21 août 2013 – Procès Jackson / AEG

Nous en étions au 74ème jour du procès famille Jackson contre AEG live et à la 17ème semaine avec une journée de vidéos.

Les jurés ont vu trois dépositions en vidéo : Jeffrey Adams – Dr Stephen Gordon – Dr David Adams .

Katherine Jackson n’était pas présente au tribunal. AEG live a appelé son premier témoin par déposition vidéo, il s’agit de Jeffrey Adams.

Jeffrey Adams a dit qu’il avait achevé ses trois ans d’études au Collège de Long Beach University en 1993. Il a travaillé à la sécurité d’une école pendant huit ans.
Après 1999, Jeffrey Adams a déménagé à Las Vegas et travaillé au Burlington Coat Factory à la prévention des pertes, observant aux caméras de surveillances, les voleurs à l’étalage.
Au même moment, il a aussi travaillé chez Neiman Marcus qu’il a quitté en 2007. Ensuite Jeffrey Adams a dit qu’il avait travaillé à la sécurité personnelle d’un avocat de Las Vegas.
Jeffrey Adams a témoigné qu’il avait voyagé partout avec le Dr Conrad Murray. Il n’était pas payé pour sa sécurité mais il assurait sa sécurité, a-t-il dit.
« Ça semblait aller de soi que j’y sois. Il n’y avait pas de contrat ou quoi que ce soit de la nature du job. Je suis parti avec le Dr Murray le jour après que Michael Jackson est décédé. » a expliqué Jeffrey Adams.
Question : « N’avez-vous pas travaillé pour Michael Jackson ? »
Jeffrey Adams : « Je n’ai pas officiellement travaillé pour Michael Jackson. J’ai orchestré son staff. Je n’ai travaillé que 4 fois pour lui et pas officiellement. »
Jeffrey Adams avait sa propre compagnie de sécurité appelée « Knockout Security », qui a démarrée en 2004. Il a dit qu’il avait rencontré le Dr Murray au début de 1990 par un ami commun.
Q : « Quelle l’impression vous a fait le docteur Murray quand vous l’avez rencontré pour la première fois ? »
A : « Cardiologue, il m’a dit qu’il était cardiologue. C’était à peu près ça. »
Avant l’époque où Jeffrey Adams avait rencontré le Dr Murray quand il était venu à Las Vegas, il l’avait déjà vu trois ou quatre fois à des barbecues à Los Angeles. Jeffrey Adams était devenu un patient du Dr Murray à Las Vegas et son père aussi.
Q : « Etes-vous toujours son patient ? »
A : « Oh ! Il est en enfermé maintenant. Non, non ! »
A: Le lendemain du jour où Michael Jackson est décédé, j’ai appelé le Dr Murray. Il était en Californie. Et je lui ai demandé si c’était vrai, ce que j’avais entendu. Il a dit oui. Et je lui ai demandé s’il allait bien et s’il avait besoin de moi et il a dit oui. Et à ce moment là, mon père m’a dit d’aller vers lui.
Jeffrey Adams a dit que le Dr Murray avait besoin d’aide parce que Michael Jackson était décédé.
« Je lui ai dit qu’il avait pris soin de mon père et que j’allais être à ses côtés dans cette situation jusqu’à ce que ce soit fini .» s’est rappelé Jeffrey Adams. .
« Nous sommes allés manger ensemble, nous avons vu un film ensemble, nous sommes allés rencontrer les avocats pour les procédures pénales. Nous avons parlé et nous nous sommes promenés ensemble.» a-t-il expliqué.

Jeffrey Adams travaillait aussi pour le Dr Murray à Las Vegas, Houston, San Diego, Philadelphie, Boston, Miami. Il a dit que le pasteur du Dr Murray était aussi son patient ainsi qu’un nombre d’autres pasteurs et des personnes qui allaient à l’église avec lui. Il restait dans le bureau du Dr Murray quand celui-ci était à Las Vegas et Houston et qu’il rencontrait ses patients.

