait qu’AEG Live achète une maison à Las Vegas pour l’artiste.
«Je ne m’occupais pas des affaires de Michael Jackson, mais traiter avec Michael Jackson était épuisant. » a expliqué Randy Phillips.
Brian Panish demandé à Randy Phillips s’il avait essayé d’agir en tant que manager de Michael Jackson avant la mort du chanteur. Phillips a dit « non ».
Brian Panish a donné à Randy Phillips des exemples où il avait essayé de gérer plusieurs affaires de Michael Jackson notamment des procès où celui-ci était impliqué et d’autres transactions commerciales.
Randy Phillips a nié avoir voulu être le manager de Michael Jackson, ou que ses actes avaient été ceux d’un manager.
Frank DiLeo était la personne avec laquelle il négociait au nom de Michael Jackson, a dit Randy Phillips.
« Michael était impérial, ce qui le rendait grand, mais aussi impossible à traiter (pour faire des affaires » a expliqué Phillips.
Randy Phillips : « Il (Michael Jackson) changeait d’avis, voulait des choses différentes à des heures différentes. »
Randy Phillips: « Il (Michael Jackson) changeait de manager comme on change de chaussettes, il nous fallait pratiquement une carte de pointage pour savoir qui le représentait. »

Marvin Putnam: « Pourriez-vous nous dire qui Michael Jackson avait-il embauché?

Randy Phillips: « Non, le Dr Tohme m’avait été présenté en tant que manager de Michael Jackson » a déclaré Phillips.
Randy Phillips a déclaré que Michael Jackson et le Dr Tohme semblaient avoir une relation très étroite et que le Dr Tohme semblait beaucoup se soucier de Michael Jackson.
Le Dr Tohme avait été présenté à Michael Jackson par Jermaine Jackson, a déclaré Randy Phillips. Il y avait une certaine familiarité entre eux, a-t-il ajouté.
Randy Phillips a déclaré Michael Jackson voulait «refaire surface» et Jermaine lui avait présenté le Dr Tohme.
«Michael Jackson était déterminé à relancer sa carrière » lui avait dit le Dr Tohme . «Il était temps pour un comeback » s’est-il rappelé.
« La seule manière dont j’ai pu traiter avec Michael Jackson, c’était par l’intermédiaire du Dr. Tohme. » a dit Randy Phillips.
Randy Phillips a déclaré qu’AEG n’avait jamais payé le Dr Tohme parce qu’il y avait des conditions dans le contrat, comme l’obtention d’assurance pour le spectacle, qui n’a pas été faite.

Aussi, Randy Phillips a dit qu’il avait reçu une lettre de Michael Jackson pour licencier le Dr Tohme. « Le Dr. Tohme ne pouvait évidemment plus remplir ses obligations .»
Randy Phillips a déclaré que Michael Jackson lui avait dit que le Dr Tohme avait géré certaines de ses affaires, comme l’achat de la maison à Las Vegas, et le travail avec Frank DiLeo.
Michael Jackson lui a dit que Franck DiLeo s’occupait des affaires liées à la partie divertissement de sa carrière et d’autres choses et qu’il pensait que le Dr Tohme n’était pas qualifié pour le faire.
Randy Phillips a déclaré qu’après la mort de Michael Jackson, la succession de Michael Jackson avait voulu un état détaillé des dépenses de la production.

Concernant son rendez-vous au Polo Lounge de l’hôtel Bel Air , Phillips a dit qu’il avait reçu un appel du Dr Tohme demandant à le rencontrer car il avait déjà rencontré les avocats de Jackson.

L’avocat a montré des mails de Randy Phillips dans lesquels Kathy Jorrie, une avocate travaillant pour AEG live, avait exprimé des doutes au sujet du Dr Tohme.
Phillips a dit qu’il avait fait confidence au Dr Tohme et s’était basé sur la façon dont il avait traité avec Michael Jackson. Il a dit qu’il pensait qu’à l’époque, il avait fait un « travail phénoménal. »

Panish a interrogé Randy Phillips à propos des mails qu’il a échangés avec le directeur musical Irving Azoff.
Dans l’un de ces mails, Randy Phillips avait demandé à Irving Azoff quelles étaient les « chances » pour que Michael Jackson fasse les 50 concerts à l’O2 Arena de Londres.
Irving Azoff avait répondu qu’avoir l’assurance était la clé. « Vous êtes un génie sur ce coup, mec » avait-il écrit à Randy Phillips.

