19 septembre 2013 – Procès Jackson / AEG

C’était la fin des témoignages dans le procès. Nous en étions au jour 82 et à la fin de la 20ème semaine.
Katherine Jackson et Trent ainsi qu’un garde du corps étaient présents dans la salle d’audience.

La suite dans le procès :
-Les instructions seront données au jury lundi.
-Les arguments de clôture des plaignants, c’est pour mardi.
-Les arguments de clôture de la défense, c’est pour mercredi.
-La réfutation des avocats de Katherine Jackson pour jeudi.
Avant l’entrée du jury, les avocats ont argumenté sur les limites du témoignage du Dr Allan Metzger.
La juge Yvette Palazuelos a dit au jury qu’elle permettait aux avocats de Katherine Jackson de rouvrir brièvement le dossier.
Les plaignants ont appelé le Dr Allan Metzger comme témoin.
C’est avocat de Katherine Jackson Deborah Chang qui fait l’interrogatoire direct.

 

Le Dr Metzger a expliqué qu’il était parti en voyage, il n’était rentré qu’il y a 2 à 3 semaines.
Il avait fait sa déposition en septembre 2012, c’est-à-dire 3 ans après la mort de Michael Jackson. Il avait travaillé avec Michael Jackson pendant 25-30 ans.
Le médecin a expliqué qu’il n’avait pas tous les dossiers médicaux lorsqu’il avait fait sa déposition, ils étaient répartis entre le coroner et les avocats.
Quand Chang a demandé si le Dr Metzger avait revu la transcription du témoignage de Debbie Rowe, les avocats d’AEG ont fait une objection et ont demandé une sidebar.( barre latérale , discussion entre les avocats et le juge sans que le jury et le public n’entendent ce qui se dit ou aparté ).
Note : « Le Dr Metzger et Debbie Rowe ont le même avocat, il s’agit de Eric George, c’est le fils de Ronald George, l’ancien chef de la Justice en Californie. »
Le Dr Metzger a soigné d’autres célébrités pendant ses 46 ans de carrière. Il a dit qu’il n’était pas inhabituel qu’ils utilisent de faux noms.
Le médecin a dit qu’il était devenu très proche de Michael Jackson. Il avait commencé à le voir en 1983 pour le lupus discoïde. Après il y avait eu l’incident de la brûlure.
« Sa douleur est devenue insupportable. » a-t-il expliqué.
La fille du Dr Metzger avait été la première à se rendre à Neverland. Elle y était allée lors d’une visite caritative pour la Fondation Dreamstreet.
Le médecin a dit que Neverland était un lieu de paix. Il y était allé entre 12 et 15 fois, parfois avec des amis, de la famille, il avait aidé à nourrir des enfants.. Michael Jackson supervisait.
Dr Metzger: « Michael Jackson a traversé beaucoup de problèmes avec une attitude généralement positive ».
« Je ne sais pas si quelqu’un peut partager son degré de charité. » a dit le médecin.
Le Dr Metzger a dit parfois que Michael Jackson lui posait des questions sur une maladie qu’il voulait connaître, mais généralement il ne discutait pas avec lui des organismes de bienfaisance.
Normalement, Michael était très protecteur avec ses courts métrages. Mais il avait confiance en certaines personnes, et le Dr Metzger était l’une d’entre elles.
Pendant plusieurs années, il avait subi une terrible brûlure, des problèmes de dos et aussi de cou, a-t-il dit.
Le lupus discoïde était très effrayant pour lui, le Dr Metzger a dit, et les brûlures sont venues s’ajouter au lupus discoïde.
Le lupus discoïde pouvait traverser son cuir chevelu jusqu’à son visage, ce qui pouvait conduit à une défiguration.
Le Dr Metzger a raconté que Lionel Richie avait pris contact avec Michael Jackson, et en une journée il avait écrit « We Are The World ». Lionel Richie avait fait la musique.
« Lui et Lionel ont pu rassembler beaucoup de gens influents dans des actions de bienfaisances.» a déclaré le Dr Metzger.
Deborah Chang a montré une partie du clip vidéo « We Are The World » avec les grandes stars de la musique qui chantaient. La chanson avait recueilli des fonds pour des efforts humanitaires.
Le Dr Metzger a travaillé avec le Dr Klein, Sasaki et Hoefflin. Les maladies de Michael Jackson étaient incurables (lupus et vitiligo).
Il a dit qu’il avait fait les examens préopératoires avant les chirurgies de Michael Jackson.