Jeffrey Adams avait appris le décès de Michael Jackson par les reportages à la télévision. Il avait appelé Murray qui se trouvait à Santa Monica. Il s’était rendu à Los Angeles le jour suivant.
« J’ai fait des déclarations vous savez, mais il n’a jamais discuté avec moi de la manière dont Michael était mort » a rappelé Jeffrey Adams. « Il n’a pas du tout été clair avec moi. »
« Nous vivions ensemble, nous avions un appartement ensemble, nous avons fait beaucoup de choses ensemble. » a dit Adams.
Jeffrey Adams est allé partout avec le Dr Murray le jour après la mort de Michael Jackson et y compris lorsque Murray a été condamné de crime.
La dernière fois que Adams avait parlé avec le Dr Murray était le jour où il avait été condamné pour homicide.
Jeffrey Adams a dit que le Dr Murray n’avait jamais décrit quelle sorte de traitement il avait engagé avec Michael Jackson.
Il a orchestré la sécurité de Michael Jackson en décembre 2006.
Il a dit que son ami Basheier Muhammad qui assurait la sécurité de Michael Jackson l’avait appelé pour lui offrir du travail.
« Mr Muhammad m’a appelé un soir en 2007, je veux dire peut-être en février. » Il a ajouté qu’il était certain que c’était la première fois qu’ils s’étaient rencontrés tous les deux.
Jeffrey Adams a fait un travail périodique pour Michael Jackson. Il s’est souvenu que c’était au début de 2007. « J’ai introduit le docteur Murray auprès de Michael Jackson. » a dit Jeffrey Adams.
Jeffrey Adams a dit que les enfants de Michael Jackson étaient malades et qu’ils avaient besoin d’être conduits à l’hôpital mais Michael Jackson ne voulait pas qu’ils aillent à l’hôpital public.
Jeffrey Adams a expliqué que c’était en raison du fait qu’ils n’avaient rien pour couvrir leurs visages.
Je lui ai dit que je pouvais joindre mon docteur, le Dr Murray, et voir s’il était d’accord pour passer les voir.
Jeffrey Adams a dit que Michael Jackson recherchait s’il pouvait avoir confiance en Murray. « J’ai dit qu’il était mon docteur, et mon ami et qu’il pouvait absolument avoir confiance. »
Jeffrey Adams : « J’ai dit à Murray que j’avais besoin d’une énorme faveur de sa part, que j’avais un client connu, que je ne pouvais pas donner de nom mais qu’une fois qu’il serait là, il saurait qui c’était. »
Jeffrey Adams s’est demandé si Murray pourrait soigner les enfants de Michael Jackson puisqu’ils ne pouvaient pas aller normalement à l’hôpital.
Le Dr Murray a dit à Jeffrey Adams qu’il pouvait au moins évaluer la situation. Le Dr est venu de nuit, Jeffrey Adams n’était pas là. Jeffrey Adams a demandé le lendemain à Muhammad si Murray s’était montré. Il a dit oui, mais ils n’en n’ont pas plus discuté.
« Entre autres, Michael m’a remercié pour avoir permis cette visite pour les enfants. C’est la seule conversation que nous avons eue. » a certifié Jeffrey Adams.
Adams a dit que MJ lui avait dit ceci : « Je vous remercie vraiment beaucoup. C’est un médecin très professionnel et j’apprécie ça. »
Jeffrey Adams a dit que Michael Jackson n’avait pas demandé de références parce que Murray lui avait rendu service.
Jeffrey Adams a témoigné qu’il était passé à la maison et avait vu le Dr Murray quelques fois après ça. Mais il ne savait pas comment étaient les relations entre Michael et Murray.
Q : « N’avez-vous jamais senti que le Dr Murray essayait de cacher ses interactions avec Michael Jackson ? »
A: « Non »
Jeffrey Adams a dit qu’il avait seulement vu le Dr Murray une fois quand Mr Joseph Jackson et Randy Jackson étaient là.
Adams s’est souvenu qu’ils discutaient de ce qui s’était passé, de ce qu’il était venu faire ici. » Il ne se rappelait pas si Murray parlait de la cause de la mort de Michael.
Le docteur Murray parlait avec Adams en disant qu’il avait besoin d’un avocat. Adams était avec le docteur dans une position particulière pendant le procès criminel.

La déposition vidéo de Jeffrey Adams a pris fin.

AEG live est passé au témoin suivant.
Il s’agit de la déposition vidéo du Dr Stephen Gordon, chirurgien plasticien à Las Vegas.
Il a dit que Michael était enregistré électroniquement et que son adresse était « Michael Jefferson .»
Il a dit que Michael Jackson avait choisi d’utiliser ce nom pour protéger sa vie privée. Le docteur Gordon avait vu Michael professionnellement trois fois, jamais en dehors du travail. Ils se sont parlé au téléphone peut-être deux fois.

Le Dr. Gordon a détaillé son éducation, ses antécédents et son expérience. Il est certifié (licence) et inscrit comme chirurgien plasticien.
Il dit qu’il enseigne la chirurgie plastique à des étudiants en médecine et des assistants de médecins à la Touro University. Il a commencé à exercer il y a trois ans. Le Dr Gordon fait de la chirurgie esthétique dans son cabinet, laquelle est une chirurgie élective (c’est-à-dire prévue à l’avance car ce n’est pas une chirurgie d’urgence) destinée à améliorer l’apparence d’une personne.
Le Dr. Gordon a dit qu’il a probablement fait beaucoup plus de chirurgie du sein que d’autres chirurgies sur le corps et du rajeunissement de la face. Le docteur est un chirurgien accrédité par un centre pour ses actes de chirurgie. Ce centre s’appelle Unité de Chirurgie ACCSC : A Complète Cosmetic Surgery Center.
Il a dit que si la chirurgie est majeure, le patient est toujours sous anesthésie générale.
Pour les choses plus mineures, on fait une anesthésie locale. Le Botox est généralement fait sans ou avec une anesthésie locale. Les fillers (produits de remplissage en quelque sorte) se font sous anesthésie locale.
Le Dr Gordon: « Ils (les patients) demandent des UV pour commencer. Ensuite quand ils ont généralement besoin d’un hypnotique qui les endort, c’est le Diprivan. »
Le Dr Gordon a dit qu’il n’appelle pas l’anesthésiste pour donner de la drogue. M. Gordon a déclaré que Michael Jackson l’avait appelé et que le service de répondeur avait transféré l’appel sur son téléphone cellulaire. C’était en 2002.
« Au début, j’ai pensé que quelqu’un me faisait une farce. » a dit le Dr Gordon. « J’ai réellement pensé que c’était un de mes amis faisant l’imbécile. » C’était vraiment une sorte de flatterie, a dit Gordon. Mais il n’avait pas cru avoir Michael Jackson au téléphone.

