21 mai 2013 – Procès AEG

procesAEG-logo

Katherine et Rebbie Jackson sont toutes les deux présentes pour l’audience du jour.

Rebbie est arrivée au tribunal avec une Bible des témoins de Jéhovah qu’elle a lu avant le début de l’audience. Aujourd’hui, suite du témoignage de Shawn Trell. Demain, c’est au tour de Paul Gongaware de se présenter à la barre.

Plus tôt dans la journée, Shawn Trell a révisé son précédent témoignage, dans lequel il a dit aux jurés que Kenny Ortega avait travaillé sur « This Is It » sans contrat, qu’il y avait eu un accord uniquement par mail. Il a expliqué qu’en réalité Kenny Ortega avait bien un contrat écrit, l’accord ne se limitant pas à des échanges de mails. L’accord a été signé en avril et comprenait trois pages de texte juridique et plusieurs pages d’emails qui donnaient les conditions. Shawn Trell a dit que le contrat de Kenny d’Ortega lui avait été rappelé par les avocats d’AEG, après qu’il les a rencontrées la nuit précédente. .

“Je me souviens des échanges de mails. Je ne suis pas très fier d’admettre que je ne me souvenais pas du contrat”, a-t-il avoué.
Après cette parenthèse, l’interrogatoire s’est à nouveau penché sur la question des assurances. Shawn Trell a expliqué qu’il avait commencé à rechercher une police d’assurance en novembre 2008. Panish a montré aux jurés plusieurs séries d’échanges de mails à ce sujet :

-Le 07 janvier 2009 mail du courtier Bob Taylor à Shawn Trell : « Avant de parler à des assureurs, nous demandons à l’artiste de subir un examen médical avec un médecin. Un examen complet avec des analyses sanguines et des analyses d’urine. Le médecin veut également consulter le dossier médical des cinq dernières années pour s’assurer que toutes les informations sont bien communiquées ».

-Le 20 mars 2009 autre mail de Bob Taylor à Paul Gongaware : « L’assurance exige que des examens complémentaires soient réalisés par leur médecin désigné. Ils pourraient limiter la couverture en cas de maladie ou de décès résultant d’une maladie jusqu’à ce que cet examen ait eu lieu ».

-Le 30 avril 2009 mail de Timm Wooley à Shawn Trell : « Nous n’avons aucune couverture en cas de maladie de Michael Jackson à moins que ou jusqu’à ce qu’il se soumette à un autre examen médical à Londres ».

-Le 28 mai 2009 mail de Shawn Trell à Bob Taylor : « Il faut vraiment que l’on fasse faire cet examen ».

-Le 23 juin 2009 mail de Shawn Trell à Bob Taylor : « Des nouvelles de la disponibilité d’une assurance vie temporaire ? » Trell a précisé au sujet de l’assurance vie qu’AEG en aurait été le bénéficiaire et aurait touché la prime en cas de décès de Michael Jackson pendant la période couverte par cette police d’assurance.

-Le 24 juin 2009 mail de Bob Taylor à Shawn Trell : « Les assureurs refusent de changer de position là-dessus. Enormes rumeurs dans les médias (Tabloïds) concernant la santé de l’artiste. Ils ont le sentiment que s’ils doivent envisager une couverture maladie pour cet artiste en particulier, ils doivent avoir un dossier médical très complet ».

-Le 25 juin 2009 mail de Paul Gongaware à Bob Taylor : « Si nous n’obtenons pas une couverture en cas de maladie, nous abandonnons cette police d’assurance ».

-Le 25 juin 2009 – E-mail de Bob Taylor à Paul Gongaware : « La consultation à Londres est primordiale. Le médecin bloque l’après-midi du 6 juillet à Harley Street mais gardez en tête que la consultation pourrait durer deux heures, voire plus. »

Brian Panish est ensuite revenu à la question du budget et des coûts. Il a montré un mail adressé par Rick Webking d’AEG Live à l’Estate de Michael Jackson, ce mail contenant une première synthèse des avances versées et des dépenses effectuées autour de la tournée. « Il me semble que nous avons soumis ce rapport pour qu’ils l’examinent, je ne vois aucune demande de paiement », a indiqué Shawn Trell.