« J’aimais toujours passer en revue tous les types de médicaments qu’il prenait, pour m’assurer qu’il n’y avait pas d’interactions médicamenteuses. » a témoigné le Dr Metzger.
Deborah Chang: « Diriez-vous que les 10 premières années où vous l’avez vu étaient très difficiles? »
Le Dr Metzger: « Oui, très difficile. »
Chang a demandé au Dr Metzger à quoi il faisait référence quand il disait que Michael Jackson faisait le tour (son « shopping ») des médecins. Il a expliqué que c’était un jargon qui était utilisé par les médecins qui soignaient Michael Jackson.
Le Dr Metzger: « Lorsqu’il était loin de nous, car il voyageait beaucoup, il utilisait le médecin de l’hôtel. »
Dr Metzger: « Michael Jackson devait faire le tour de la ville pour trouver des médecins de qualité pour lui-même et pour ses enfants. »
Le Dr Metzger a dit qu’il s’était toujours impliqué dans les soins médicaux de Michael Jackson parce qu’il voulait s’assurer que Michael Jackson était en sécurité.
« Michael était très secret. » a dit le Dr Metzger. Il a ajouté qu’il voulait toujours savoir quels étaient les soins médicaux reçus par Michael Jackson, mais souvent il n’en savait rien.
« Il comptait sur les autres et avait foi dans la profession médicale.» a déclaré le Dr Metzger.
« Il s’informait souvent auprès de moi par la suite. » a ajouté le Dr Metzger.
Deborah Chang: « Pensez-vous qu’il cherchait des médecins pour obtenir des médicaments? »
Le Dr Metzger: « Non »
Deborah Chang: « Croyez-vous qu’il était votre ami afin qu’il puisse obtenir des médicaments sur prescriptions auprès de vous? »
Dr Metzger: « Absolument pas ! Je ne lui ai jamais donné de Demerol ou de narcotiques puissants narcotiques. »
Le Dr Metzger: « J’ai travaillé avec Karen Faye, Debbie Rowe et Grace Rwamba. »
Le Dr Metzger: « J’étais en contact avec elles, non pas comme un espion, mais je voulais prendre le pouls de ce qui se passait avec mon copain. »
A de nombreuses reprises, Debbie Rowe avait contacté le Dr Metzger quand elle pensait que les autres médecins donnaient beaucoup d’analgésiques à Michael Jackson.
Il a dit que, selon lui, Debbie Rowe pensait qu’il pouvait faire quelque chose ce sujet.
Deborah Chang: « Avez-vous personnellement vu MJ sous influence? »
Dr Metzger: « Non, je l’avais vu groggy, mais jamais ivre. »
« Je ne l’ai jamais vu en état d’ébriété avec trop de médicaments contre la douleur. » a-t-il dit.
Le Dr Metzger: « Je n’étais pas inquiet par l’anesthésie, j’étais toujours préoccupé par les nombreuses chirurgies. »
Le Dr Metzger a déclaré qu’il était d’accord avec le fait que Michael Jackson avait besoin de la majorité des interventions chirurgicales qu’il avait subies, spécialement après sa brûlure.
Le Dr Metzger a dit qu’il avait procédé à plusieurs examens médicaux pour Michael Jackson, à la demande des assurances avant ses tournées.
Pour le Dangerous Tour, Dr Metzger a dit « J’ai été informé que le Dr Forecast allait prendre la relève pour la partie médicale, et ils n’avaient pas besoin de moi en raison de la distance .»
Le Dr Metzger avait reçu un appel au cours de la tournée. Michael Jackson avait quelques problèmes liés à la déshydratation et le Dr Forecast lui avait administré du Demerol pour les problèmes de sommeil : le médecin a déclaré que c’était la première fois qu’il était au courant du problème, il n’avait pas eu des problèmes de sommeil lors de la tournée de Bad.
Deborah Chang: « Avez-vous essayez de travailler avec le Dr Forecast pour résoudre le problème? »
Le Dr Metzger: « Je pense que nous avons eu 2 ou 3 discussions sur la façon de réduire la dose de Demerol. »
Le Dr Metzger: « Je ne sais pas s’il a suivi mes recommandations ou si cela n’a pas fonctionné ».
Le Dr Metzger a déclaré qu’il regardait le clip vidéo de Michael Jackson « Ghost ».
Deborah Chang a montré une photo du Dr Metzger et Michael Jackson déguisé en maire de la ville.
Deborah Chang: « Aimait-il sortir incognito ? »
Dr Metzger: « Oh, il adorait ça ! »
Le médecin a dit que Michael Jackson laissait toujours un message dans ses courts métrages, que les humains devaient se comporter en êtres humains avec les autres.
Deborah Chang a montré les clips de « Heal The World » et « Earth Song ».