Le docteur Gordon a témoigné avoir demandé à quel hôtel était descendu Michael Jackson. On lui a dit « Le Four Saisons » . Le docteur avait rappelé l’hôtel. Michael Jackson lui avait demandé de faire appeler Michael Jefferson. « J’ai eu l’impression qu’il faisait l’interviewer pour moi autant que moi pour lui. » a dit le Dr Gordon
Le docteur a dit que Michael Jackson recherchait à venir après les heures d’ouverture, à la fermeture de mon cabinet quand il n’y avait personne. Le docteur avait pensé que c’était une idée raisonnable.
Le docteur Gordon a dit que Michael Jackson était venu à son cabinet avec 2 ou 3 personnes de son entourage. Il a dit que son ex-femme et son anesthésiste, le Dr Virgil, étaient dans le bureau.
Il a dit aussi que le Dr Virgil était là parce que Michael Jackson avait besoin d’un conseil sur ce qu’il pouvait faire. Le docteur a témoigné qu’il ne se rappelait pas exactement ce que Michael Jackson cherchait à faire, mais que c’était en quelque sorte une rectification sur son visage.
En octobre 2002, le Dr Gordon avait fait une première procédure d’injection de collagène sur les plis supérieurs sillons naso-geniens .
« L’injection de Botox sur la paupière supérieure, a été faite pour corriger les pattes d’oie. » a témoigné le docteur.
La première page de l’enregistrement était une attestation sur ce qui serait fait et ce que seraient les tarifs pour le service, incluant l’anesthésie.
Le collagène avait été administré sous anesthésie générale. Gordon a dit que MJ présentait une phobie des aiguilles et ne voulaient pas voir de trace d’injection sur son visage.
Cela ne semblait pas être une demande déraisonnable.
« Une fois que Michael Jackson avait été dans l’immeuble, l’entourage était parti. Il voulait juste avoir un petit peu de collagène, rien de dramatique. »
Le Dr Gordon a dit que Michael Jackson requerrait d’être sous anesthésie générale et que c’était vraiment spécifique à ce qu’il recherchait.
Marvin Putnam : « Combien de temps est-il resté là? »
Le Dr. Gordon: « Deux heures, probablement. La prescription était sous le nom de Michael Jefferson. Le Dr Gordon a dit qu’il y avait des prescriptions homéopathiques : de l’Arnica Montana, Bromelain, VitamineA.
Le patient désirait une correction d’une zone déplaisante sur le pli naso-géniens bilatéral.
Le Dr Gordon a écrit qu’il examinerait le patient Michael Jackson, et il l’avait trouvé en bonne santé, sans une flagrante contre indication pour une chirurgie.
Le Propofol avait été utilisé dans l’induction d’une anesthésie en 2002 : isoflurane, protoxide d’azote et oxygène. Le docteur avait aussi utilisé la Lidocaïne pour anesthésier la peau.
En cas d’allergies, il y a quelques médicaments référencés. Le Demerol et la morphine à cause des nausées sont sur la liste.
Le Dr Gordon a dit que le rapport montre que l’anesthésiste avait fait son travail de 9h à 9h20.
Dr. Gordon dit que Michael Jackson avait été examiné 2-3 jours plus tard. Il n’était réellement pas heureux avec l’injection de collagène. Il lui a dit que pourtant qu’il avait eu une très petite injection.
La chirurgie a eu lieu le 2 octobre 2002 et le rendez-vous suivant le 4 octobre 2002. Le Dr Gordon dit qu’il ne se souvenait pas de cette visite.
« Ce n’était pas surprenant pour moi, s’il est revenu deux jours plus tard et n’était pas heureux avec quelque chose. » a-t-il expliqué .
C’était le Dr Habashi qui avait été l’anesthésiste.
Plus longue que la première fois, la chirurgie avait duré de 8h25 à 8h55. « C’est dans le rapport et il y a son nom dessus. »
Le Dr. Gordon: « Pour ce que je sais. Cela a été peut-être plus long que nécessaire parce qu’il a juste eu une conversation dans la salle d’opération. »
Le Propofol a encore été utilisé en anesthésie. Le Dr. Gordon a dit qu’il y avait eu un problème.
« Je ne me rappelle pas exactement ce que nous avons fait. La seule chose qui me fait penser qu’il y avait un problème, c’est qu’il y avait son nom. » a dit le Dr Gordon .
Il y a l’anesthésie dans le rapport mais pas la chirurgie. Le Dr. Gordon dit qu’il savait que cela pourrait être difficile à expliquer.
Le docteur dit aussi que ce rapport pourrait être pour une autre personne. « Je suis un peu embarrassé d’admettre ça mais ça pourrait être un autre patient. » a-t-il dit.
Kathryn Cahan a dit au tribunal que les parties stipulaient qu’il n’y avait pas de procédure faite ce jour.
Dr Gordon a dit se rappeler avoir essayé de parler à Michael Jackson après la chirurgie. Mais c’était difficile de lui parler après l’opération. Il avait presque disparu.
« J’ai pensé qu’il allait bien. » a-t-il assuré. Il était sacrément robuste. Il était plutôt grand, plus que je le pensais et il m’a semblé physiquement en bonne santé. »
Le Dr Gordon s’est rappelé : « Vous savez, Michael était un petit peu pleurnicheur pour une intraveineuse. » a-t-il dit en parlant d’une injection de Propofol.
Dr. Gordon: « Il m’a fait la remarque que ça brûlait. Et il se référait réellement au Propofol comme étant du lait ce qui me faisait penser que c’était peu commun. »
« Il m’a semblé familier avec le Propofol plus qu’une autre personne. » s’est rappelé le Dr Gordon. « Il savait que c’était blanc et le voyait comme du lait. » a-t-il ajouté
Le Dr Gordon ne savait pas si Michael Jackson oui ou non savait que le Propofol était appelé « lait ». Il ne se rappelle pas que Michael Jackson ait demandé des médicaments après sa première visite.
Le 25 mars 2003, le bureau du Dr Gordon’s avait envoyé à Michael Jackson une facture pour les frais d’analyses. Le Dr avait envoyé deux factures. Depuis aucun paiement n’avait été fait.
Dr. Gordon : Normalement, nous faisons payer d’avance. Nous avons cru en sa parole qu’il honorerait ses responsabilités financières.
« Bon, il m’avait donné aussi l’impression qu’il avait appelé des docteurs pour ce qu’il recherchait à faire. » dit le Dr Gordon.
Q: « Et comment a-t-il fait pour vous donner cette impression? »
A : « Eh bien, sa particularité sur ce qu’il voulait et où il le voulait et combien il voulait, comment il voulait le faire. »
Le Dr. Gordon a attesté que Michael Jackson était familier avec le Propofol et que c’était ce qu’il recherchait pour le faire dormir.