Il a aussi expliqué qu’il avait discuté avec Randy Phillips et Paul Gongaware de l’état physique de Michael Jackson avant de venir témoigner. « J’avais entendu parler de répétitions au cours desquelles M. Jackson était fantastique ». Trell était également au courant d’un mail de Kenny Ortega indiquant que Conrad Murray n’avait pas permis à Michael Jackson d’assister à la répétition du 14 juin.

Brian Panish a ensuite montré une autre série de mails relatifs à l’état de santé de l’artiste, indiquant qu’AEG suspectait un sérieux problème à ce sujet :
-Le mail daté du 17 juin et envoyé par Randy Phillips : « Ortega, Gongaware, Dileo, son médecin de Vegas Conrad Murray et moi avons prévu d’intervenir auprès de lui pour l’amener à se concentrer et à venir aux répétitions ».

-Le mail daté du 17 juin de Paul Gongaware à l’assistant de Randy Phillips : « Nous avons besoin d’un kinésithérapeute et d’un nutritionniste ».

-Le mail du 19 juin entre Gongaware et Phillips : « Sans vouloir en faire des tonnes, Kenny m’a demandé de vous informer tous les deux que Michael Jackson avait été renvoyé chez lui sans qu’il ne pose un pied sur scène. C’était une boule de nerfs et Kenny était inquiet à l’idée qu’il se ridiculise sur scène ou, pire encore, qu’il se blesse. La troupe répète en ce moment mais le « doute » est omniprésent ».

-Le mail du 19 juin de Randy Phillips à Tim Leiweke : « Nous avons un très gros problème ». Shawn Trell a expliqué : « Je pense qu’il a admis qu’il y avait un problème le 19. Je prendrais ça au sérieux, comme je crois que M. Phillips l’a fait ».

-Le mail du 20 juin est adressé par John Branca à Randy Phillips, Paul Gongaware, Joel Katz, Frank Dileo et Michael Kane : « J’ai le bon thérapeute, conseiller spirituel, conseiller en toxicomanie qui pourrait aider (il a récemment aidé Mike Tyson à rester sobre et à obtenir sa liberté conditionnelle). Sait-on s’il y a un problème de dépendance (ce serait peut-être mieux d’en discuter par téléphone) ? » Shawn Trell a déclaré que Randy Phillips ne lui avait jamais parlé de ce mail.

-Le mail du 20 juin adressé par Kenny Ortega à Randy Phillips : « Honnêtement, je ne pense pas qu’il soit prêt pour ça à la lumière de son affaiblissement physique régulier et de son état émotionnel qui empire ». Encore une fois-là, Shawn Trell a déclaré qu’il n’avait pas vu ces mails. Il a bien parlé avec Randy Phillips avant son témoignage de la perception par ce dernier de l’état de Michael Jackson (« je lui ai demandé son opinion personnelle ») mais ils n’ont pas évoqué de mails particuliers.
-Le mail du 20 juin adressé par Randy Phillips à Paul Gongaware (à 1h52 du matin) : « Tim et moi allons le voir demain mais je ne sais pas avec certitude quel est le problème : chimique ou physiologique ? ».

-Le mail du 20 juin de Paul Gongaware à Randy Phillips (à 5h59 encore le matin) : « Emmène le médecin avec toi. Pourquoi n’était-il pas là hier soir ? ».

-Le mail du 20 juin de Randy Phillips à Paul Gongaware (14h01 de l’après-midi) : « Il n’est pas psychiatre donc je ne sais pas avec certitude s’il peut être efficace ici. De toute évidence, le faire aller là-bas n’est pas le problème. C’est bien plus profond ».
Shawn Trell a expliqué ensuite que Randy Phillips avait assisté à quelques répétitions, trois au Forum et deux au Staples Center précise-t-il. La responsable du marketing avait assisté à la répétition du 23 juin et « avait été soufflée » selon le témoin. Shawn Trell a déclaré qu’il n’avait jamais vu les mails de Phillips ordonnant que les images de Michael Jackson ayant l’air « squelettique » soient supprimées au montage du film « This Is It ».