Le Dr Metzger les a regardés, le visage sombre, en secouant parfois la tête en rythme.
« C’est difficile pour moi de voir ça. » a dit le Dr Metzger après la diffusion des deux clips, un peu ému.
Le Dr Metzger a expliqué que Michael Jackson l’avait contacté pour partir sur le HIStory Tour. Il pensait que ça pouvait être amusant, il voulait aussi que le médecin soit son témoin lors de son mariage avec Debbie Rowe.
Deborah Chang a montré le courrier que le Dr Metzger avait écrit à la compagnie d’assurance, disant qu’il allait accompagner Michael Jackson, ainsi que le personnel de la tournée (180 à 190 personnes).
Dr Metzger: « Je n’ai demandé aucun payement (salaire). Je savais que c’était un honneur, je n’ai facturé que ce qui était nécessaire. »
Si quelqu’un avait besoin de lui sur la tournée, il facturerait au même tarif qu’il pratiquait habituellement.
Sur la tournée, ses principales responsabilités concernaient Michael Jackson. Il a dit qu’il n’avait jamais été contacté par un promoteur/ producteur pour signer un contrat.
Le Dr Metzger a dit qu’il n’avait jamais eu de problème l’obligeant à mettre Michael Jackson en danger pour continuer une tournée.
« Je n’ai jamais mis sa santé en danger pour qu’il puisse monter sur scène. » a-t-il dit.
Deborah Chang a montré le contrat du Dr Murray au Dr Metzger, et lui a demandé s’il avait déjà signé un contrat qui disait que le producteur pouvait le résilier.
Dr Metzger: « Je n’ai jamais vu de document comme celui-là. »
Il a dit qu’il n’aurait jamais signé de document avec ce type de clause, c’est un conflit d’intérêts.
Deborah Chang: « Votre allégeance aurait été envers le producteur ou le patient? »
Le Dr Metzger: « Bien envers le patient, peu importe si c’était Michael Jackson ou non. »
Le Dr Metzger a dit qu’il savait que Michael Jackson était sur le point d’épouser Debbie Rowe pendant la tournée HIStory . Il avait découvert pendant la tournée que Debbie était enceinte.
Le médecin a dit que Michael Jackson avait toujours voulu être père.
Deborah Chang: « Aimait-il être père ? »
Dr Metzger: « Enormément. »
Dr Metzger: « Leur relation était extrêmement affectueuse, non craintive.»
Dr Metzger: « Je pense qu’il avait pris une sage décision au cours des années de ne pas exposer leur visage, pour qu’ils puissent sortir et ne pas être reconnus. »
« C’était une très belle relation très attentionnée et solide. » a expliqué le Dr Metzger.
Le médecin a dit qu’il avait vu plusieurs concerts de Michael Jackson, mais aucun comme celui qu’il avait vu à Sydney.
Deborah Chang a diffusé un extrait de ce concert.
Le Dr Metzger a vu tous les concerts en Australie. Il a dit que Michael Jackson perdait entre 7 et 8 pounds (soit entre 3 à 4 kg) après chaque performance.
Dans sa déposition, le Dr Metzger avait dit qu’il ne se souvenait pas de qui était Paul Gongaware. Il a dit qu’il n’avait pas tous ses dossiers avec lui.
Deborah Chang: « En tant que médecin sur la tournée HIStory , étiez-vous inquiets des troubles de sommeils que Michael Jackson connaissait lors la deuxième partie de la tournée ? ».
Dr Metzger: « Oui, je l’étais. »
Le médecin avait écrit une lettre détaillant un plan pour aider Michael Jackson à dormir. Il en a envoyé une copie au producteur, à Michael Jackson, à Karen Faye et à Debbie Rowe.
« Je sais que Michael Jackson ne pouvait pas dormir quand il créait, ou après avoir créé, il voulait toujours faire au mieux. » s’est souvenu le Dr Metzger.
Le médecin a dit qu’il ne pensait pas qu’il y ait un plan pour la tournée de Dangerous. Il a dit qu’il ne pensait pas qu’ils avaient fait du bon travail à l’époque.
