31 mai 2013 – Procès AEG

procesAEG-logoNous en sommes au jour 21 de ce procès.

Katherine Jackson est présente, accompagnée de Rebbie.
Suite de l’interrogatoire de Paul Gongaware pour le contre-interrogatoire entrepris par l’avocat Marvin Putnam.

Marvin Putnam a commencé par demander à Paul Gongaware ce qu’il savait de la prise d’analgésiques par Michael Jackson.
Paul Gongaware a expliqué qu’avant le début de la troisième partie de la tournée de « Dangerous », Michael Jackson avait subi une opération chirurgicale au niveau du cuir chevelu, destinée à réparer les conséquences de ses graves brûlures sur le tournage de la publicité pour Pepsi. Visiblement on avait touché un nerf ou quelque chose comme cela et c’était très douloureux, il avait été soigné pour ça. « Quand il a fait la publicité pour Pepsi, ses cheveux ont été brûlés » a expliqué Paul Gongaware, en disant qu’on lui a fait une chirurgie afin que ses cheveux semblent naturels.

« Je ne savais pas que c’était une addiction » a-t-il expliqué, précisant qu’il avait appris que Michael Jackson avait des problèmes d’addiction après le passage de la tournée à Mexico.
Après la tournée « Dangerous », Paul Gongaware a fait la tournée de Rod Stewart en Amérique du Nord. Il a ensuite travaillé avec Michael sur la tournée « HIStory» en 1996/97.

Paul Gongaware a dit qu’il n’y avait pas de préoccupations spéciales avec Michael Jackson et sa dépendance aux médicaments.
Paul Gongaware a expliqué qu’à la fin de la première partie du « HIStory Tour », Michael Jackson était déficitaire et avait perdu 27 millions de dollars, avec des dettes de 11 millions de dollars pour des frais d’éclairage et de sonorisation.
Il a alors changé de manager pour la deuxième moitié de la tournée. Paul Gongaware a dit qu’il avait dû supprimer beaucoup de dépenses. Michael voulait faire le même spectacle mais il y avait de nombreuses choses à régler. (C’est à cette époque que John Mc Clain est devenu manager, au printemps 1998).
Paul Gongaware a expliqué que beaucoup de dépenses avaient dû être revues à la baisse et que, malgré leur envie de permettre à Michael Jackson d’avoir le même spectacle, ils avaient dû faire d’importantes coupes budgétaires.
Pour la deuxième moitié de la tournée, Paul Gongaware était le directeur de la tournée et il travaillait en étroite collaboration avec Michael Jackson. Ils ont fait une recette de 14 millions de dollars, il y avait 11 millions de dollars pour régler les dettes, pour finir ils ont réussi à rétablir l’équilibre budgétaire pour la tournée.

Marvin Putnam: « Y avait-il des préoccupations constantes au fait que M. Jackson avait des problèmes avec des analgésiques lors de la tournée HIStory ? »
Paul Gongaware: « Non, pas du tout ».
Paul Gongaware a dit qu’il n’avait rien vu qui laissait entendre que Michael Jackson souffrait d’une addiction à ce type de médicaments.
Il a ajouté que Michael Jackson ne voyageait pas avec un médecin lors de la deuxième partie de la tournée et qu’il n’y avait pas de médecin travaillant spécifiquement sur la tournée.
Marvin Putnam: « Comment était Michael Jackson pendant la tournée HIStory ? ».
Gongaware: « Super! Il était sensationnel !!! »

Paul Gongaware a dit que Michael Jackson avait seulement manqué un show pendant cette tournée, c’était lorsque la princesse Diana est morte. « Il est allé au lit, il était au courant de l’accident. On lui a raconté que Diana allait s’en tirer et le lendemain matin, il a appris qu’elle était morte. Cela l’a beaucoup affecté. »
Paul Gongaware a expliqué que Michael Jackson avait annulé plusieurs concerts lors du « Dangerous Tour » mais pas lors du « HIStory Tour »

Marvin Putnam lui a demandé s’il y avait des signes que Michael Jackson utilisait des analgésiques lors de la tournée « HIStory ».
Paul Gongaware : « Aucun signe du tout. Je ne pensais pas qu’il en utilisait » a dit Paul Gongaware.
Paul Gongaware a dit qu’il aurait certainement remarqué s’il y avait eu un problème au cours de cette tournée.
Pour lui, le « HIStory Tour » s’est relativement bien déroulé.

La tournée a pris fin en 1997. Il a déclaré que, juste après, Michael Jackson l’avait appelé pour lui demander de travailler pour lui. « Il aimait mon travail, il aimait ce que je faisais »  a dit Gongaware, ajoutant que Michael Jackson voulait qu’il devienne son buisness manager.
Paul Gongaware a dit qu’il n’avait pas accepté l’offre de Michael Jackson et avait décidé d’être son propre chef afin de promouvoir des concerts. « J’ai été tenté » a dit Gongaware qui a finalement décidé de faire ce qu’il voulait toujours faire. Il a travaillé avec Yani Next.
Il a créé la société Concerts West avec son associé John Meglen à la fin des années 90.
Concerts West a commencé par promouvoir des shows pour divers artistes au Staples Center: Andrea Boccelli, Mariah Carey, The Eagles.

