30 avril 2013 procès AEG live

Les avocats de la défense ont demandé que Randy Jackson, le seul membre de la famille Jackson participant au procès, mardi, avec sa mère âgée de 82 ans, sorte du tribunal parce qu’il était sur la liste des témoins.
L’avocat de la famille Jackson, Brian Panish, a dit au juge que Katherine Jackson, qui peut rester dans la salle du tribunal parce qu’elle est une des plaignantes, avait besoin que l’un de ses enfants la soutienne. Katherine Jackson a quitté la salle d’audience plus tôt pour éviter le témoignage macabre de l’ambulancier qui a décrit la mort de Jackson. La juge Yvette Palazuelos a autorisé Randy Jackson à rester, mais elle a rappelé qu’il ne pouvait pas y avoir beaucoup d’enfants Jackson pour soutenir leur mère, Katherine Jackson, puisqu’ils étaient sur la liste des témoins. Les témoins ne sont pas autorisés à écouter les témoignages dans la salle d’audience.

Le premier témoin des avocats de la famille Jackson devait être le détective Orlando Martinez du LAPD (police) pour témoigner de son entrevue avec le Dr Murray afin de savoir qui l’a engagé.
Mais il y a eu un changement de dernière minute dans l’ordre des témoins. C’est Richard Senneff qui a témoigné en premier. Il s’agit de l’infirmier pompier qui a tenté de réanimer Michael Jackson le 25 juin 2009. Senneff avait déjà témoigné dans le procès de Conrad Murray, il a 28 ans d’expériences.
Senneff a expliqué quel était le travail d’un ambulancier et le rôle des différents appareils présents dans l’ambulance en cas de traumatisme ou d’arrêt cardiaque.
Senneff a détaillé la zone de couverture du service municipal de Los Angeles et précisé quelles sont les zones qu’il dessert ainsi que la différence entre la ville et le comté de Los Angeles. Senneff a dit qu’il y a environ 1100 ambulanciers paramédicaux dans la ville de Los Angeles, environ 1050 sont des pompiers.

Katherine et Randy Jackson ont quitté la salle d’audience lorsque Senneff a commencé à témoigner. Ils ne voulaient pas entendre et voir ce qui s’était passé dans la maison cette nuit-là.
Senneff a décrit aux jurés comment il est arrivé au domicile de Michael Jackson, le 25 Juin 2009. Il leur explique qu’il a été le premier médecin dans la chambre du chanteur.

Brian Panish : « Le 25 Juin 2009, vous souvenez-vous d’avoir répondu à un appel avec une mort potentielle? »
« J’ai répondu à un appel où il y avait un patient qui ne respirait plus. » a répondu Senneff.

Senneff : « Je suis arrivé à la maison de Michael Jackson à 12h25 et je suis descendu de l’ambulance avec tout l’équipement, le moniteur ECG, les aiguilles et les médicaments.
Je suis arrivé par la porte d’entrée, je n’ai vu que plus tard que c’était le Dr Murray et qu’il y avait un patient sur le lit. »
Senneff décrit l’apparence de Murray dans la chambre de Jackson: « Il était pâle, il était en sueur. Il était très occupé. Murray était penché sur le patient qui était sur le lit ; on a déplacé le patient sur le sol. Quand je suis rentré, j’ai demandé au Dr Murray si le patient avait un DNR. »
NB : DNR = Do not resuscitate ( ne pas réanimer). Nous avons ce terme ici qui est NTBR. (Utilisé dans les dossiers médicaux quand un patient ne doit pas être réanimé soit par choix ou soit en raison de sa condition physique) NTBR : not to be resuscitated ) .
Senneff : « J’ai vu un patient portant un pantalon de pyjama, une chemise et un bonnet chirurgical sur la tête. Il était très pâle, très faible. » Une photo de la chambre de Jackson a été montrée au jury.