La tournée de Dangerous s’est terminée afin que Michael Jackson puisse entrer en cure de désintoxication. Le Dr Metzger a dit que le Dr Forecast avait donné beaucoup trop de Demerol à Michael Jackson.
« Je voulais être prêt et proactif. » a dit le médecin au sujet de la tournée HIStory. Il a témoigné avoir envoyé une copie de son plan à Gongaware, le producteur à ce moment.
« Michael Jackson était vraiment fatigué et très frustré, il savait qu’il ne faisait pas de bonnes performances. » a dit le Dr Metzger au sujet de manque de sommeil.
Deborah Chang: « Durant les 26 années où vous avez travaillé avec Michael Jackson, vous a-t-il demandé du Propofol ? »
Dr Metzger: « Ces mots n’ont jamais été prononcés par Michael Jackson. »
Deborah Chang: « Michael Jackson vous a-t-il demandé de trouver quelqu’un pour lui injecter une l’anesthésie? »
Le Dr Metzger: « Non »
« Quand il n’était pas stressé, Michael Jackson pouvait dormir avec du Tylenol PM , généralement ça fonctionnait. » a dit le Dr Metzger.
Dr Metzger: « Je l’ai eu au téléphone en 2009 et je lui ai rendu visite en avril. »
« A cette époque, MJ vous a-t-il demandé des narcotiques (stupéfiants) ou des prescriptions ? »
Dr Metzger: « Non »
Deborah Chang: « Avait-il déjà pris des antalgiques juste pour ce défoncée ? »
Dr Metzger: « Non, je ne pense pas que c’était pour ça. »
Le Dr Metzger a dit que Michael Jackson était plus stressé quand il l’avait vu en avril 2009 que lors de leur conversation téléphonique en février.
Le médecin a dit que le stress était lié à la question: « Pourrais-je faire 50 concerts ? »
Michael Jackson lui avait indiqué qu’il ne pouvait pas dormir, a dit le docteur.
« Cette fois-ci, il était dans un endroit totalement différent. » a déclaré le Dr Metzger.
Le médecin a dit qu’il avait un libre accès à la maison et aux enfants. « J’étais très heureux de vois les enfants. » a-t-il dit.
Il lui était autorisé de monter à l’étage à Carolwood, il n’avait vu aucune porte fermée à clé, aucun équipement médical, aucune bouteille d’oxygène.
« A mon avis, tout intraveineuse donnée dans une maison est potentiellement précaire.» a dit le Dr Metzger.
Après avoir quitté la maison, le Dr Metzger a dit qu’il avait appelé quelques collègues pour voir s’il n’y avait pas d’autres traitements ou d’autres moyens pour aider Michael Jackson à dormir.
Il s’est entretenu avec le chef du service d’anesthésiste de l’hôpital Cedars Siani, puisque les anesthésiologistes ont à gérer la douleur et le sommeil.
« J’avais besoin de conseils sur le sommeil, et je me suis renseigné aussi pour un médecin à Londres. » a expliqué le Dr Metzger.
« Je ne me souviens pas si j’ai rappelé ou si j’ai juste fait passer le message que je ne savais pas quoi faire pour l’aider. » a dit le médecin.
Le Dr Metzger: « Fondamentalement, il est dit que tout traitement par voie intraveineuse est potentiellement dangereuse. » et il ne connaissait personne qui serait chargé d’administrer l’anesthésie par intraveineuse.
Dr Metzger a dit qu’il avait abordé un autre sujet avec Michael Jackson, c’était le Diprivan.
Le 18 avril 2009, c’était la dernière fois que le Dr Metzger avait vu Michael Jackson vivant.
Deborah Chang a montré au Dr Metzger une photo de Michael Jackson lors des essayages des costumes pour This is it du 19 juin 2009.
Deborah Chang: « L’aviez-vous déjà vu comme ça? »
Dr Metzger: « Oh non, pas du tout. »
Deborah Chang : « Vous auriez été inquiet. »
Dr Metzger : « Oh oui, oh oui. »

