16 avril 2013 – Procès AEG

Deuxième jour de la seconde étape de la sélection du jury à l’aide du « voir/dire ».

« Voir/dire » se compose de questions orales posées aux candidats jurés par le juge, les parties, les avocats ou une combinaison des deux. Ce questionnement oral, souvent complété par un questionnaire écrit préalable, est utilisé pour déterminer si un candidat juré est impartial ou pas, s’il connaît les parties, les avocats, ou les témoins. « Voir/dire » est un outil pour obtenir un jury impartial. Les jurés potentiels sont interrogés sous serment, en effet le « voir/dire » implique de « dire la vérité ».

Il s’agit d’un long processus. Cinq jurés seulement ont été interrogés en 90 minutes. Pour rappel, il reste 87 candidats.

La journée a commencé par l’audience concernant l’ordonnance de protection des documents juridiques et des dossiers médicaux. Une avocate de l’Estate est apparue et a dit à la juge que cela ne la dérangeait pas si des informations étaient révélées lors du procès, mais qu’elle ne voulait pas que ce soit médiatisé par les journalistes. Visiblement, cette avocate a mis la pression sur la juge.
La juge a répondu que c’était un grand problème puisque ce qui est présenté au jury devient automatiquement un dossier public. La décision sera prise le 25 Avril. La juge veut savoir dans 10 jours ce qu’ils veulent exactement sceller. Pendant ce temps, l’ordre de protection reste en place. Il traite de tous les documents produits dans les recherches.

Après cela, la sélection a commencé. La juge a reçu plusieurs notes de différents jurés demandant à être excusés. La juge a déclaré qu’à l’exception des urgences médicales, elle ne tolérerait plus aucune excuse de la part des jurés potentiels dans la plainte qui oppose la mère de Michael Jackson au promoteur AEG.

La juge et les avocats des deux parties ont chacun interrogé des jurés et en ont excusé 7. Restent donc 80 jurés. Parmi les jurés, on retrouve : un postier à la retraite, un mécanicien, quelqu’un qui travaille à DWP (Los Angeles Département de l’eau et de l’énergie sans certitude), un enseignant et un chômeur. L’après-midi, 18 jurés devraient être interrogés personnellement.

Le juré n° 1 : un homme qui a déjà plusieurs expériences comme juré, il est ingénieur civil et n’a aucun problème pour donner un éventuel verdict. Il a dit qu’il voterait pour la défense s’il y a des preuves en sa faveur. Il ne croit pas que l’argent puisse remplacer une personne.
Il croit que Michael Jackson, tout comme Elvis, aurait dû avoir plus d’éthique, il ne suit pas les médias. Il n’a aucun sentiment négatif envers Michael Jackson.

Le juré n°2 : un homme dont la femme à la retraite a travaillé comme avocate pour des recherches pour la cour, il est Life Coach, a enseigné l’anglais comme seconde langue. Il parle au moins trois langues, Son épouse a déjà dû se défendre dans un procès. Il n’a aucun problème avec un verdict substantiel du demandeur ou de la défense.

Le Juré n° 3: un homme qui travaille dans un atelier d’impression de T-shirt. Il n’a pas de sentiments négatifs au sujet des poursuites. Il n’a pas de sentiment spécifique envers Michael Jackson, il pense que Michael Jackson a eu une éducation dure, il n’a aucune opinion sur Katherine Jackson. Sa propre mère a été dépendante aux antidouleurs, il comprend le problème. Il n’a plus eu de contacts avec sa mère depuis 10 ans. Aucun avis négatif en ce qui concerne les accusations contre Michael à Santa Maria.

Le juré n° 4: une femme juriste qui travaille pour un grand cabinet d’avocats qui a traité des affaires avec le cabinet de la défense, son frère été victime d’un accident, il dépend de plusieurs médicaments sur ordonnance, elle a vu et connaît les effets du sevrage. Aucun parti pris dans cette affaire.