La visite suivante de Michael s’était faite le 30 juillet 2003. C’était un rendez-vous pour une procédure pour lui enlever un corps étranger dans la région de l’abdomen.
Dr. Gordon : « Michael Jackson a dit qu’il était tombé et qu’il avait subi une blessure dans la région de son abdomen. »
Dr Gordon : « J’ai cru que c’était un petit morceau de verre ou un autre corps étranger dans son abdomen. Il a dit que c’était douloureux et qu’il fallait l’enlever. La chirurgie a été faite sous anesthésie générale pour ôter la chose en totalité et recoudre la plaie. »
Q: « Avez-vous enlevé quelque chose de l’abdomen de Mr Jackson ? »
A : « Je n’ai enlevé aucun corps étranger que j’aurais pu identifier. »
Dr. Gordon: « Il n’y avait aucun morceau de verre, aucun métal, ni aucun morceau de bois. Il n’y avait rien qui aurait pu être inorganique. Alors, pour autant que je me rappelle, c’était une exploration négative. » a dit le docteur Gordon. « Il n’y avait aucune chose matérielle. »
Le Dr. Gordon a dit qu’il avait vu une petite cicatrice, quelque chose de ce genre sur l’abdomen de Michael Jackson. Il a procédé à l’examen et lui a fait une injection de Botox .
« J’ai coupé autour de ce que je croyais être un corps étranger. Lequel pouvait présumer être une blessure, qui d’après ce que j’ai vu, de toute évidence n’existait pas. »
« On était prêt à y aller et il m’a dit qu’il attendait de moi que je lui donne une injection de Demerol pour tenir la route. »
Dr Gordon lui avait dit : « Michael, je ne fais pas ça. »
Michael Jackson voulait 300mg de Demerol. Le Docteur lui a dit non et n’a plus entendu parler de Michael Jackson pendant 4 ans.

« Le Demerol est un médicament contre la douleur après une chirurgie. Ce n’est pas quelque chose que je prescris. » a dit le docteur Gordon. « Si le patient est à l’hôpital, je dis OK. » a précisé le docteur.
Marvin Putnam : « Et il avait demandé une injection ? »
Dr. Gordon : « Oui, il l’avait demandé. »
Il a dit que la dose normale de Demerol était de 100mg et que Michael Jackson avait demandé 300mg.
« C’était beaucoup trop. » a dit le Dr Gordon.
Son impression était que c’était ce qu’on lui avait donné de préférence auparavant.
Le Dr. Gordon a fait une procédure préopératoire. Michael Jackson recherchait l’exploration (de son abdomen) « Je me le rappelle, il me disait qu’il avait été blessé.» a dit le Dr. Gordon.
« Il a dit qu’il pouvait le sentir et ça faisait mal. » a dit le docteur. M. Gordon a dit avoir lu le rapport, il semble que quelqu’un ait fait quelque chose pour lui. »
« J’ai ouvert et j’ai regardé et je n’ai rien vu. »
Le Dr. Gordon avait prescrit un médicament mais pas du Demerol. Il n’avait pas revu Michael Jackson pendant 4 années jusqu’en 2007.

Le docteur a dit que Michael Jackson ne recherchait plus à le voir, lui, mais il était en dehors de la ville et il avait vu quelqu’un d’autre. C’était entre 2003 et 2007.
Le Dr. Gordon a dit qu’il avait été blessé à la main. Il l’avait donc adressé au DR Stephen Weiland.