Les jurés ont été ensuite escortés par le département du shérif.

On nous dit qu’ils avaient été briefés sur la sécurité en ce qui concerne la séquestration du jury pendant la délibération.
En dehors de la présence du jury, Deborah Chang a fait savoir qu’elle ne pensait pas qu’il soit approprié pour un tribunal de sanctionner.
Deborah Chang avait remis 38 pages du témoignage de Debbie Rowe au Dr Metzger pour les lire.
La juge a statué que les témoins experts non retenus ne devraient pas avoir des copies de la déposition d’autres témoins.
Deborah Chang : « Je ne pense pas qu’il s’agissait d’une violation intentionnelle d’un ordre de la cour. Je pense que nous avons agi en toute bonne foi. »
La juge: « L’exception de la bonne foi, hein ? »
La juge a alors décidé d’écarter toute question de la part des plaignants en relation avec le problème des médecins allemands, et de l’usage de Propofol utilisé pour dormir.
Jessica Stebbins Bina: « Il avait déjà fait sa déposition sans être influencé par le témoignage de quelqu’un d’autre. Même si elle a agi en toute bonne foi, ses souvenirs seront irrémédiablement influencés. »
Jessica Stebbins Bina a dit qu’elle avait demandé de prendre une décision juste, à savoir de ne pas tenir compte de cette partie du témoignage du Dr Metzger.
Jessica Stebbins Bina a déclaré que Deborah Chang a corrompu le témoin en donnant la version d’un autre témoin des événements de sorte qu’il pouvait préparer sa réponse en fonction de l’autre témoignage.
Kathryn Cahan a dit que les 38 pages du témoignage de Debbie Rowe détaillaient la mise en place de l’anesthésie dans la logistique allemande, et quels médicaments avaient été fournis.
« Il n’y a aucun autre moyen de résoudre le problème, il faut le retirer. » a dit Kathryn Cahan à la juge.
Panish: « Ce que nous avons fait, lui montrer le témoignage, n’était pas inapproprié. On peut rafraîchir la mémoire d’un témoin expert qui n’est pas retenu. »
« Il s’agit-là de lui rafraîchir la mémoire à l’aide de souvenirs de quelqu’un d’autre.» a argumenté Jessica Stebbins Bina.
Brian Panish: « La défense plaidera que Michael Jackson avait une longue histoire avec l’utilisation du Propofol. La preuve, c’est que le Propofol a été utilisé dans le cadre des interventions chirurgicales. »
Jessica Stebbins Bina: « Nous ne pouvons pas savoir quels sont les vrais souvenirs du Dr Metzger. »
La juge: « D’accord, je suis prête à me prononcer. J’exclus cette partie du témoignage. »
Ensuite le Dr Allan Metzger a repris son témoignage.

C’est Deborah Chang qui a poursuivi son interrogatoire.
Deborah Chang: « Vous souvenez-vous avoir eu une conversation avec Paul Gongaware à propos de l’incapacité de Michael Jackson à dormir ? »
Le Dr Metzger: « Oui »
Deborah Chang a dit qu’elle n’avait pas d’autres questions.

Kathryn Cahan a procédé au contre-interrogatoire pour AEG Live.
Kathryn Cahan a demandé au Dr Metzger s’il avait les dossiers médicaux de Michael Jackson au moment où il avait fait sa déposition.
Dr Metzger: « J’avais confié certains de mes dossiers à mon avocat à l’époque. »
Il n’a pas gardé les dossiers médicaux.
Il peut y avoir un dossier d’assurance et un fichier important, a dit le médecin.
Le Dr Metzger a dit qu’à l’époque de sa déposition, on lui avait remis une bonne partie de ses dossiers, mais dans le désordre, et il manquait des pages.
“J’ai dit la vérité au mieux de mes compétences.» a déclaré le Dr Metzger au sujet de sa déposition et son témoignage au procès.
Le médecin a dit avoir regardé quelques-uns des dossiers médicaux de Michael Jackson au cours des derniers jours. «Je n’ai pas regardé 26 ans de dossiers médicaux. »
Le Dr Metzger a dit qu’il s’était occupé, de temps en temps, d’autres membres de la famille Jackson, dont les enfants de Michael Jackson.
Le médecin était très proche de Michael Jackson, et plus modérément proche des enfants.

