20 juin 2013 – Procès AEG

34ème jour de procès. Katherine Jackson était présente au tribunal.

Les avocats ont passé les 20 premières minutes de l’audience à discuter avec la juge des limites du prochain témoignage de l’expert en matière de désordre de sommeil.

La juge a admis son avis sous certaines conditions. La juge a déclaré que le juré suppléant 6 avait été excusé, car il déménageait. (Il a acheté une maison dans un autre état) La juge a dit qu’avec le déménagement il avait eu des difficultés financières. Aussi, elle l’a laissé partir.

Nouveau témoin à la barre: le Dr Charles Czeisler, témoin retenu pour les plaignants c’est un spécialiste des troubles du sommeil. Le Dr Czeisler est payé 950 $ l’heure.

C’est Michael Koskoff, l’avocat de Katherine Jackson, qui a commencé l’interrogatoire.

 Le Dr Czeisler vit dans la région de Boston, dans le Massachusetts, il a grandi à Chicago. Il a détaillé sa vaste expérience dans le domaine médical. Il est diplômé de Harvard et est allé à la Stanford Medical School. Il est devenu professeur à l’école médicale de Harvard.

Le Dr Czeisler a commencé à étudier l’horloge interne dans le cerveau qui contrôle notre sommeil pendant ses études de premier cycle. Il a travaillé avec des athlètes, des travailleurs de nuit, les Rolling Stones, des organismes gouvernementaux et des astronautes. « Après le petit déjeuner, la commande de l’horloge interne dit de rester éveillé et devient plus forte et plus forte. » a dit Dr. Czeisler. « La lumière synchronise le sommeil » a expliqué Dr. Czeisler. « Quand il y a de la lumière, il est temps de rester éveillé. L’obscurité, c’est l’heure de dormir. Les changements dans le rythme du sommeil régulier envoient des signaux contradictoires au cerveau, ce qui supprime la sécrétion d’hormones. » Les personnes qui travaillent de nuit ont des difficultés à s’endormir tout de suite quand ils arrivent chez eux, car elles sont encore connectées et débordent d’énergie. La première équipe sportive avec laquelle le docteur Czeisler a travaillé était la NBA Portland Traînent des Blazers. Ils sont entrés en contact avec lui pour les aider à cause des décalages horaires. Le médecin a également travaillé avec les Timberwolves du Minnesota et les Boston Celtics, les Bruins et maintenant les Red Sox.( ce sont toutes des équipes sportives ).

Le Dr Czeisler a déclaré que les musiciens peuvent aussi avoir des problèmes de sommeil quand ils voyagent à travers les fuseaux horaires. Les musiciens en tournée changent leur programme. Ils sont tard sur scène, vont dans des différents pays sur d’autres fuseaux horaires.

Le Dr. Czeisler a travaillé avec les Rolling Stones et Shaquille O’Neal. Shaq a permis au docteur d’enregistrer par vidéos son examen pour évaluer s’il avait des apnées du sommeil. Le médecin a dit que Shaq voulait aider à éduquer le public aux problèmes de sommeil. Ils ont édité la video entière de l’épisode où il passe l’examen. Le Dr Czeisler a travaillé avec des astronautes pendant 25 ans pour les aider à adapter leur sommeil dans l’espace. Il a formé les astronautes à configurer leur système d’enregistrement afin qu’ils puissent avoir leurs différents stades du sommeil, quand ils sont dans l’espace. Le Dr Czeisler a dit qu’il y a environ 800.000 médecins aux États-Unis. Il a été élu membre de l’Institut de médecine. Dr Czeisler appartient à plusieurs associations professionnelles.

Il a témoigné devant le Congrès dans un groupe de discussion sur le travail en équipe (par roulement d’horaire).
Dr Czeisler a publié plus de 120 rapports dans des revues spécialisées, qui présentent toutes ses nouvelles recherches.
Le docteur travaille avec les industries qui fonctionnent vingt-quatre heures sur vingt-quatre et les travailleurs qui ont des troubles du sommeil pendant le travail de jour/nuit. Le Dr Czeisler a travaillé avec les forces de police, les pompiers, les travailleurs des centrales nucléaire, la police de l’air (aviation) du gouvernement fédéral, la CIA, les services secrets, et d’autres. Il a travaillé avec les pilotes dans l’opération « Tempête du désert » où la plupart des vols étaient de nuit. (« Tempête du désert » est le nom donné par le département de la Défense des États-Unis à l’opération militaire menée contre l’Irak à partir du 17 janvier 1991).
Le Dr Czeisler a déjà servi de témoin-expert auparavant, il a témoigné au moins dans une douzaine de procès.