Brian Panish : « Pensez-vous que Jackson était mort quand vous êtes arrivé à son domicile ? »
Senneff : « oui. On m’a accompagné à la chambre du chanteur que je n’ai pas reconnu avant que son nom soit prononcé. Le patient était allongé sur le lit, en pyjama. Il était très pâle, extrêmement maigre. Il avait l’air très malade. Il semblait en phase terminale d’une longue maladie, ses mains et ses pieds étaient bleus, ses lèvres et ses yeux étaient secs.
Le chanteur était mort et ne respirait plus depuis une longue période. »
Malgré ses efforts, il n’a pas réussi à faire repartir le cœur du chanteur ni senti le moindre pouls.
Senneff a dit avoir vu un pied à perfusion IV , un sac IV sur le pied à perfusion et une bonbonne d’oxygène. Il y avait des flacons de médicaments sur la table de chevet.
Panish a montré une photo d’un pied à perfusion, une poche d’IV et d’un réservoir d’oxygène. Une autre photo a montré la table de chevet avec des flacons de pilules, une bouteille d’eau, une bouteille de jus fruit.
Senneff : « J’ai demandé ses antécédents médicaux et s’il souffrait d’autres maladies …. le médecin a dit qu’il n’avait rien, qu’il le traitait juste pour une déshydratation et de l’épuisement. ». Senneff a demandé à Murray si Michael Jackson prenait des médicaments. Murray a répondu « non ».
Senneff a dit que le patient ne ressemblait pas à quelqu’un souffrant d’épuisement ou de déshydratation.
Il a dit que quand il avait déplacé Michael Jackson, il avait senti qu’il n’avait pas de pouls. Ses pupilles étaient fixes et dilatées, les yeux étaient secs, son corps était froid.

Senneff a déclaré que la poitrine de Michael Jackson était blanc pâle, ses mains et ses pieds étaient devenus bleus par manque de ventilation ou d’oxygène.
Il a contacté l’hôpital de UCLA.
Il a également déclaré que le Dr Murray avait ensuite dit avoir donné à Michael Jackson un peu de lorazépam pour l’aider à dormir.

Chronologie de l’intervention des ambulanciers :
12:22 – l’ambulance est en route
12:23 – elle arrive au bas de la rue
12:25 – elle arrive sur les lieux
13:07 – Michael est transporté vers l’hôpital.
13:13 – arrivée à l’hôpital.

Il a aussi décrit la « panique » du Dr Murray, présent dans la chambre, « pâle et transpirant » et son silence sur les médicaments que prenait le chanteur. Il a ajouté que Murray lui avait dit qu’il traitait seulement Jackson pour un problème de déshydratation.

Puis il a parlé de l’évacuation de Michael Jackson vers l’hôpital où il a été déclaré mort un peu plus tard dans la nuit.

Sennef : « Les spectateurs et les paparazzi étaient déjà rassemblés devant la porte de Jackson et quelqu’un a appuyé un appareil photo sur la vitre de l’ambulance pour obtenir des photos de la star. »

Le deuxième témoin appelé à la barre était le détective Orlando Martinez du LAPD (police). Orlando Martinez a passé les 20 premières minutes à expliquer son travail, ses formations et les missions du LAPD.
Martinez a appris par son lieutenant que Michael Jackson était la victime. Il est allé au UCLA (Centre Médical) pour commencer son enquête. Là, il a eu une conversation avec les gardes du corps et le personnel hospitalier. Martinez s’est ensuite dirigé vers la maison de Michael Jackson. Il a pris des photos de beaucoup de choses, y compris de la boîte aux lettres.

Martinez a montré aux jurés de nombreuses photos de la chambre de Jackson, y compris des photos en gros plan de la table de chevet et des flacons de médicaments.

Panish: « Avez-vous vu à l’hôpital quelqu’un affilié à AEG? »
Martinez : « J’ai vu M. DiLeo et Randy Phillips. »
Panish : « Avez-vous pu parler avec le Dr Murray au UCLA ? »
Martinez : « Non »
PANISH : « Pourquoi pas ? »
Martinez : « Il avait quitté l’hôpital. »

Martinez est allé voir la chambre de Michael Jackson, il a vu une poche IV, des bouteilles de pilules, des flacons. « Il semblait que la pièce avait été nettoyée » a-t-il dit « Des choses avaient été retirées de la pièces avant l’arrivée de la police. » Il a pris plusieurs photos afin de documenter la scène.
Martinez a dit qu’à ce moment l’enquête menait à une mort naturelle ou accidentelle et rien d’autre mais que c’était bizarre.