Kathryn Cahan: « il semblerait que vous aviez aussi une relation très étroite avec les enfants de Michael Jackson, c’est exact? »
Le Dr Metzger: « Oui »
Il a dit qu’il y avait eu des fois où les enfants venaient chez lui pour le dîner, ils allaient au cinéma.
Le Dr Metzger avait rencontré Katherine Jackson, il y a quelques années, a-t-il dit.
Il l’a soignée l’été dernier. Il lui a donné des conseils pour voyager, à cause de sa santé fragile.
Dr Metzger: « Je l’ai conseillée pour aller en Arizona, pour un concert. Je ne sais pas où elle était en Arizona, je ne lui ai pas conseillé d’aller à une station thermale.»
« Janet et Randy m’ont demandé d’évaluer son état de santé », a déclaré le Dr Metzger.
« J’ai déjà pris soin de Janet il y a de nombreuses années. » a ajouté le médecin.
« Je connais bien la famille Jackson, des membres de la famille proche, et d’autres membres aussi. » a dit le médecin.
« Je considérais Michael comme un très bon ami, et je pense que c’était réciproque. » a témoigné le Dr Metzger.
Le Dr Metzger a dit avoir parlé avec Deborah Chang au téléphone il y a environ 2 semaines et l’avoir rencontrée en personne avec son avocat il y a 2-3 jours le soir pendant une heure.
Le médecin a expliqué qu’il n’était pas en ville entre la mi-juillet et la mi-août. Début juillet, il a informé les avocats de plaignants de son absence.
Le Dr Metzger a d’abord parlé avec les avocats des plaignants au sujet de son témoignage en avril ou mai. Il a été cité à comparaître.
Le Dr Metzger a dit que Deborah Chang lui avait dit qu’elle avait un avocat à lui recommander, qu’il correspondrait à ses besoins.
Elle lui a recommandé Eric George .
NB: Allan Metzger et Debbie Rowe ont le même avocat, Eric George, fils de Ronald George, ancien chef de la Cour Suprême de Californie.
Kathryn Cahan: « Les avocats des plaignants vous ont aidé à trouver un avocat ? »
Le Dr Metzger: « Oui »
Kathryn Cahan: « Les plaignants paient-ils votre avocat dans cette affaire ? »
Dr Metzger: « Je pense que oui »
Kathryn Cahan: « Combien facture-t-il ? »
Dr Metzger: « Je ne sais pas »
Le médecin a dit qu’il avait pris contact avec Debbie Rowe après avoir vu dans les médias qu’elle témoignait dans cette affaire. Il voulait lui apporter un certain soutien.
A l’époque, Rowe lui avait aussi dit qu’Eric George était un bon avocat.

Kathryn Cahan a demandé si le médecin facturait quelque chose aux plaignants pour sa présence aujourd’hui.
Le Dr Metzger: « Je vais envoyer la facture à la fin du procès. »
Dr Metzger: « Je crois que c’est raisonnable, pour le temps que j’ai passé à consulter les dossiers, à faire ma déposition et à témoigner dans cette affaire. »
Le médecin a dit qu’il y avait passé à peu près 6 heures.

Kathryn Cahan lui a demandé combien il facturait, il a dit qu’il n’était pas à l’aise à l’idée de révéler ses tarifs.
Kathryn Cahan a demandé au juge de lui ordonner de répondre, ce que la juge a fait.