Après le déjeuner, Marvin Putnam, l’avocat de la défense a repris l’interrogatoire de Randy Phillips.

Katherine Jackson n’est plus revenue pour l’audience de l’après-midi.

Marvin Putnam a demandé à Randy Phillips s’il avait rencontré son avocat pendant la pause de midi.
Marvin Putnam: « Ils vous ont montré des documents? »
Randy Phillips: « Juste le menu ».
Tous les jurés ont ri. C’est ainsi que Marvin Putnam a commencé après le déjeuner, en fait Marvin Putman a imité Brian Panish dans sa façon d’interroger le témoin.

Il a montré un mail que Randy Phillips avait envoyé à l’assistant de Jackson, Michael Amir Williams, afin d’organiser une réunion pour discuter de diverses affaires.
Le sujet de la réunion comprenait l’achat de Neverland, le règlement d’un litige sur des souvenirs de Michael Jackson et un accord sur la vente d’un parfum. Randy Phillips a dit que la réunion avait été organisée à la demande de Frank Dileo.

Marvin Putnam a interrogé Randy Phillips sur plusieurs personnes impliquées dans les affaires de Jackson. Il l’a interrogé sur l’exécuteur de la succession, John Branca.
Randy Phillips a raconté leur histoire.

John Branca a représenté Jackson pendant une partie de sa carrière, mais qu’ils ont eu une dispute.
Juste avant sa mort, « Michael l’a fait revenir » a déclaré M. Phillips,.
Randy Phillips a déclaré que la succession de Michael Jackson lui avait demandé d’être témoin pour eux dans le conflit entre le Dr Tohme et la succession de Michael Jackson.

Randy Phillips a témoigné au sujet d’une conversation avec Brenda Richie, l’ex-épouse de Lionel Richie.
«Oui, j’ai été son manager pendant 10 ans » a déclaré M. Phillips au sujet de sa relation avec Lionel Richie.

Il a dit que Brenda Richie l’avait appelé quelques semaines après le décès de Michael Jackson.
Marvin Putnam a montré le mail de Randy Phillips, envoyé au porte-parole d’AEG live le 18/08/09: « Je pense que je sais de quoi Michael Jackson est mort de ce qui innocenterait Conrad »
« Brenda m’avait appelé pour me dire qu’elle était en contact avec Michael soit à travers un médium soit directement » a déclaré Randy Phillips.
Brian Panish : «Objection : triple ouï-dire! »
Les personnes dans la salle d’audience ont éclaté de rire.
Randy Phillips a déclaré que Brenda Richie lui avait dit que ce n’était pas la faute du Dr Murray et qu’il s’est suicidé. «Je vous ai dit que c’était bizarre» a déclaré Randy Phillips
Marvin Putnam lui a demandé pourquoi il n’avait pas déclaré au LAPD ce que Brenda lui avait dit. Randy Phillips a précisé qu’il ne pensait pas que c’était des informations pertinentes et qu’il ne voulait pas la camisole de force.

Randy Phillips a déclaré que cette déposition avait été faite trois ans et demi après le décès de Michael Jackson. Il a dit qu’il pensait qu’il y avait plus de 9.000 mails échangés.

Afin de préparer son témoignage, Randy Phillips a dit qu’il avait regardé son témoignage dans l’affaire pénale du Dr. Conrad Murray.
Il a dit qu’il s’était préparé pour cette déposition, mais pas comme il l’avait fait pour témoigner au tribunal.
Il ne pensait pas que les mails seraient utilisés lors de la déposition, donc il ne les avait pas lus.
Randy Phillips a expliqué qu’il avait eu le temps de regarder en détail tous les mails depuis sa déposition, donc il était capable de mieux se rappeler les événements.
Randy Phillips a dit qu’il n’était pas désigné comme la personne qui connaissait le mieux, ou la personne la plus qualifiée par AEG Live…