Le Dr Gordon avait parlé avec Conrad Murray. Celui-ci avait indiqué que Michael allait faire un show ou autre chose et recherchait un peu plus de produit de remplissage pour son visage.
« Il n’était pas aussi secret sur le fait d’être cardiologue.» a dit le Dr. Gordon au sujet du Dr Murray.
« Il se présentait lui même comme étant le médecin personnel de Mr Jackson et son porte-parole dans une certaine mesure. » a témoigné le Dr Gordon. C’était le 14 mai 2007.
Le Dr. Murray était arrivé avec Michael Jackson au bureau du Dr Gordon. Il avait lui-même fait entré Michael Jackson et ils étaient là pour le Juvederm (produit de comblement), a t-il dit.
Le Dr. Gordon a dit qu’il avait trouvé vraiment bizarre qu’il agisse comme s’il venait dans son bureau depuis longtemps. Mais ce n’était pas la première fois.
« Il (Murray) essayait certainement d’être le porte-parole de Michael Jackson. Je n’avais jamais ressenti en tant que docteur, à quel point il avait besoin de … C’était un peu particulier ».
Le Dr. Murray avait fait un chèque personnel pour le Dr Gordon pour la procédure de Michael Jackson, durant laquelle Murray était présent. Le chirurgien a dit que c’était inhabituel.
Le Dr. Gordon a ajouté qu’il n’avait jamais vu un médecin personnel payer pour le traitement d’un patient.
Dr. Gordon : « Parce qu’ils avaient vraiment une relation d’amis et que Conrad montrait vraiment clairement qu’il faisait attention à ses besoins. »
Le Dr Gordon a dit qu’il avait le sentiment que Murray essayait de porter deux casquettes différentes, en étant le médecin personnel de Michael Jackson et en continuant sa pratique de cardiologue.
« Ils ont peut-être été durant ce jour, totalement aux soins de leur apparence.» a dit le Dr Gordon. Murray avait obtenu d’être aux petits soins de Michael Jackson, a dit le Dr Gordon. A la fin, il avait demandé de faire ça sous anesthésie locale, ce qui était un progrès.
Le Dr. Gordon a dit qu’il n’était pas sûr si Michael Jackson ne se rappelait pas être venu là avant ou s’il avait prétendu ne pas se rappeler.
Il a dit qu’ici ce n’était pas vraiment une relation docteur/patient puisque le Dr Murray était une sorte d’intermédiaire.
Le docteur a dit que Michael Jackson semblait avoir la santé en 2007, son apparence physique n’ayant pas beaucoup changé. Il a déclaré aussi qu’il n’avait jamais eu de contact avec Michael Jackson après ça.

Le Dr Gordon avait voulu rendre plus difficile pour quelqu’un d’autre que lui-même de mettre la main sur les dossiers de Michael Jackson. Il avait utilisé nom de famille différent

Le docteur Gordon est un médecin accrédité dans un centre de chirurgie. Il n’a jamais demandé combien de chirurgies plastiques Michael Jackson avaient eues.
Il a dit qu’il avait utilisé des astuces, afin d’éviter que les patients n’appréhendent la procédure.
Dr. Gordon: « Il a précisé qu’il recherchait de manière définitive de faire cela sous anesthésie générale. Il ne voulait pas le faire avec des injections qui laissent des traces de piqûres. »
C’était de la décision du Docteur Gordon d’utiliser l’anesthésie générale. Il n’avait pas pensé que c’était inapproprié.
Il y avait eu trois contacts entre février et juillet 2007. Chaque fois, c’était difficile de trouver une veine sur le bras de Michael Jackson, a dit le Dr Gordon. « Simplement une absence de veines utilisables. »
« Ça provoque habituellement des dommages aux veines. » a-t-il dit. Je ne me rappelle pas avoir vu des traces de marques sur les bras de Michael Jackson. Il dit que c’était rare de ne pas trouver la veine chez les hommes.

Le 30 juillet 2003, il y avait eu une procédure. Le Dr Gordon a dit qu’il avait enlevé du tissu cicatriciel qui était toutefois sous cutané.
L’anesthésiste a utilisé du Fentanyl (analgésique opioïcé) depuis qu’il avait eu des nausées avec la morphine et le Demerol..
Selon la requête de Michael Jackson demandant une injection de Demerol pour « tenir », le Dr Gordon a dit que Michael Jackson lui avait dit « C’est ok, j’ai déjà fait cela auravant. C’est bon! »
« Il a dit que 300mg n’était pas excessif pour lui » a témoigné le docteur Gordon. « Il n’était pas suffisamment nauséeux pour qu’il puisse demander ça. »

Le chèque que le Dr Murray a fait au Dr Gordon était de 1300 dollars.
Le Dr. Gordon était sceptique au sujet de Murray.
« Il semblait juste bizarre. Ce qu’il faisait n’était pas, ni habituel, ni normal ».
Le Dr. Gordon a dit qu’il n’avait jamais entendu parler du cardiologue avant et qu’il en connaissait plusieurs autres à Las Vegas.
« Il m’a fait croire qu’il avait une réputation et une réussite énorme dans la pratique de la cardiologie à Las Vegas et à Houston. » a précisé le Dr Gordon. Mais s’il avait ce succès, pourquoi voulait-il être le médecin personnel de quelqu’un ? » a questionné le Dr Gordon.
« Il semble que ce qu’il m’a raconté n’est pas la vérité. C’est juste de dire que la situation entière était bizarre et qu’ajouter à cela ? »
« J’ai ressenti que la réussite d’un cardiologue ne vient pas de ce qui est autour d’un médecin personnel, elle parle par elle-même. » a certifié le Dr Gordon.