Le Dr Czeisler a expliqué que le sommeil est un processus très actif et répond à des besoins essentiellement biologiques.

Le sommeil est contrôlé par le cerveau. Les signes du sommeil:
-activité réduite.
-la posture (position).
-les yeux fermés.
-la réduction de la sensibilité, mais pas la perte complète.
-la perte réversible de la conscience.
Le Dr Czeisler a montré par des diapositives comment fonctionne le cerveau pour aider le jury à comprendre comment arrive le sommeil.

« Il se passe beaucoup de choses dans le cerveau pendant que nous dormons. » a déclaré le Dr Czeisler, expliquant que c’est le moment pour la réparation et l’entretien des cellules cérébrales.

« En moyenne les gens devraient avoir 7-8 heures de sommeil chaque nuit. » a déclaré le Dr Czeisler.
« Un cycle de sommeil dure environ d’une heure et demie à deux heures » a expliqué le Dr Czeisler. « Vous passez par une progression entre les étapes du sommeil.
Le sommeil a sa propre architecture. Nous gardons les cellules du cerveau pour la vie, le cerveau doit passer par un processus de maintenance autonome. »
Le Dr Czeisler a précisé : « Cette période de réparation et d’entretien est appelé sommeil. »
Le cerveau utilise 20% de glucose (énergie) par jour, a dit le Dr Czeisler. La nuit, nous purgeons les choses qui ne sont pas importantes et nous gardons celles qui le sont.
Le Dr Czeisler a expliqué que le sommeil est essentiel pour consolider la mémoire de ce que nous avons appris pendant la journée dans notre cerveau. « Nous dormons afin de répondre à une série de besoins biologiques de base. » a expliqué le Dr Czeisler. Le Dr Czeisler: « Nous gardons nos cellules du cerveau pour la vie, nous avons besoin de réparer et d’entretenir les connections parce que nous n’avons pas assez de place ».

Le Dr Czeisler: « Tandis que nous dormons, nous consolidons notre mémoire, nous intégrons l’apprentissage, nous faisons le plein du réservoir, nous stockons l’énergie dans les cellules, ce qui oblige le cerveau à être éteint ou déconnecté. » Le sommeil est nécessaire pour le cerveau, mais il est également nécessaire pour le corps.
« La régulation du métabolisme ne va pas bien si nous sommes privés de sommeil »a déclaré le Dr Czeisler. « Si nous n’avons pas assez de sommeil, nous avons faim. » Si nous dormons seulement 4-5 heures par nuit, nous utilisons plus d’énergie, mais parce que nous sommes éveillés plus longtemps, nous mangeons plus et nous prenons du poids.
« Même les cellules adipeuses ont besoin de sommeil pour métaboliser correctement. » a déclaré le Dr Czeisler.
Dr Czeisler a dit que le manque de sommeil augmente l’appétit, entre autres choses.
« Le sommeil est nécessaire à la vie, de la même façon que manger ou boire. » a dit l’expert.
« Il faut 17 jours avant qu’un animal ne meure s’il est privé de nourriture » a dit le Dr Czeisler.
« Une étude montre que les rats privés de sommeil avaient maigris, étaient confus, incapables de maintenir leur température du corps. » a témoigné le Dr Czeisler. « Des rats privés de sommeil sont tous morts en 21 jours, des rats sélectivement privés de sommeil sont morts en 37 jours. » a expliqué le Dr Czeisler. Le sommeil paradoxal (REM , rapid eye movement ) est nécessaire, dit le Dr Czeisler. Sa privation affecte la fonction cognitive, la capacité à consolider la mémoire.