Ensuite, il a expliqué son parcours au jurés.
Randy Phillips a dit qu’il n’avait fait qu’une correction de fond à sa retranscription de la déposition. Randy Phillips a dit qu’il était le président et le PDG de AEG Live.
Au collège, il avait été le directeur des événements spéciaux pour l’association des étudiants. Il est diplômé de Stanford en sciences politiques.
Il est allé à l’Université de droit à Santa Clara. Randy Phillips a promu les Harlem Globetrotters. L’une des stars lui avait demandé d’être son manager.
Randy Phillips a dit qu’il pensait que c’était une bonne chose de commencer sa carrière, en déménageant à Los Angeles et avait muté à Loyola Law School.
Il avait commencé la gestion avec West Management International, puis il avait travaillé à Stiefel & Phillips en 1996.
Il avait représenté Rod Stewart et Matthew Brodrick, ensuite les Guns N Roses, Toni Braxton, Prince, Simple Minds, Morrisey.
Randy Phillips avait travaillé avec Michael Jackson à ce moment-là, il avait représenté l’artiste dans un contrat de sponsoring et une ligne de chaussures de sport.
« C’était au début des années 90, juste avant le History Tour. L’accord a été un succès » a déclaré Phillips
Randy Phillips a déclaré que la ligne de baskets n’avait cependant pas marché. La société avait fait l’affaire avec LA Gear.
« Certaines des chaussures étaient vraiment horribles. » a déclaré Phillips.
Randy Phillips a décrit la réaction de Michael Jackson : « Arrêtons cette merde, c’est moche, ils ne savent pas ce qu’ils font, ce truc, c’est de la merde, ils vont me ruiner » avait dit MJ.
Randy Phillips a décrit Michael Jackson comme «incroyablement fort » pour faire des affaires.
Après l’accord, Michael Jackson et John Branca avaient demandé à Phillips de devenir le manager de Michael Jackson. Il avait refusé. Et il n’avait plus eu affaire avec MJ jusqu’en 2007.
Randy Phillips avait quitté « Stiefel & Phillips » et avait travaillé à « Red Ant Divertissement » de 1996 à 1999, il avait continué d’être le co-manager de Toni Braxton.
Il avait aussi géré un groupe appelé Dream à Puffy Combs. Puis il avait été approché par John Meglan et Paul Gongaware pour commencer les Concerts West, qui est maintenant devenu AEG Live
« Ils voulaient que je les aide à obtenir une tournée avec une artiste du nom de Britney Spears » a expliqué Randy Phillips.
Randy Phillips a dit qu’il avait une très bonne relation avec son manager de l’époque. C’était la première grande tournée de Britney Spears.
Randy Phillips avait été consultant pour la tournée et avait eu une part des profits. Après la tournée, Tim Leiweke lui avait proposé un poste en interne à AEG. Phillips était devenu le président et PDG d’AEG Live en 2001.
Randy Phillips a parlé des concerts permanents d’AEG Live à Las Vegas : Céline Dion, Elton John, Cher, Shania Twain, Rod Stewart.
Randy Phillips a déclaré qu’AEG Live avait promu et produit la plus brillante tournée de Prince, en 2004.
Randy Phillips a témoigné qu’ils avaient produit et promu Prince à l’O2 Arena et un show à Las Vegas au Rio Hôtel en 2006.

Randy Phillips a dit qu’il a deux façons de travailler avec les artistes: « Lorsque l’artiste lance un nouvel album, Phillips contacte l’équipe de l’artiste. »
Une autre façon est la gestion de la tournée de l’artiste. «Mon travail consiste à vendre des concepts et des idées” a déclaré Phillips.
Randy Phillips a déclaré que pour les superstars qui remplissent les grandes arènes, comme le Staple, 90% des profits vont à l’artiste et 10% au promoteur.
Une fois qu’il a conclu l’affaire, Randy Phillips passe l’affaire à quelqu’un d’autre au sein d’AEG Live qui est mieux préparé pour y faire face.
«Je ne pense pas être assis sur ce trône. » a expliqué Phillips. « Nous avons un processus décisionnel très ouvert à AEG Live. »
«Je suis le promoteur et le gestionnaire, je pense comme un gestionnaire, je pense en terme de la marque elle-même », a expliqué Phillips.
Randy Phillips a déclaré que Live Nation est environ trois fois plus grand qu’AEG Live. Ils sont en concurrence quand il s’agit de tournées.
« Je pense que nous sommes une meilleure société » a estimé Phillips. Il a dit que Live Nation est dans les affaires d’amphithéâtres et qu’AEG est strictement dans les tournées des aréna. »
« Etre le Numéro 1 ne veut pas dire que vous êtes le plus rentable» a déclaré Randy Phillips.