L’interrogatoire s’est ensuite orienté sur les ressources humaines et les recherches effectuées sur le parcours des salariés ayant été embauché par AEG. Ces vérifications sur les qualifications et le profil d’un candidat coûtent entre 40 à 125 $ explique le témoin, c’est donc une somme que la société peut se permettre d’investir. Shawn Trell a expliqué que ces recherches pouvaient être des outils utiles lors d’une embauche pour le personnel d’AEG, mais qu’AEG Live n’y avait pas recours dans le cas des travailleurs indépendants. Il ne sait pas exactement comment se déroulent les vérifications lors d’un engagement. Il a été impliqué sur le recrutement des travailleurs indépendants pour la tournée.

Shawn Trell a expliqué qu’il n’y avait pas de critères d’embauche pour la tournée de « This is it » en réponse à une question de l’avocat des Jackson Brian Panish. Shawn Trell a convenu qu’aucune vérification des antécédents n’avait été faite pour toutes les personnes travaillant sur la tournée de « This Is It».
Shawn Trell a déclaré que quand il s’agissait d’entrepreneurs indépendants, soit ils avaient déjà travaillé avec les artistes, AEG ou alors ils étaient connus dans l’industrie du spectacle.
En fonction de la nature du poste, une vérification pouvait être faite, a dit Shawn Trell, comme pour les employés potentiels dans le domaine financier.
Quant aux entrepreneurs indépendants, Shawn Trell a dit qu’il n’y avait pas de supervision ni de suivi comme pour les salariés.
Brian Panish : « Vous ne faites rien pour vérifier les antécédents, superviser ou protéger l’artiste ? » « Non, mais la sécurité est une préoccupation » a-t-il dit.
« Quand ils quittent l’environnement de la société, ce qu’ils font de leur temps libre, c’est leurs affaires », a ensuite déclaré Shawn Trell.

Shawn Trell a témoigné qu’il n’y avait pas plus de risques pour l’artiste parce qu’AEG Live ne vérifiait pas les antécédents. Nous n’avons rien fait pour contrôler le docteur Murray, et nous n’avons pas contrôlé ce qu’il faisait, a-t-il dit.
Il était noté dans le contrat que Michael Jackson pouvait renvoyer le DR Murray quand il le voulait.
Si les concerts n’avançaient pas, il pouvait être licencié en vertu de cette disposition et le Dr Murray ne serait pas payé » a expliqué Shawn Trell.
Quant aux difficultés financières du Dr Murray, Shawn Trell ne sait pas s’il est d’accord avec cela, il a expliqué que la perception de chacun à ce sujet était différente.
Shawn Trell a dit : « je n’étais certainement pas au courant à l’époque de la situation. » « Parce que vous n’avez pas vérifié ! » a répondu l’avocat des Jackson. « C’est vrai. » a dit Shawn Trell.

 
D’autres mails ont ensuite été montrés aux jurés :

-Le mail daté du 24 juin 2009 (envoyé à minuit 54’) par Kathy Jorrie à Shawn Trell avec pour objets l’accord révisé avec la société du Dr Murray. Il y avait deux pièces jointes au mail.
Pièces jointes :
1 °Michael Jackson et la société du Dr Murray accord du 18/06/09 révisé.
2 °Accord final entre Michael Jackson /AEG et la société du Dr Murray daté du lui du 23/06/09.
Nouveau mail du 23.06.09 à 17h39 de Kathy Jorrie à Tim Wooley

Sujet: Re: Michael Jackson accord révisé avec la société du Dr. Murray.
Autre mail : « J’ai souligné dans la version Word afin que vous puissiez voir toutes les révisions. En outre, j’ai joint une version PDF propre pour l’exécution ».
Le courriel indique que si le Dr Murray est d’accord, il devait l’imprimer, le signer et le renvoyer à Kathy Jorrie.
Brain Panish a ensuite demandé au témoin : « Mme Jorrie a appelé ce contrat un « projet » ? Shawn Trell : « Elle a l’appelé une version finale. »
« Chaque document est un projet jusqu’à ce qu’il soit exécuté », a déclaré Shawn Trell.