Martinez a appris du Dr Murray qu’il y avait 3 sacs entiers de médicaments dans le placard. Il est retourné à la maison pour les récupérer.
Martinez a pris les empreintes digitales sur les sacs et a trouvé les empreintes du Dr Murray sur les bouteilles. Panish a montré l’image de la lidocaïne et de l’oxymètre.

Martinez a dit qu’il cherchait la raison de la mort de Michael Jackson et que le contrat, avec son aspect financier, pouvait être important pour l’enquête.
Lorsque Martinez a interviewé le Dr Murray, avec deux de ses avocats, « il n’a pas été honnête et franc » a affirmé Martinez.
Il a expliqué au jury comment la police avait fait trois déplacements distincts à la maison de Jackson pour recueillir des preuves.

Le témoignage du détective Orlando Martinez était aussi axé sur les finances de Murray comme motif potentiel de son traitement de Jackson.
Martinez a déterminé que le Dr Conrad Murray avait plus de 500.000 dollars de dettes et que son «bureau » était sur le point d’être fermé.
Brian Panish, l’avocat des Jackson, lui a demandé si les infos qu’il avait recherchées pouvaient facilement être vérifiées.

« La plupart sont des documents publics », a-t-il dit.
Les recherches ont conduit Martinez à conclure que la situation financière de Murray était «gravement perturbée » à cause de plusieurs pensions alimentaires qu’il devait payer pour ses enfants et en raison d’autres dettes impayées.

Martinez : « Je pense que les actions de Murray ont été motivées par les 150.000 dollars par mois qu’AEG devait lui payer. Il pouvait briser les règles, se plier aux règles, faire ce qu’il devait faire pour être payer, c’était la seule façon pour résoudre ses problèmes d’argent.

Il a vérifié la voiture de Murray, il a trouvé un carnet où Murray avait noté des rendez-vous avec 24 pharmacies (noms, heures, numéros de téléphone) ainsi qu’une carte de visite de Randy Phillips et le contrat entre le Dr Murray et AEG.

Martinez avait déjà interrogé le Dr Murray avant ses recherches dans la voiture. Il a de nouveau tenté de l’interroger ensuite mais Murray n’a plus voulu parler.

Martinez : « J’avais besoin d’étudier son cas pour connaître ses finances. J’ai tapé le nom du médecin sur des bases de données informatiques, j’ai découvert que le Dr Murray avait 8 enfants de 7 femmes, j’ai alors classé la situation financière du Dr Murray en Mai / Juin 2009 comme «gravement perturbée».

Panish a montré un document d’une société qui avait déclaré que le Dr Murray devait 1.644.644.25 $ pour le prêt de sa maison (solde du capital impayé). En Janvier 2009, le Dr Murray n’avait pas payé son hypothèque de 15.165.11 $. Les frais de retard étaient estimés à 3.477.95 $

Panish a montré au jury plusieurs documents montrant le Dr Murray devait beaucoup d’argent à cause des pensions non payées à ses enfants dans différents comtés.

La séance a pris fin à ce moment-là. Panish reprendra demain l’interrogatoire du détective Martinez.

Katherine et Randy Jackson ne sont pas retournés à la salle d’audience l’après-midi.
L’audience de demain durera seulement une heure, car un juré a un enterrement et doit s’absenter.

Compte rendu réalisé par Jadzzia « Carine » MJ pour MJBackstage.

0 Commentaires

Laisser une réponse

CONTACT US

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi

©2020 MJBackstage - Fan Club Belge de Michael Jackson - All rights reserved

Site réalisé par l'équipe du site Michaelizer

LES AMIS DU MJBACKSTAGE

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?