After The Deluge de David LaChapelle

23131434_1499024930159482_1392180213_o

After The Deluge, l’exposition rétrospective de David LaChapelle à Mons, en Belgique.

Nous vous en parlions déjà il y a quelques mois et voici qu’enfin, l’exposition After The Deluge vient d’être inaugurée ce 28 octobre 2017, au musée des Beaux-Arts de Mons (BAM), en Belgique. Elle retrace l’ensemble de l’activité artistique du photographe américain, David LaChapelle, des années 1990 à nos jours. On peut y admirer plus d’une centaine d’œuvres de l’artiste, parmi lesquelles deux photographies représentant Michael Jackson. C’est d’ailleurs l’une d’elles qui sert d’illustration pour l’affiche de l’exposition.

22730452_1495047830557192_9120623423075521670_n

Le MJBackstage était au vernissage qui s’est déroulé le 27 octobre. Cet événement était rehaussé notamment par la présence d’Elio Di Rupo, le Bourgmestre de la ville de Mons, et de Gianni Mercurio, le Commissaire de l’exposition. Beaucoup de monde y assistait, très curieux de découvrir cette oeuvre si singulière. David LaChapelle était malheureusement absent car en pleine promotion de deux ouvrages publiés récemment : Lost + Found Part I et Good News  Part II.

L’exposition savamment mise en scène s’articule autour des trois grandes étapes de la vie de l’artiste: les oeuvres de ses débuts, puis celles qui témoignent de la crise existentielle et mystique qui l’a traversé en découvrant la Chapelle Sixtine de Michel Ange, enfin celles, plus récentes, qui montrent son intérêt pour l’écologie et le personnage de Jésus Christ.

On retiendra les trois thèmes essentiels de cette oeuvre : la couleur, le surréalisme kitsch, et les stars internationales immortalisées sur des clichés spectaculaires, très sophistiqués, dans des mises en scène où rien n’est jamais laissé au hasard : composition, poses des personnages, éclairage, couleur… Le très grand format des photographies aide le visiteur à mieux comprendre les créations de l’artiste et des videos rendent compte de sa manière de travailler. Certains clips réalisés pour divers chanteurs célèbres sont également projetés en videos.

On se souviendra notamment de ce clip réalisé par David LaChapelle :

Queen & Michael Jackson – There Must Be More To Life Than This

Les deux photographies exposées représentant Michael font partie d’un triptyque réalisé en 2009 et tiré de la série American Jesus.

23158401_1499027453492563_1375225999_o

Et on ne peut évidemment que regretter l’absence du troisième tableau qui aurait permis de mieux comprendre le désir de l’artiste. L’ensemble paraît en effet représenter la vie, la mort et la vie après la mort.

Penchons-nous sur ces trois compositions:

23131434_1499024930159482_1392180213_o

La première s’intitule : Archangel Michael: And No Message Could Have Been Any Clearer.

Cette phrase est extraite de la chanson de Michael Jackson , Man in the Mirror :

I’m starting with the man in the mirror

Je commence avec l’homme dans le miroir

I’m asking him to change his ways

Je lui demande de changer ses habitudes

And no message could have been any clearer :

Et aucun message ne pourrait être plus clair :

If you wanna make the world a better place

Si tu veux faire du monde un endroit meilleur

Take a look at yourself and then make a change !

Jette un œil sur toi-même et change !…

23135000_1499004876828154_382127873_o

Michael n’était-il pas une sorte d’archange moderne incompris de ce monde, usant de son pouvoir pour faire le bien, éveillant les consciences pour essayer de rendre le monde meilleur ? Libre à chacun d’y voir sa propre interprétation.

Un Satan rouge sang est ici piétiné par Michael, vêtu de noir comme à l’époque de Bad, alors qu’un serpent, symbole du mal, s’enroule sur sa jambe. Une épée traîne sur le sol, Michael n’en a pas besoin, il a les mains jointes et la prière lui suffit.

23157616_1499012600160715_455811381_o

23157759_1499013226827319_994713298_o

La deuxième oeuvre, inspirée de la Pietà de Michel-Ange, porte le titre Américan Jesus : hold me , carry my boldly, (Prends-moi, Emmène-moi franchement), phrase extraite cette fois de la chanson Will You Be There.

Carry
Emmène

Carry me boldly
Emmène-moi franchement

Lift me up slowly
Soulève-moi lentement

Carry me there
Emmène-moi là-bas …

David LaChapelle a toujours défendu Michael, il voyait en lui un martyr des temps modernes.
Cf : « Vous devez vous rappeler que Michael Jackson était innocent. Il a été déclaré innocent dans nos tribunaux. Si vous lisez les transcriptions du procès, c’est de la folie, il n’aurait jamais dû aller au tribunal. Nous avons dépensé des dizaines de millions de dollars à le poursuivre alors que nous n’avons pas d’argent pour les écoles en Californie». (extrait de son interview pour Nowness en 2010)
« Je crois que Michael est en quelque sorte un martyr américain. Les martyrs sont persécutés et Michael a été persécuté. Michael était innocent et les martyrs sont innocents. Il y a cette pureté et cette innocence qui ont duré toute sa vie. » (extrait de son interview pour WWD en 2010).

23158401_1499027453492563_1375225999_o - Copie

Michael est ici clairement représenté en martyr mais il semble apaisé, porté par un Jésus Christ qui regarde vers les Cieux. Michael porte ses vêtements de scène, son gant blanc à strass a glissé ou est tombé sur le sol. La scène se passe dans une nature luxuriante. Le paradis terrestre? Ou peut-être plus simplement un paysage de Hawaï où vit David LaChapelle ?


La troisième composition du triptyque, non exposée à Mons, s’intitule The Beatification : I’ll never let you part for you’re always in my heart (Je ne te laisserai jamais partir, car tu es toujours dans mon cœur) est aussi extraite de la chanson : Will You Be There...

michael-jackson-david-lachapelle

Michael se tient debout sur un parterre de roses artificielles, sur fond de mer et de ciel bleu (le Paradis?). Il porte une chemise rouge sur laquelle est brodé un coeur qui saigne et qui projette des rayons (le Sacré Coeur ?). Ces mains sont ouvertes, tendues vers le ciel, dans un geste d’offrande. Une colombe blanche, symbole du Saint-Esprit, est perchée sur sa main droite où est posée une montre ouverte. Michael est accompagné d’une femme blonde (la Vierge?), vêtue d’une longue robe blanche brodée.

michael-jackson-david-lachapelle - Copie

Le travail de David LaChapelle interpelle, son esthétique colorée et audacieuse surprend, peut déranger ou émouvoir mais l’oeuvre n’en est pas moins très intéressante.

A voir, au BAM, à Mons, jusqu’au 25 février 2018.

http://www.bam.mons.be/expositions/en-cours

Carine et Barbara 

0 Commentaires

Laisser une réponse

CONTACT US

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi

©2017 MJBackstage - Fan Club Belge de Michael Jackson - All rights reserved

Site réalisé par l'équipe du site Michaelizer

LES AMIS DU MJBACKSTAGE

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account