Interview de Marlon à propos de Donald Trump

tCx8xU-YF-qbKD_Tuh4btCgATRk

MARLON JACKSON SUR LE PRÉSIDENT AMERICAIN :

J’ai peur pour les enfants avec Trump comme président.

par Christopher Bucktin (The Mirror, 26 février 2017)

Dans une chanson des Jackson Five, une des familles pop les plus célèbres, il y a un message dont Donald Trump devrait désespérément tenir compte avant qu’il ne soit trop tard. Dans leur immense succès Can You Feel It, ces garçons ont chanté “all the colours of the world should be lovin’ each other wholeheartedly” (toutes les couleurs du monde devraient s’aimer l’une l’autre de tout leur cœur).

Pourtant, près de 40 ans plus tard, Marlon Jackson soupçonne que ces mots sont tombés dans l’oreille d’un sourd. Aujourd’hui, beaucoup craignent que le travail accompli pour débarrasser le monde des préjugés et de la haine soit réduit à néant par le nouveau président américain. Alors que Trump promet d’interdire les musulmans, de construire un mur pour empêcher l’entrée des Mexicains et d’augmenter l’arsenal nucléaire de l’Amérique, le chanteur inquiet déclare: Si je pouvais lui parler, ce serait pour unifier le monde au lieu de le diviser. Je lui dirais que nous passons plus de temps à étudier la guerre qu’à étudier la paix. Il a besoin de comprendre le pouvoir qui lui a été donné. Interrogé pour savoir si Trump avait compris la responsabilité de ce pouvoir, Marlon répond : non

460384926cd6020ba7fa9de95ffe236e

En tant que membre d’une famille afro-américaine emblématique, il entend des gens dire que la victoire de Trump a restauré les relations interraciales des USA telles qu’elles étaient il y a des dizaines d’années. Il y a 50 ans, Marlon, Tito, Jermaine, Jackie et le regretté Michael ont signé leur premier contrat d’enregistrement en pleine bataille des droits civiques et un an avant l’assassinat de Martin Luther King en 1968. Pourtant Marlon affirme : Quand nous avons débuté, le monde était un endroit bien meilleur qu’il ne l’est aujourd’hui.

Et il pense que cela va s’aggraver. Les craintes de la star ont augmenté depuis que la victoire de Trump semble avoir galvanisé la suprématie blanche.

Le magnat n’a pas toujours eu une relation facile avec les Afro-Américains. Une fois, il a déclaré la paresse est une caractéristique chez les Noirs. Et lors de sa campagne électorale, il a dit : Dans de nombreux cas, c’est un désastre, la manière dont vivent les Afro-Américains! Nous nous débarrasserons du crime. Vous serez capable de marcher dans la rue sans être abattu.

Ces commentaires de Trump ont rendu Marlon malade : C’était presque un stéréotype de la race afro-américaine – celle des quartiers où nous avons grandi et où il y avait tellement de violence, la violence des gangs et des tirs. Ce n’est plus le cas.

Marlon, qui a trois enfants avec sa femme, Carol Ann Parker, âgée de 41 ans, est maintenant inquiet à propos de la société où ses cinq petits-enfants vont devoir grandir. Il est également inquiet pour son neveu de deux mois, Eissa Al Mana, le fils de sa sœur Janet, 50 ans, et de son mari Wissam Al Mana. Il est la dernière génération de la famille de Jackson, dit Marlon, et je me demande dans quel type de monde cette génération vivra d’ici 25 à 30 ans.

Le mari de Janet est musulman. Lorsqu’on lui demande si elle s’est convertie à l’Islam, que Trump est accusé de cibler, Marlon déclare: Je sais qu’elle pratique la religion. Mais de la manière dont je le vois, c’est comme toute autre religion que je rencontre dans la vie. Nous avons tous été créés par le même créateur et il ne s’agit pas d’enseigner des choses telles que la haine contre les autres religions, il s’agit d’être ensemble.

Le père de trois enfants dit que sa propre foi l’a aidé à surmonter la mort de Michael à 50 ans, en 2009. C’est une grande perte pour tous ses frères, rendue plus dure encore le mois dernier quand la fille de Michael, Paris, âgée de 18 ans, a déclaré qu’elle pensait que son père avait été assassiné. L’adolescente a déclaré à Rolling Stone qu’elle ne croyait pas que son père était mort d’une overdose de l’anesthésique propofol, donné par son médecin Conrad Murray, qui a été jugé et condamné à deux ans de prison pour homicide involontaire. Au lieu de cela, elle a décrit sa mort comme un coup monté, en disant: C’est évident. Toutes les flèches montre cette direction (qu’il a été assassiné). Cela ressemble totalement à une théorie du complot et ça sonne comme des c***, mais tous les vrais fans et tous les membres de la famille le savent. Elle a ajouté que beaucoup de gens souhaitaient la mort de son père. Toutefois Marlon précise : Je ne vais pas dériver plus loin sur cette voie pour diverses raisons. C’est assez douloureux pour moi. Je ne suis pas vraiment certain de ce qu’il s’est passé … Je vais laisser cela entre les mains du Seigneur et je sais qu’il fera ce qu’il faut de mieux. Ce que je dirai, c’est que mon frère me manque.

002_tjaad_pr_v11

Les Jacksons ressentiront particulièrement la perte de Michael lors de leur retour au Royaume-Uni cet été pour une série de concerts, dont l’un à Blenheim Palace, à Oxfordshire (à 1h20 de Londres).

Marlon insiste sur le fait que son petit frère sera avec eux, en esprit. Il est toujours sur scène avec nous dans nos cœurs, sourit-il, le public ne le voit pas, mais nous le sentons.

marlon-jackson-34th-annual-seaside-summer-concert-01

Traduction: Carine et Barbara pour le MJB

Source: The Mirror

0 Commentaires

Laisser une réponse

CONTACT US

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi

©2017 MJBackstage - Fan Club Belge de Michael Jackson - All rights reserved

Site réalisé par l'équipe du site Michaelizer

LES AMIS DU MJBACKSTAGE

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account