NB (source Wikipédia ) : Le sommeil paradoxal fait suite au sommeil lent (« sommeil à ondes lentes » désignant les stades 3 et 4 du sommeil ) et constitue le cinquième et dernier stade d’un cycle du sommeil lequel comprend de 3 à 5 cycles successifs d’une durée chacun de 7 à 9 min. C’est la phase du sommeil au cours de laquelle les rêves dont on se souvient se produisent. Il se caractérise par des mouvements oculaires rapides, d’où le nom anglais de ce stade de sommeil REM pour « rapid eye movement », une atonie musculaire, une respiration et un rythme cardiaque irréguliers, la température corporelle est déréglée.

 « L’impact négatif du manque de sommeil sur les capacités cognitives : temps de réaction ralenti, réflexes ralentis, équilibre altéré » a ajouté le Dr Czeisler. Distraction s’accrue, altération du jugement, troubles de la mémoire, troubles de la créativité, avec un risque accru de défaillances de l’attention. Autres impacts: risque accru de comportement automatique, un risque accru de s’endormir, mouvements rapides et perturbation de la précision. Chaque jour, 250 000 personnes s’endorment au volant, a déclaré le Dr Czeisler. « Les gens prennent des risques, qu’ils ne devraient pas prendre quand ils sont privés de sommeil. » a expliqué le Dr Czeisler. Dr Czeisler a dit que même si quelqu’un avait pris une douche et mettait du maquillage, nous pourrions reconnaître le manque de sommeil en regardant leur photo. L’impact défavorable d’insuffisance de sommeil sur l’humeur : volatilité émotive accrue, attention soutenue et concentration difficile. D’autres impacts sur l’humeur: risque accru d’épuisement professionnel, dépression et idées suicidaires, euphorie / insouciance, plaintes somatiques, anxiété, paranoïa. « Vous ne pouvez pas être en mesure de tenir vos émotions sous contrôle. » a expliqué le Dr Czeisler. Dr Czeisler décrit le cerveau et le rôle de chaque région. « Les personnes privées de sommeil feront 10 fois plus d’erreurs. » a déclaré le Dr Czeisler. « Quand nous dormons, nous passons et rejouons les événements. » a expliqué le docteur Czeisler. « Nous pratiquons en réalité ce que nous avons appris. » « Vous avez besoin de dormir la nuit après avoir appris une tâche afin de la mémoriser.» a dit le Dr Czeisler. Dr Czeisler a témoigné que la privation de sommeil était utilisée comme méthode de torture pour obtenir des aveux. « C’est tellement exhaustif et si pénible d’être privé de sommeil. » a expliqué le Dr Czeisler. « Certains disent que c’est de loin le pire type de torture. » Michael Koskoff: « Les personnes privées de sommeil cherchent des méthodes afin de trouver le sommeil? ». Dr Czeisler: « Oui » « L’insomnie est une plainte des difficultés de sommeil de s’endormir, de rester endormi ou alors de se réveiller trop tôt.» a expliqué le Dr Czeisler.

« On peut avoir des associations négatives avec une chambre à coucher qui peuvent empêcher de dormir.» a expliqué le Dr Czeisler à propos de l’insomnie. Si le sommeil est irrégulier, il est nécessaire de se pencher sur l’hygiène du sommeil: environnement pauvre du sommeil, utilisation de la caféine, obscurité. « 70% des parents ont mis des téléviseurs dans la chambre des enfants pour les aider à s’endormir, mais cela interfère réellement avec le sommeil. » a dit le Dr Czeisler. L’insomnie peut être secondaire à l’utilisation de médicaments ou à l’abus de substances. Dr Czeisler : « Si vous prenez des somnifères pour une série de nuits, vous ne pouvez plus dormir sans eux. Votre sommeil est en fait pire. » « La thérapie cognitive-comportementale est utilisée pour traiter l’insomnie, un psychologue identifie le problème. » a déclaré le Dr Czeisler. C’est une thérapie de plusieurs semaines avec une approche personnalisée, son efficacité a été prouvée, beaucoup plus que les médicaments. » a dit le Dr Czeisler. « Si l’insomnie est secondaire à l’anxiété, le médecin peut envisager de donner certains anxiolytiques.» a expliqué Dr Czeisler. «Afin de traiter l’insomnie, la première étape consiste à comprendre où le trouble se situe. » a dit Dr Czeisler. « Le trouble du sommeil est une maladie qui se traite. » a-t-il ajouté.