Brian Panish au témoin : « N’est-il pas vrai que Randy Phillips a fait de nombreux commentaires sur le fait que AEG Live avait embauché le Dr Murray? »

« Je sais qu’il a fait cette déclaration. » a répondu Shawn Trell.
Le 1er Juillet, 5 jours après de la mort de Michael Jackson, Randy Phillips a donné une interview à SkyNews disant qu’AEG Live avait embauché le Dr Murray.
« Je ne sais pas ce que vous entendez à propos admis, il a fait cette déclaration », a déclaré Shawn Trell.
Brain Panish a dit que les supérieurs d’AEG ne s’étaient pas inquiétés après que Randy Phillips a fait cette déclaration. Shawn Trell a dit qu’il ne savait pas si c’était vrai.
Bruce Black est l’avocat général de la société mère d’AEG et AEG Live.

Michael Roth s’occupe des relations avec les médias de l’AEG.

Un mail a aussi été montré au jury à ce sujet :
Le mail est daté du 28 août 2009 de Kathy Jorrie à Bruce Black et Michael Roth :
Sujet: le président d’AEG Live dit qu’AEG Live a embauché le Dr Conrad Murray.
Brian Panish a montré à Shawn Trell une déposition, sous serment, donnée par le courtier d’assurance, Bob Taylor, sur une autre affaire. Shawn Trell a déclaré qu’il ne l’avait jamais vue ni lue.
Brain Panish: « Est-ce que cela vous rafraîchit la mémoire que AEG employait Dr Murray? »
Shawn Trell a nié avoir eu une conversation téléphonique avec M. Taylor où Trell lui demande si la rémunération du médecin est couverte par l’assurance.
Après la pause déjeuner, Brian Panish a demandé si Shawn Trell voulait changer quoi que ce soit d’autre à son témoignage. Il a dit « non ».
Bruce Black, l’avocat pour Anschutz, était présent à la réunion avec le LAPD.

Le mardi 12 janvier 2010, Shawn Trell a rencontré la police.
Shawn Trell a dit à la police ce jour-là que le Dr Murray recevrait une indemnité de 150 000 $ par mois, il a aussi dit ce jour-là que le Dr Murray avait demandé que AEG donne du matériel médical nécessaire et une infirmière.
Brain Panish: « Aussi loin que vous vous souvenez, tous les accords écrits pour la tournée « This is it » ont été faits sous AEG Live Productions, non? » « Oui » a répondu Shawn Trell.
Brain Panish: « le Dr Murray essayait d’aider AEG à obtenir une assurance? »  « La police était aux deux noms, alors il aidait les deux parties » a répondu Shawn Trell.
Shawn Trell a déclaré que Dennis Hawk, qui représentait Michael Jackson, était en contact avec Bob Taylor en ce qui concernait l’assurance.

Brain Panish: « En Juin 2009, vous ne saviez même pas si M. Jackson avait un manager personnel travaillant pour lui, non? » « Eh bien, je crois qu’à l’époque il y avait deux de personnes agissant en cette qualité. »

Autre mail du 02/06/09 de Randy Phillips à Jeff Wald :
« Jeff, n’oubliez pas que obtenir que Michael Jackson se concentre n’est pas la chose la plus facile au monde »
Mail envoyé tout de suite après : « … et nous n’avons toujours pas d’avocat, chef d’entreprise, ou même réel manager en place. C’est un cauchemar! ».

Trell a dit que le seul cas où il avait vu que la signature d’un artiste soit exigée pour maintenir un entrepreneur indépendant était pour le Dr. Murray.
Shawn Trell a dit qu’il savait que le Dr Murray avait travaillé pour MJ pendant 3 ans. « Je ne savais pas combien de fois Michael Jackson avait vu le Dr Murray » a-t-il dit.

« Je n’ai jamais parlé avec le Dr Murray, jamais. Et je n’ai rencontré Michael et ne lui ai parlé qu’une fois », a dit Shawn Trell.

 
« Il était une dépense importante » Trell a témoigné au sujet de Dr. Murray.
Shawn Trell a dit qu’AEG Live n’avait rien fait d’autre pour vérifier la compétence du Dr Murray comme médecin que de vérifier sa licence de médecin.
Trell dit qu’AEG n’avait rien fait pour déterminer les conditions financières du Dr Murray en 2009.