AEG Live a appelé le prochain témoin, le Dr. David Adams. Ils ont aussi présenté sa déposition vidéo.

Dr. Adams est anesthésiste à Las Vegas. Il travaille indépendamment avec chirurgiens ou des fournisseurs de soins médicaux.
Marvin Putnam: « Avez-vous jamais administré du Propofol à Michael Jackson ? »
Dr. Adams: « Oui »
Marvin Putnam : « Combien de fois ? »
Dr Adam : « 4 fois. »

Le Dr. Adams a rencontré Michael Jackson grâce à Carlos Letilier, qui est un chirurgien dentaire à Las Vegas.
Le Dr. Mark Tadrissi a dit qu’il avait un VIP comme patient qui venait pour quelques procédures et qui était intéressé de les faire sous anesthésie.
C’était en juin 2008. Le Dr Adams avait programmé un examen physique et la procédure s’était passée la semaine suivante, a-t-il déclaré.
« J’ai réalisé l’ampleur de celui sur qui je travaillais. Je voulais m’assurer qu’il était en bonne santé et il n’y aurait pas de problèmes. » a déclaré le Dr Adams.
Dr. Tradissi avait fait l’examen physique de Michael Jackson. « Il y avait à faire des implants cosmétiques, des implants dentaires et des obturations de canaux dentaires. » a ajouté le Dr Adams.
«Je ne discute jamais vraiment les médicaments que je vais utiliser avec le médecin. » a déclaré le Dr Adams. Le propofol est toujours le médicament de choix.
Le Dr. Adams a dit que Michael Jackson avait demandé à avoir une procédure mais qu’il ne voulait rien savoir à ce sujet ou sentir quelque chose.
« Dr. Tradissi m’a présenté Michael Jackson. Il a dit qu’il en avait eu avant (des anesthésies) et qu’il n’y avait eu aucun problème. »
« Il semblait mince, pâle mais sans autre problèmes médicaux. » a dit le Dr Adams.
« Je ne crois pas qu’on l’ait pesé. »
« L’entourage et les gardes du corps n’étaient jamais dans la pièce quand je l’examinais. C’était juste le Dr Adams et Michael Jackson. »
Il a contrôlé son thorax, ses poumons et regardé dans sa bouche.
Q: « Comment l’avez-vous trouvé ? »
« Mince, mais musclé, en bonne santé. » a t-il dit.
«Juste pale. »
Michael Jackson avait une langue anormalement large. Cela concernait le Dr Adams parce qu’il devait travailler dans sa bouche sans protection de ses voies respiratoires.
Le Dr. Adams a dit qu’il avait expliqué tous les risques à Michael Jackson.
L’artiste avait dit qu’il ne prenait aucun médicament, que des vitamines.
Le Dr. Adams avait cherché à savoir s’il y avait un chariot d’urgence dans la pièce et un équipement basique d’urgence en cas de problème sérieux.
Sa température était de 97F ( 36° C) stable tout du long, sa pression sanguine de 100 /60 soit 10/6 de tension. La procédure avait pris 2 heures. La pression sanguine et la température étaient restées stables.
Le docteur Adams avait donné du Propofol à Michael Jackson.
« J’ai voulu que cette intervention se passe dès que possible à cause des voies aériennes non protégées. »
« Je n’ai pas essayé de le mettre sous sommeil artificiel. je voulais qu’il ne s’en souvienne plus. » a dit le Dr Adams. Dr Tradissi lui a injecté l’anesthésiant ainsi que de la Lidocaïne.
Le Dr. Adams a dit que la dose de Propofol qu’il donnait aux patients était les plus basses.
Le Dr. Adams a ajouté qu’il n’a jamais envoyé de factures à Michael Jackson pour les quatre procédures car si Michael Jackson faisait référence au Dr Adams, les gens seraient plus nombreux à venir.
Il a dit aussi qu’il ne savait plus quoi répondre quand on lui a demandé : « Combien cela pourrait coûter. » Il facture normalement la compagnie d’assurance d’environ 400 $ de l’heure.
« Ce n’était pas une procédure inhabituelle. » a dit le Dr Adams quand il a administré le Propofol , la langue de Michael bloquait les vois respiratoires.
Ils avaient mis Michael Jackson autrement dans le fauteuil de dentiste pour dégager les voies respiratoires. En dehors de ça, il n’y avait pas eu d’autres problèmes.
La seconde procédure avait été faite un mois après, aussi chez le Dr Tradissi. Le Dr Adams avait dit que c’était pratiquement la même procédure que celle d’avant.
Le Dr. Adams a dit qu’il avait fait environ 4000 anesthésies incluant des coloscopies et à la 500ème fois, la langue bloque les voies respiratoires.
Le Dr. Adams a dit que Michael Jackson était parfaitement heureux avec ce qui s’était passé. La première procédure était une prise d’empreinte de ses dents.
La seconde avait été faite le 03/06/08, la troisième le 18/6/08/.
Le Dr Odabashian avait procédé à l’obturation des canaux dentaires.
Environ 2 heures après la première procédure, Michael Jackson avait appelé et avait fait savoir au Dr Adams qu’il allait bien. Il a dit qu’il était surpris que Michael Jackson ait lui-même appelé pour l’en informer.
Michael Jackson lui avait dit qu’il voulait acheter la maison où vivait le sultan.
Il a ajouté que Michael Jackson était très agréable, bien élevé, charmant et vraiment réservé.