« Le propofol n’est pas un médicament du sommeil »a déclaré le Dr Czeisler, « C’est un anesthésiant. » « Bien que c’est le cerveau qu’on anesthésie, on ne surveille pas le cerveau. » a dit le Dr Czeisler au sujet de l’anesthésie. (on peut surveiller les paramètres mais pas l’activité du cerveau lors d’une anesthésie ).  Le Propofol semble absorber la commande pour le sommeil. » a témoigné Dr. Czeisler. L’avocat d’AEG live a indiqué qu’il n’y avait aucune référence sur l’étude du Propofol dans le résumé de 78 pages du Dr. Czeisler, il a demandé à la juge pour ne pas permettre son témoignage.

Le sommeil véritable, activement produit par le cerveau, accomplit les besoins biologiques, conduisant à une réduction des sensations réversibles. Le sommeil véritable c’est la perte réversible de la conscience consciente, la personne peut être facilement réveillée. Dans une anesthésie au propofol, le médicament induit le coma, ne répond pas aux besoins, provoque une insensibilité profonde, perte de conscience, la personne ne peut pas être réveillé jusqu’à que le produit ait disparu de l’organisme. Anesthésie au propofol : pas de sommeil paradoxal, le sommeil lent anormalement lent, EEG (électro-encéphalogramme) isoélectrique en profondeur, insensible à la douleur. Anesthésie au propofol : dissipation de l’entraînement au sommeil sans satisfaire le besoin de sommeil. « Quand vous êtes sous anesthésie, vous êtes dans un coma artificiel. » a déclaré le Dr Czeisler. « Il n’y a aucune inversion approuvée par le FDA ( Food and Drug administration ) au Propofol, vous devez le métaboliser afin de vous réveiller. » a expliqué Dr. Czeisler. « Si hier vous n’avez pas eu de sommeil paradoxal, vous aurez REM à rebond le soir suivant, vous pourrez tomber directement dans le sommeil. » a déclaré le Dr Czeisler.

Avec l’anesthésie au propofol, les animaux sont privés de sommeil, ils n’ont pas de rebond, il détruit les commandes pour dormir. « Le propofol perturbe le cycle normal du sommeil et n’offre pas de sommeil paradoxal, mais il laisse une sensation au patient d’être rafraîchi comme s’il avait connu un véritable sommeil. » selon le Dr Czeisler.
« Les personnes se sentent comme si elles avaient eu une bonne nuit, mais en réalité, elles n’ont pas pu dormir du tout. » a dit l’expert.
 
Dr Czeisler dit qu’il n’y a pas de médicaments par voie intraveineuse approuvés pour traiter l’insomnie.
Docteur Czeisler : « Le Demerol est un opiacé, il augmente le sommeil. Il n’est pas pareil à l’anesthésique. »
« Le sommeil que vous avez trouvé est produit par le cerveau, et non par la drogue. » a expliqué le Dr Czeisler.
Le Demerol est un sédatif, normalement utilisé en association avec une intervention chirurgicale pour traiter la douleur.
« Le Demerol dissipe une partie de votre horloge biologique pour le sommeil, si vous dormez pendant des heures en journée, il sera plus difficile de dormir la nuit. »
« Le retrait du Demerol peut augmenter l’insomnie. » a expliqué Dr. Czeisler.

Les avocats d’AEG live se sont opposés aux questions parce que l’information sur les traitements nocturnes au propofol de Murray a été prise uniquement à partir de la déclaration du médecin à la police après la mort de Jackson.
La juge a précédemment jugé que cette déclaration était irrecevable. Cette décision avait été rendue plus tôt dans le procès lorsque les avocats des Jackson se sont opposés à AEG live pour l’utilisation de la déclaration de Murray. La déclaration pourrait être utilisée si Murray, qui purge une peine de prison, acceptait de témoigner. Mais c’est peu probable puisque le médecin a dit qu’il imposera la protection constitutionnelle contre l’auto-incrimination, tant que l’appel de sa condamnation est en cours.