Il a dit qu’il facturait à peu près 1 000 $ de l’heure.
« Il n’y a pas eu de négociations. Je leur ai donné mes honoraires et ils ont accepté. » a dit le Dr Metzger.
Concernant son avocat, le Dr Metzger a dit qu’il savait qu’il y avait un arrangement pour le paiement par les plaignants, et qu’il y avait aussi un arrangement entre eux.
Kathryn Cahan: « Avez-vous parlé à des membres de la famille Jackson à propos de ce procès ? »
Dr Metzger: « Non »
« Je crois me souvenir n’avoir parlé avec aucun membre de la famille à propos de ce procès. » a déclaré le Dr Metzger.
Le médecin a dit que sa relation avec Michael Jackson était une relation la plus proche qu’il avait vécu avec un patient. Il était allé à Neverland de 12 à 15 fois.
Il était allé chez Michael Jackson, à Century City, il avait aussi vu Michael Jackson au cabinet du Dr Klein et chez le Dr Klein, il l’avait vu à New York, en Australie, il était témoin à son mariage avec Debbie Rowe.

Le Dr Metzger a dit que MJ était à la fois les deux, un patient et un ami. « J’avais toujours à cœur son meilleur intérêt. » a-t-il ajouté.
«Je ne pense pas avoir franchi les limites de l’éthique avec Michael Jackson. » a déclaré le Dr Metzger.
Le médecin a dit qu’il respectait le serment d’Hippocrate, qu’il faisait passer ses patients en premier et ne leur nuisait pas
Le Dr Metzger: « De mon avis, j’ai toujours maintenu des limites appropriées. Beaucoup de médecins ne sont pas proches de leurs patients. »
Dr Metzger: « Michael Jackson est le patient dont j’étais le plus proche. »
« Il n’avait vraiment pas envie prendre des médicaments.» a déclaré le Dr Metzger.
« Je pense qu’il avait besoin de médicaments parce qu’il supportait mal la douleur quand il subissait une intervention chirurgicale. »
« Il en avait besoin, il ne les prenait pas pour le plaisir. » a-t-il ajouté.

Le Dr Metzger a dit qu’il pensait ne jamais avoir donné de Demerol à Michael Jackson.
«Absolument pas. » a-t-il répondu à la question.
Dr Metzger: « A un certain moment lors la tournée Dangerous, je pense que je me suis arrangé avec Karen Faye, Debbie Rowe ou l’équipe de sécurité pour apporter des médicaments à Michael Jackson. »
Kathryn Cahan: « Etait-ce en août 1993 ? »
Dr Metzger: « Je ne me rappelle pas »
Kathryn Cahan: « Vous souvenez-vous avoir envoyé des antidouleurs ? »
Dr Metzger: « Oui, il y avait certaines formes d’antidouleurs ».
Kathryn Cahan: « Vous souvenez-vous d’avoir envoyé du Demerol? »
Dr Metzger: « Personnellement, je ne pense pas avoir prescrit de Demerol à Michael Jackson. S’il y en avait dans le paquet, il venait sans doute du Dr Klein. »
Dr Metzger: « Je ne me souviens pas d’avoir fait une ordonnance pour du Demerol. »
Le Dr Metzger a reconnu qu’il utilisait le nom de Karen Faye pour prescrire des médicaments pour Michael Jackson.
« Je l’ai fait en de rares occasions, presque exclusivement pour MJ et Janet. » a déclaré le Dr Metzger.
Kathryn Cahan: « Même si vous saviez que c’était illégal? »
Le Dr Metzger: « Oui »
Kathryn Cahan: « Pourquoi? »
Le Dr Metzger: « Pour protéger leur anonymat. »
Kathryn Cahan: « Avez-vous déjà été réprimandé ou sanctionné pour avoir prescrit des ordonnances sur le nom de quelqu’un d’autre? »
Deborah Chang a fait une objection et a demandé une sidebar (discussion en aparté).
En dehors de la présence du jury, il y a eu une discussion autour du fait que Kathryn Cahan avait demandé si le Dr Metzger avait été réprimandé pour avoir rédigé des ordonnances au nom de quelqu’un d’autre.
Jessica Stebbins Bina: « Le Dr Metzger a plaidé coupable à une infraction pour mauvaise conduite. Il y a une demande de suspension de la licence médicale du Dr Metzger. »
Jessica Stebbins Bina a dit que la ligne de conduite appropriée aurait été de rejeter la question.
Kathryn Cahan s’est excusée en disant qu’elle n’avait pas compris l’ordre de la cour. Elle a dit qu’elle pensait que ça ne concernait que les autres patients en dehors de Michael Jackson et Katherine Jackson.
Brian Panish: « Elle l’a fait intentionnellement, c’était une manœuvre préméditée. C’est inadmissible, elle porte sérieusement préjudice à ce témoin. »
Brian Panish veut qu’un avertissement soit lu et il veut être autorisé à parler des médecins allemands.
Deborah Chang a dit que Kathryn Cahan l’avait fait avec mauvaise foi. « Le jury pense maintenant que c’est un criminel, qu’il n’a rien fait pour Michael Jackson. » a-t-elle dit.
« Honnêtement, je ne sais pas quoi faire pour y remédier. » a déclarée Deborah Chang. « J’ai juste envie de me jeter par terre et de pleurer. » a-t-elle ajouté.
La juge a décidé de lire une instruction au jury, disant que la question de Kathryn Cahan était déplacée, et qu’ils ne devaient pas en tenir compte, ni de tout ce qui était sous-entendu.
La juge a averti Kathryn Cahan en lui disant de ne plus rien demander à ce sujet.
Le Dr Metzger a dit qu’il avait voyagé en Australie avec Debbie Rowe, il y était resté environ 2 semaines. C’était lors de la tournée HIStory .
Le Dr Metzger n’avait plus jamais rejoint la tournée après son retour à LA. « Mon emploi du temps m’avait permis d’être là pour son mariage en Australie ».
« Il n’avait pas besoin de moi et je n’avais pas besoin d’être là-bas. » a-t-il dit.
Le Dr Metzger s’est rappelé avoir soigné Michael Jackson pour une légère déshydratation pendant qu’il était en Australie.