La 4ème intervention que le Dr Adams a pratiquée était une chirurgie avec le Dr Carlos Letilier. C’était pour visser deux implants dans le maxillaire de Michael Jackson.
Le Dr. Adams: « Dans les trois procédures antérieures, Michael m’avait demandé de ne pas lui donner de narcotiques parce qu’il avait eu un problème avec ça par le passé. »
Le Dr. Adams : « Alors si vous regardez mon rapport vous n’y trouverez aucun narcotique. Je ne lui ai pas donné comme il me l’a demandé. »
Le Dr. Adams : « Ensuite, c’est revenu. Il a demandé quelque chose pour la douleur. Et je me rappelle lui avoir dit: Etes-vous sûr? »
le Dr. Adams: « Et nous avons mentionné le Toradol (un anti-inflammatoire) lequel n’est pas un narcotique mais un antidouleur. » Et il a demandé quelque chose de plus fort.
Le docteur a dit à Michael Jackson que le Toradol n’allait pas avec le travail qu’il faisait. Il a fini par donner à Michael Jackson du Versed, de la morphine contre la douleur.
Le Dr. Adams a dit qu’il n’avait jamais discuté avec Michael Jackson de l’utilisation du Propofol et n’avait jamais discuté non plus avec les autres médecins de Michael Jackson.

Le Dr. Adams avait rencontré Murray à la fin mars, début avril 2009.
« Après que Michael Jackson est décédé, j’ai eu un genre de retour sur moi-même et dans mon esprit j’ai regardé ce que j’avais fait. »
Dr. Adams: « J’étais debout, près pour aller à l’église. »
Q: « Pourquoi y allez-vous? »
A: « Si vous avez une attaque ou un problème avec votre cœur, je suis docteur. C’est le cas de Michael Jackson. Je veux dire que s’il a besoin de quelque chose, je vais le faire. »
« C’était au cabinet du Dr Murray. Michael et le Dr Murray sont sortis de la voiture, je suis sorti de ma voiture, nous nous sommes présentés mutuellement. »
Dr. Adams: « J’ai dit à Michael que c’était ridicule de porter une écharpe et qu’il était habillé tout en noir alors qu’il faisait 1000 degrés dehors. »
Dr. Adams: « Généralement, il avait un look très relax, peut-être même est-il en pyjama mais cette fois-là il portait un veston, un foulard, un chapeau .»
Dr. Adams: « Nous avons commencé à parler et je crois que Michael a démarré la discussion au sujet de sa tournée. Il a expliqué pourquoi il allait faire la tournée. »
Michael Jackson a dit que la seule raison pour laquelle il faisait cette tournée était qu’il voulait prouver à ses enfants qu’il était le meilleur artiste dans le monde. » s’est-il souvenu.
« Et je ne veux le faire pour aucune autre raison. » avait rajouté Michael Jackson.
Le Dr Adams a dit que c’était merveilleux que Michael veuille parler avec lui.
« J’ai attendu pour examiner son thorax qu’il me dise qu’il avait le souffle court ou qu’il avait des douleurs dans la poitrine. » a dit le Dr Adams.
Dr. Adams: « Je me suis assis dans le bureau du cardiologue avec Michael Jackson un dimanche après midi et je me suis juste assis. » a témoigné le Dr Adams.
« Il m’a demandé de partir avec lui en tournée. » a dit le Dr Adams. Il a expliqué que le Dr Murray s’était excusé et que Michael Jackson l’avait interrogé comme lors une interview.
« Et il m’a parlé un peu de lui et comment il se sentait et sa famille et des différents artistes, nous avons parlé environ une heure et demie. »
M. Adams a déclaré que Michael Jackson lui avait dit qu’il voulait construire un hôpital pour enfants. Il avait parlé de sa famille, de ses enfants, de tout.
« Nous avons parlé de Steven Spielberg, de Bono, de la tournée. Il n’avait pas de bonnes choses à dire au sujet de ces personnes non plus. »
Dr Adams a décrit comment Murray était revenu et qu’il était resté à l’arrière du bureau pendant 15 minutes à parler à Michael Jackson.
« Je suis retourné au bureau, Michael Jackson et Murray marchaient et Murray ressemblait à quelqu’un qui venait juste de perdre son meilleur ami. » a dit le Dr Adams.
C’est alors que Michael Jackson a dit au Dr Adam qu’il aimerait qu’il aille en tournée avec lui.
« Et pourquoi faire ? Je ne chante pas, je ne peux pas vraiment danser alors pour quoi faire? » avait-il répondu à Michael Jackson.
«Je tiens à vous pour m’aider à obtenir le repos.» avait dit Michael Jackson au Dr Adams.
« De temps en temps j’ai besoin d’une IV, et j’ai juste besoin que vous m’aidiez à obtenir le sommeil. »
Le Dr Adams: « Je pensais que le gars avait fait une crise cardiaque et qu’il me demandait d’aller en tournée. Je ne pouvais même pas commencer à imaginer ce qu’il voulait. »
Le Dr Adams a déclaré qu’il n’avait aucune idée de ce que Michael Jackson voulait dire par sa demande pour l’aider à trouver le sommeil. Il lui avait dit qu’il n’avait pas de licence pour exercer en Angleterre.
Le médecin a dit que le Dr Murray était vraiment bouleversé par la demande de Michael Jackson. Michael Jackson avait demandé à ce que le Dr Adams ne donne pas une réponse tout de suite, mais d’y penser.
« Je n’ai jamais discuté du Propofol avec le Dr Murray ou avec Michael Jackson. » a déclaré le Dr Adams.
Le Dr Adams a dit qu’ils ne savaient pas combien de temps allait durer la tournée, ils pensaient qu’il pourrait aller dans d’autres pays, après Londres.
« Je leur ai dit que j’avais besoin d’assez d’argent pour arrêter de pratiquer et rendre cela possible. » a rappelé le Dr Adams. « Je pense que c’était 100 000 $ par mois .»
Le Dr Adams a demandé un contrat de 3 ans, parce qu’il ne pouvait pas le faire seulement pour un an et puis essayer de rouvrir son cabinet de soins.
Il a dit qu’il avait envoyé un SMS au docteur Murray en demandant ce qui se passait et qu’il n’y avait eu aucune réponse en retour ni aucune nouvelle information à ce moment-là.
Le jour où Michael Jackson est décédé, il avait envoyé un texto à Murray et n’avait rien reçu en retour.
Question: « Michael Jackson ne vous a jamais demandé de faire ce que vous pensiez médicalement inapproprié ? »
Le Dr Adam : « jamais »
M. Adams a dit qu’il n’avait jamais vu de marques d’aiguille sur les bras de Michael Jackson. « Les veines très difficiles à obtenir. » dit-il « Il avait des bras très musclés, et de très petites veines. »
Parfois, le Dr Adams devait essayer 2 à 3 fois pour obtenir qu’une IV puisse commencer.