 Michael Koskoff, l’avocat des Jackson, a demandé à l’expert de donner son avis sur une longue liste de cas présentés jusqu’ici dans le procès concernant l’état et le comportement de Michael Jackson, à savoir :
– que le Dr Murray avait administré du propofol à Michael Jackson 60 nuits consécutives avant le 22 Juin 2009.
– que Murray avait commencé à sevrer Michael Jackson du propofol, le 22 juin 2009, et ne lui avait donné aucun traitement le 23 juin.
– que l’ambulancier qui avait tenté de le réanimer le jour de sa mort avait initialement supposé qu’il semblait être un patient en fin de vie.
– que les producteurs des spectacles avaient déclaré que Michael Jackson était devenu progressivement plus mince, paranoïaque et se parlait à lui-même dans les dernières semaines.
– que le directeur de la production avait signalé que Jackson s’était détérioré en huit semaines, était devenu «un cas désespéré » et qu’il craignait de le voir se blesser sur scène et ne pouvait plus faire les multiples tours de 360° qu’il avait l’habitude de faire.
– que le réalisateur Kenny Ortega avait écrit que Michael Jackson avait du mal à “se concentrer sur le travail lors des répétitions et avait besoin d’une aide psychiatrique.
– que Michael Jackson avait besoin d’un prompteur pour se rappeler les paroles des chansons qu’il avait chantées à plusieurs reprises et depuis plusieurs décennies.
– que les employés du spectacle avaient déclaré que le chanteur se parlait à lui-même et disait à plusieurs reprises «Dieu me parle ».
– que Jackson souffrait de frissons intenses un jour d’été à Los Angeles et que sa peau était froide comme de la glace au toucher.

Pour le Dr Czeisler, Michael Jackson est peut-être le seul homme à n’être pas passé par le sommeil paradoxale (REM) pendant deux mois, ce qui est vital pour maintenir en vie le cerveau et le corps. D’après l’expert en sommeil, les 60 nuits où le Dr Murray a injecté des perfusions de propofol pour traiter l’insomnie de Michael Jackson est quelque chose que personne n’avait jamais subi auparavant. Les symptômes que M. Jackson a montré sont cohérents avec ce qu’on peut s’attendre à voir d’une personne souffrant de privation de sommeil total sur une période chronique, a dit le Dr Charles Czeisler.  Les symptômes sont remarquablement semblables aux descriptions de Michael Jackson au cours de ses dernières semaines, comme décrit dans les mails du producteur de spectacle et le témoignage de son chef, de sa coiffeuse et de son chorégraphes démontrant son incapacité à faire ses danses habituelles ou à se rappeler les paroles de ses chansons qu’il avait chantées pendant des décennies, sa paranoïa, se parlant à lui-même et entendant des voix et sa perte de poids, a dit le Dr  de sommeil sur une période chronique.» a-t-il déclaré.

Si le chanteur n’était pas mort le 25 Juin 2009, d’une surdose de propofol, le manque de sommeil paradoxal aurait pu, de toute façon lui ôter la vie en quelques jours, le Dr Czeisler. Pour le docteur, Michael Jackson serait mort avant son 80ème jour de perfusions de propofol.

Le Dr Murray a dit à la police qu’il lui avait donné du propofol 60 nuits avant d’essayer de le sevrer le 22 juin 2009, c’est-à-dire trois jours avant sa mort. L’expert a témoigné que son examen des dossiers médicaux de Michael Jackson l’avait convaincu que le chanteur avait subi un trouble du sommeil chronique qui « a été grandement augmenté » alors qu’il était en tournée ou en préparation de tournée.

Les avocats des Jackson soutiennent qu’AEG Live aurait dû, pour traiter Michael Jackson, consulter un expert du sommeil comme Czeisler au lieu d’embaucher Murray, un cardiologue, pour 150.000 $.

Dr Czeisler reprend son témoignage demain. Karen Faye ne reviendra pas avant vendredi prochain.

Sources : Alan Duke (CNN) et ABC7 Court News.

Compte rendu réalisé par Jadzzia « Carine » MJ pour MJBackstage.

0 Commentaires

Laisser une réponse

CONTACT US

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi

©2020 MJBackstage - Fan Club Belge de Michael Jackson - All rights reserved

Site réalisé par l'équipe du site Michaelizer

LES AMIS DU MJBACKSTAGE

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?