Le juré n° 5: une femme, qui travaille comme designer au JPL enseignement technique. Elle possède une expérience positive en tant que jurée, elle connaît Michael depuis l’époque des Jackson Five, elle n’a jamais eu de problèmes avec des médicaments sur ordonnance, mais pense que c’est une évidence qu’il est difficile d’arrêter. Elle n’a pas encore d’avis sur cette affaire. Elle a demandé à parler à la juge et aux avocats ( sidebar ) .

Le juré N° 6: un homme, il a des sentiments très affirmés sur l’affaire. Il pense que le questionnaire comportait des questions idiotes, il est négatif sur ce procès au civil. Il pense que c’est une affaire entre deux parties qui ont beaucoup d’argent, qui font un procès pour rien. Il n’est un « grand fan » de Michael Jackson, il pense qu’il n’était pas une bonne personne. Il a déclaré avoir pris sa décision sur cette affaire et que rien ne pourrait la lui faire changer. Il pense que cette affaire est une perte de temps.

Le Juré n°7: un homme, un avocat qui défend les homosexuels, il est favorable à ce procès, il connaît quelqu’un de proche qui souffre d’une dépendance aux médicaments, il pense qu’il n’est pas facile de s’en sortir. Il n’a pas d’avis personnel sur Katherine Jackson. Il a rencontré Michael Jackson lors d’une soirée de charité en 2001 avec Liz Taylor, il l’a trouvé très timide et très mal à l’aise avec la grande foule.

Le juré n°8: Il semble avoir un problème avec l’anglais. Il a dit qu’il n’avait pas compris le sens de certaines questions, il est très défavorable au film This Is It, mais a dit ne pas l’avoir vu. Il n’a jamais entendu parler d’AEG.

Le juré n°9: un homme, il a déjà été juré dans d’autres procès. Il dit qu’il est conservateur. Il est favorable à une grosse somme comme dédommagement lors du verdict, il a demandé à parler en privé de certains problèmes de dépendance. Il n’a pas d’avis spécifiques sur Michael Jackson, il n’aimait pas sa musique. Il est très défavorable à Michael Jackson en tant que personne, à sa manière de se comporter en public, de vouloir attirer l’attention. Il dit qu’il sera impartial.

Le juré n° 10: un homme, il dit qu’il est pour ce procès, il a une opinion neutre sur Michael Jackson. Il n’est pas contre l’attribution d’une grosse somme d’argent comme dédommagement lors du verdict.

Le juré N°11: une femme, une biologiste et chimiste, elle a été impliquée dans la recherche contre le cancer à l’ULA, son mari enseigne à l’école de médecine. Elle passe son temps à vendre sur eBay des choses qu’elle a accumulées au fil des ans. Elle a travaillé avec des toxicomanes qui ont pris du Demerol. Elle explique qu’il est très difficile pour un patient dépendant au Demerol de s’arrêter. Elle pourra être impartiale. Elle n’a pas de problème avec Michael Jackson pour son procès de 2005, puisque il a été déclaré non coupable.

Les avocats des plaignants sont alors passés au juré n° 14: une femme, actuellement concernée par des problèmes de dépendance, elle a la tutelle de l’enfant de sa sœur qu’elle veut adopter, elle l’a eu dès sa naissance car sa sœur prenait des stupéfiants pendant sa grossesse. Pas d’opinion de toute façon sur le procès, ni de problème avec la grosse somme d’argent demandée pour le verdict

Tous les jurés d’aujourd’hui ont été questionnés par l’avocat de Katherine Jackson, Brian Panish.

La sélection du jury reprendra demain matin avec les avocats de la défense (d’AEG Live) pour continuer l’interrogatoire.

Compte rendu réalisé par Jadzzia « Carine » MJ pour MJBackstage.

0 Commentaires

Laisser une réponse

CONTACT US

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi

©2020 MJBackstage - Fan Club Belge de Michael Jackson - All rights reserved

Site réalisé par l'équipe du site Michaelizer

LES AMIS DU MJBACKSTAGE

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?