Voilà ce qui a conclu sa déposition vidéo.

Fin de l’audience. Reprise des audiences mardi prochain.

Sources: ABC7 Court News ‏@ABC7Courts.

Compte-rendu réalisé pour le MJBackstage
Grand merci à Ozlan pour son aide et cette traduction.

2 Commentaires
  1. chris aimji51 7 ans Il y a

    ( pardon pour l’interruption du message … Je reprends :
    … d’efforts physiques pendant les concerts plus l’adrénaline liées aux émotions diverses. Le son démultiplié qui laisse les oreilles bourdonnantes pendant des heures par exemple. Pendant que nous dormions la nuit à l’autre bout de la terre, il faisait jour.
    Ceux qui voyagent régulièrement et loin comprendront.
    4°) Le harcèlement de la presse voire des fans, qui devait bien perturber Michael si toutefois il arrivait à se reposer.
    5°) L’horrible accusation qui est venue ensuite. Personne ne doute que l’empêchement de dormir a été démultiplié à ce moment là.
    6°) Cinq mois procès qui l’ont achevé bien qu’il ait été reconnu innocent.
    Nous savons tous que nous n’y aurions pas résisté. Personne ne se remet d’un tel chaos dans sa vie.
    Et donc, pour l’aider, tout ce qui a été trouvé, c’est de le garder isolé de tout le monde, de le piquer au propofol !! Voire de l’opérer pour rien? Ne me dites pas qu’une radio n’était pas possible pour savoir ce qui lui faisait mal. Et l’échographie? Non ? Pourtant ça existait à l’époque.
    Alors ce sont les médecins qu’il faudrait traduire en justice. Et leur faire cracher que tout ce qui les ont intéressés dans un patient comme Michael, c’était son fric. Le scandale est tout entier dans ces serments d’Hippocrate transformés en serments d’hypocrites

  2. chris aimji51 7 ans Il y a

    A lire ces dernières dépositions, il faut se demander qui étaient ces médecins qui se rendaient compte que quelque chose n’allait pas et qui n’avaient pas le pouvoir de dire non parce que d’autres médecins pouvaient très bien prendre la relève.
    Quelque soit la raison pour laquelle Michael demandait des drogues ( ça reste quand même à prouver quoi qu’on en dise) la première chose qui aurait été intelligente c’est lui proposer vraiment et par tous les médecins concernés, la recherche d’un meilleur sommeil par des spécialistes qui ne font que ça. Car on ne peut pas imaginer qu’il se faisait opérer juste pour pouvoir dormir deux heures. N’est-ce pas le cas pour cette intervention pour rien. Maintenant la raison de cette insomnie chronique et très dure, on la connaît tous.
    1°) Cela a commencé très tôt dans son enfance quand il tombait presque de son tabouret lors des répétitions tellement il avait sommeil. (Ref biographie Moonwalk)
    2°) L’incroyable cruauté de son père qui mettait un masque et entrait dans la chambre de nuit en hurlant (ref idem).
    3°) Les tournées mondiales avec les décalages horaires et les “vitamines pour tenir les deux heures d’efforts physiques pend

Laisser une réponse

CONTACT US

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi

©2020 MJBackstage - Fan Club Belge de Michael Jackson - All rights reserved

Site réalisé par l'équipe du site Michaelizer

LES AMIS DU MJBACKSTAGE

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?