Le médecin a parlé du plan qu’il avait écrit pour aider Michael Jackson à dormir. Il a dit que Michael Jackson lui avait donné l’autorisation de partager ce plan avec Debbie Rowe, Karen Faye, et les gardes du corps.
« Michael avait besoin qu’on lui dise quoi faire. » a dit le Dr Metzger. Le plan détaillait quoi faire avant de prendre l’avion, et après les concerts.
« Il était mal à l’aise, et il avait un peu peur de prendre l’avion. » a expliqué le Dr Metzger.
Kathryn Cahan: « Le fait qu’il fasse le tour des médecins incluait-il le fait qu’il isolait les médecins entre eux ? »
Le Dr Metzger: « Souvent je n’entendais pas parler des autres médecins. J’en entendais parler par les agents de sécurité, par Debbie ou par Karen, si c’était sérieux. »
« Je pense probablement que parfois il gardait certaines choses pour lui pour ne pas m’inquiéter. » a témoigné le Dr Metzger.
Dr Metzger: « Je lui disais toujours de passer par l’hôtel pour avoir un médecin, parce que l’hôtel avait la responsabilité d’engager un médecin compétent. »
Kathryn Cahan: « Pensez-vous que MJ voulait cacher des informations aux médecins pour obtenir plus facilement ce qu’il voulait ? »
Dr Metzger: « Non »
Kathryn Cahan a montré un extrait de la déposition que le Dr Metzger avait faite dans le cadre des poursuites lancées par la compagnie d’assurance, où le Dr Metzger disait que Michael Jackson isolait ses médecins les uns des autres.
Le Dr Metzger dans la déposition vidéo : « Je pense qu’il ne voulait pas qu’on sache qu’il faisait le tour des médecins. Je pense qu’il ne voulait pas que les médecins se connaissent entre eux, de façon, plus ou moins, à faire ce qu’il voulait. »
La juge a ensuite suspendu l’audience jusqu’à demain.

 

Le Dr Metzger continuera son témoignage.
Sources: ABC7 Court News ‏@ABC7Courts.
Traductions : Compte-rendu réalisé par Jadzzia « Carine » MJ pour MJBackstage.

0 Commentaires

Laisser une réponse

CONTACT US

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi

©2020 MJBackstage - Fan Club Belge de Michael Jackson - All rights reserved

Site réalisé par l'équipe du site Michaelizer

LES AMIS DU MJBACKSTAGE

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?