 
Autre mail daté du 20/6/09 de Randy Phillips à Kenny Ortega : « Il est essentiel que ni vous, ni moi, ni personne autour de ce spectacle devienne un psychiatre ou un médecin amateur. »
Suite de ce mail : « J’ai eu une longue conversation avec le Dr Murray, pour qui j’ai acquis un immense respect et avec qui j’arrive à traiter. ».
« Il a dit que Michael n’était pas prêt physiquement pour effectuer la tournée et que le décourager risquait d’accélérer son déclin au lieu de l’arrêter… Ce médecin a un très grand succès (nous vérifions auprès de tout le monde) et n’a pas besoin de ce concert et il [est] totalement impartiale et éthique ». Trell a expliqué que c’étaient les impressions de Randy Philips.
Suite de ce mail « Le Dr Murray a également réitéré qu’il est mentalement capable de la faire (la tournée) et m’a parlé de la maison où il avait passé la matinée avec Michael Jackson. »
Brian Panish: « Mais personne chez AEG n’a vérifié le Dr Murray pour voir s’il avait réussi ou non, est-ce vrai? Trell: « Oui »
Brian Panish: « C’est un mensonge à plat, n’est-ce pas monsieur? »

Trell: « Je ne sais pas ce que M. Phillips a voulu dire, cela devrait être une question pour lui. »
Brian Panish: « Vous ne savez pas s’il a réussi ou s’il a échoué ? le savez-vous ? Trell: « Non»
 Shawn Trell: « Je sais que la déclaration n’est pas exacte. Vous devez parler avec M.Phillips de ce qu’il voulait dire. »

Brain Panish lui a alors demandé : « Acceptez-vous le fait que le PDG de votre entreprise ait fait de fausses déclarations ? »
Trell: « Je ne sais pas s’il savait que ce n’était pas vrai quand il dit cela ».
Shawn Trell a dit que Phillips ne lui avait jamais dit s’il avait vérifié le Dr Murray.
Brain Panish: « N’est-il pas vrai que AEG Live ne fasse pas de vérification des antécédents des entrepreneurs indépendants? » Trell: « C’est vrai »
Shawn Trell a dit que personne de AEG live n’avait interrogé le Dr Murray parce qu’il était un entrepreneur indépendant.
Suite à cela, l’avocat de Katherine Jackson a montré un document utilisé par AEG intitulé «Informations à fournir et Autorisation pour réaliser une vérification des antécédents »
Ce document est utilisé pour l’emploi, la promotion, le maintien du contingent ou de la dotation de taux, le travail en sous-traitance ou le travail bénévole.
Brian Panish a demandé s’il y avait une raison pour laquelle le Dr Murray n’avait pas eu une vérification de ces antécédents.
Trell a expliqué : « Il n’était pas un employé, ce n’était pas un candidat à un poste à temps plein avec la société ».
Trell a dit qu’ils pouvaient théoriquement demander de vérifier les antécédents et les crédits du Dr Murray.

Jessica Stebbins pour AEG Live a ensuite repris l’interrogatoire des témoins en montrant la lettre présentée par le directeur financier d’AEG à la succession de Michael Jackson pour leur examen.

Shawn Trell a déclaré que le rapport avait été demandé par la succession après une série de réunions après la mort de Michael Jackson.
Le but de la réunion était de liquider les affaires de la tournée en raison de la mort de Michael Jackson, a-t-il expliqué.
« J’avais compris qu’en juin Tohme Tohme était de retour dans une certaine mesure. Je ne suis pas sûr que M. DiLeo était là lui aussi » a expliqué Shawn Trell.
Jessica Stebbins : « Y avait-il une demande de paiement? « 