«Je n’aime pas particulièrement la musique, ce n’est pas pour cela que je m’y suis engagé. J’adore les affaires » a déclaré Phillips.
C’est difficile de traiter avec les artistes, mais Phillips a dit qu’il aimait les défis.
AEG Live travaille actuellement sur un festival de musique BET le 28 Juin.
Randy Phillips a dit qu’il était très coûteux de garder tout le personnel si vous n’êtes pas en tournée régulièrement. Michael Jackson n’avait pas fait de tournée depuis de nombreuses années.

AEG Live fait aussi la promotion de Justin Bieber pour une tournée mondiale. Ce sera 130 spectacles sur 14-15 mois. «C’est un montant très important» a déclaré M. Phillips.
Marvin Putnam: « Est-ce qu’AEG Live peut forcer un artiste à effectuer un spectacle? »
Randy Phillips: « Non, l’artiste a l’ultime pouvoir ».
Randy Phillips: « Nous vivons dans une société libre, ils ne sont pas mes esclaves. Si l’artiste ne veut pas jouer, il n’y a rien que nous puissions faire. » a-t-il ajouté.

Randy Phillips a déclaré que Peter Lopez, l’avocat de Michael Jackson, avait demandé une réunion avec AEG Live en 2007. Elle a eu lieu à Las Vegas. «On m’a dit par John Branca que Michael voulait se remettre au travail et c’est pourquoi nous étions là-bas, » a expliqué Randy Phillips.
« Malgré toutes les complexités quand on traitait avec Michael, c’était l’une des plus grandes stars dans le monde » a-t-il déclaré.

Michael Jackson voulait sortir de nouveaux titres de manière régulière, toutes les 6 semaines, en adoptant une stratégie novatrice et en articulant une tournée autour de ces sorties.

Ils avaient également discuté de l’idée de faire une mini-série sur King Tut et des courts métrages. La réunion avait duré environ 90 minutes, a déclaré Randy Phillips. « Il avait l’air bien, très motivé, il a beaucoup parlé de ce qu’il voulait faire» a précisé Randy Phillips. « Il avait l’air très bien. » a-t-il insisté.

Randy Phillips a dit qu’il ne pensait pas que Michael Jackson abusait de médicaments sur ordonnance à l’époque et qu’il n’était pas préoccupé par sa santé. « Michael Jackson était grand, il était motivé, net, comme la star qu’il était »

Randy Phillips a décrit les détails d’une rencontre où Michael Jackson avait jeté un crayon sur lui, en plaisantant.

«Nous avons choisi Londres parce que sa popularité y était le moins diminuée en raison des problèmes qu’il avait eus » a expliqué Randy Phillips.

Randy Phillips a déclaré que Colony Capital, une société d’investissement, était impliquée dans les finances de Michael Jackson.
Ils ont acheté la dette de Neverland auprès d’une banque pour 23 millions de dollars et Michael Jackson voulait recommencer sa carrière et refaire de l’argent.
Colony Capital avait demandé une réunion avec Randy Phillips. C’est là qu’il avait rencontré le Dr Tohme, c’était le manager de Michael Jackson à l’époque, a dit Randy Phillips.
La réunion avait eu lieu en 2008 au bar de l’Hôtel Bel Air à la demande du Dr Tohme.
« La chose la plus urgente pour Michael Jackson à l’époque était d’avoir un domicile fixe pour lui et ses enfants. » a déclaré Phillips.
« Il ne voulait plus vivre dans une maison appartenant à d’autres personnes » a-t-il ajouté.

Marvin Putnam a montré un mail du 13 juin 2008 avec des projets pour Michael Jackson.
«La perfection est chère, et accessoirement impossible à réaliser» a opiné Randy Phillips, en disant qu’ils avaient essayé de contrôler les dépenses de Michael Jackson et rien d’autre.
Marvin Putnam: « Arriviez-vous à le contrôler financièrement? »
Randy Phillips: « Pas très bien, mais je blâme Paul Gongaware. »

L’audience a été suspendue jusqu’à demain.

Randy Phillips sera de nouveau présent.

Il semblerait que Randy Phillips soit à la barre des témoins pour tout le restant de la semaine.

Jeudi et vendredi seront des demi-journées pour les audiences.

Sources : Anthony McCartney( AP) et ABC7Courts .

Compte rendu réalisé par Jadzzia « Carine » MJ pour MJBackstage

0 Commentaires

Laisser une réponse

CONTACT US

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi

©2020 MJBackstage - Fan Club Belge de Michael Jackson - All rights reserved

Site réalisé par l'équipe du site Michaelizer

LES AMIS DU MJBACKSTAGE

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?