Trell: « Non, il n’y avait pas de demande de paiement, c’était juste pour examen. »
L’avocat a montré le rapport qui était joint à la lettre. À côté de “gestion médicale”, il y a une référence à la note 3. « Contrat non signé par Michael Jackson et cette signature est une condition préalable à toute obligation de paiement. »
Trell a expliqué qu’il n’avait pas été demandé à la succession de Michael Jackson de payer le salaire du Dr Murray.
Trell a noté qu’il n’avait pas regardé l’accord de Kenny Ortega, car il a été conclu en 2009.
L’avocat a montré une copie du contrat de Kenny Ortega. Un grand nombre de mails font partie de l’accord comme pièces à conviction et ce contrat a bien été signé par toute les parties.
C’est Shawn Trell, Randy Phillips et Kathy Jorrie qui ont participé à la rédaction et à la négociation du contrat avec Michael Jackson.
Trell a expliqué que pour Michael Jackson, le Dr Tohme Tohme et les avocats Dennis Hawk et Peter Lopez le représentaient. Il a dit qu’il y avait plusieurs projets, notamment avec Live Nation.
Trell a expliqué que c’était lui qui était allé à la maison de Michael Jackson à Carolwood pour lui faire signer le contrat, ensuite il a expliqué sa rencontre conviviale avec Michael Jackson.
« Il semblait vraiment enthousiaste », a ajouté Trell. « Il a mis le contrat devant lui, il a lu chaque page, et semblait très enthousiaste ». Il est resté une heure chez Michael Jackson et ne l’a plus revu ensuite.
L’avocat a détaillé le contrat pour l’accord de la tournée :
« Une première performance de première classe par l’artiste lors de chaque spectacle sur chacun des itinéraires approuvés. »
« L’artiste n’exerce pas moins de 80 minutes à chaque spectacle, et la durée d’exposition maximale pour chaque spectacle est de 3,5 heures »
« L’artiste doit approuver un nombre suffisant de shows sur les itinéraires proposés par le promoteur pour que le producteur puisse récupérer les avancées réalisées ».

Trell explique que ladite compensation avait été convenue de 90-10 %. L’artiste recevait 90% de ce qui était défini comme rémunération conditionnelle.

AEG Live était le promoteur et le producteur. « Nous avons avancé l’argent nécessaire pour monter la tournée», a expliqué Trell.
Une partie de l’avance était pour rembourser l’accord de 3 millions de dollars dans un tribunal de Londres. Le conflit sous-jacent était qu’une société détenait les droits pour des performances live de Michael Jackson. «Les droits nécessaires devaient être libérés », a déclaré Trell.
Les avances devaient être reversées à AEG Live avant la scission du chiffre d’affaires. Les progrès de la production étaient plafonnés à 7,5 millions de dollars.
Le contrat : « L’artiste était responsable de tous les coûts de production dépassant le cap et devait rembourser le promoteur. »
AEG live n’allait pas avancer de l’argent sans l’accord préalable de l’artiste.
Trell a dit ce n’était pas seulement typique et coutumier, mais standard que artiste ait besoin d’une assurance annulation.
Trell a dit que leur intérêt était de couvrir les avances et les coûts de production engagés de production de l’exposition.
S’il n’y avait pas d’obligation pour AEG, le paiement serait revenu à l’artiste, a expliqué Trell. «On récupère juste notre prêt consenti à l’artiste. » a-t-il ajouté.
Encore inscrit dans le contrat : « l’artiste déclare et garantit qu’il n’a pas de problèmes de santé connus, ni de blessures ou de maladies …
« Il était raisonnable de s’attendre à des performances de première classe de l’artiste à chacun des spectacles pendant toute la durée. »
Le 24 Janvier 2009, le contrat est conclu avec le Dr Tohme Tohme. Trell a dit que Michael Jackson avait participé et signé cet accord.
Une condition avait été ajoutée à la fin avril début mai, elle concernait l’assurance annulation.

En mai, AEG avait reçu une lettre de Michael Jackson disant queTohme Tohme ne le représentait plus. « Aucun paiement n’a jamais été pris en vertu de cet accord », a expliqué Shawn Trell.

Ce qui met fin à cette quinzième journée de témoignage dans le procès.
Shawn Trell devrait revenir toute la journée de demain pour témoigner, Paul Gongaware n’est pas attendu avant jeudi.

Sources: @ABC7Courts , Anthony McCartney (AP ). Los Angeles Time.

Compte rendu réalisé par Jadzzia « Carine » MJ pour MJBackstage.

0 Commentaires

Laisser une réponse

CONTACT US

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi

©2020 MJBackstage - Fan Club Belge de Michael Jackson - All rights reserved

Site réalisé par l'équipe du site Michaelizer

LES AMIS DU MJBACKSTAGE

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?