Aux alentours des années 2000, la société a été achetée par le groupe AEG et est alors devenue AEG Live, dont le PDG est Randy Phillips. AEG Live est aujourd’hui le second plus gros promoteur de concerts au monde (devancé par Live Nation).
Paul Gongaware a dit qu’il avait une affaire qui l’obligeait à travailler seulement à mi-temps à partir de cette année.

Paul Gongaware a dit qu’AEG Live est la deuxième plus grande entreprise de promotion de concert. Live Nation est la première. « Notre philosophie est différente » a déclaré Gongaware, ajoutant que la société choisit soigneusement ses artistes tandis que Live Nation essaie de remplir des quotas.
Marvin Putnam: « vous voulez devenir numéro 1? »
Paul Gongaware: « Non, c’est tellement plus gros, cela deviendrait beaucoup plus complexe. Je suis heureux d’être un bon numéro 2. »

Par la suite, Paul Gongaware a de nouveau eu l’occasion de travailler avec Michael Jackson sur la tournée de « This Is It ». C’est l’avocat de l’artiste, Peter Lopez, qui a appelé l’associé de Gongaware en 2007 pour lui proposer un rendez-vous.

Entre 1997 et 2009, Michael Jackson n’avait fait aucune tournée, seulement quelques spectacles.
Paul Gongaware a dit qu’il était allé à Las Vegas pour rencontrer Michael Jackson en 2007. La réunion visait à discuter de la façon dont AEG live faisait les tournées, ils n’ont pas parlé d’une possible tournée de Michael Jackson.

Ils se sont rencontrés à nouveau en 2008 aussi à Las Vegas.
Paul Gongaware : « Je sais que si vous êtes venu, les choses vont bien se passer » lui aurait dit Michael Jackson.

« Mikey » n’était pas une insulte » a dit Paul Gongaware. Il ne cherchait pas à se moquer de lui, il utilisait « Mikey » devant Michael Jackson en personne.

Marvin Putnam: « Il paraissait mince en 2007? ».
Paul Gongaware: « Oui, il a toujours été mince ».
Marvin Putnam: « Semblait-il avoir un problème avec les analgésiques? ».
Paul Gongaware: « Non ».
Marvin Puntam: « Est-ce qu’il semblait être sous influence de substance ? ».
Paul Gongaware: « Non ».
Paul Gongaware a décrit Michael Jackson comme attentif, impliqué, intéressé par ce qui se disait lors de la réunion. Il voulait réaliser un court-métrage.

La réunion suivante avec Michael Jackson était à New York. Paul Gongaware a dit ne pas se souvenir de quoi ils avaient discuté lors de cette réunion.

C’est en 2008 qu’ils ont entrepris les discussions au sujet du retour de Michael Jackson pour faire une tournée. Le Dr Tohme Tohme, le manager de Michael Jackson, s’est rapproché d’AEG.
Randy Phillips était principalement celui qui a été impliqué dans les discussions avec le Dr Tohme et Peter Lopez concernant la tournée come-back.

La réunion de 2008 aurait débuté par une discussion concernant une éventuelle exposition Michael Jackson au Hilton de Las Vegas.
« C’est Colony Capital, une société d’investissement, qui a acheté la « note » de Neverland » a déclaré Gongaware. Par « note », il voulait dire l’ « hypothèque » .
« Ils essayaient de décider de l’avenir de Neverland » a expliqué Paul Gongaware.
La signature du contrat entre Michael Jackson et AEG s’était déroulée au domicile de l’artiste à North Carolwood Drive la maison de l’artiste.

En janvier 2009, Paul Gongaware était à la réunion où Jackson a signé le contrat « This Is It ». Il a dit que Jackson avait tout lu avant de signer.
Il a expliqué que Michael Jackson était impliqué et attentif. « Je le sentais très bien. C’était une tournée de Michael Jackson, c’était une très bonne chose » a expliqué le témoin.
Paul Gongaware a dit avoir vu Michael Jackson assez impliqué dans les réunions, il savait que Michael Jackson avait été en cure de désintoxication, mais il ne voyait pas de signes d’addiction chez lui.
Paul Gongaware a dit qu’il était au courant de l’examen médical qui avait été fait sur Michael Jackson après la signature du contrat de la tournée.

Un mail du 11 février 2009, adressé par Bob Taylor à Paul Gongaware disait : « Merci Paul. J’ai maintenant les compte-rendu médicaux et les résultats sanguins ».
Suite du mail : « J’ai besoin maintenant de plus d’infos sur ce qui est disponible. Cela aidera pour la présentation aux assureurs »
Une ligne du mail montre que Bob Taylor a déclaré: « J’essaie de montrer que nous ne sommes pas en train de le faire travailler trop durement. »
Il ajoutait dans le mail : « J’aimerais donner aux assureurs une mise à jour concernant sa santé tous les 21 jours ».
Paul Gongaware a répondu au mail qu’il n’était pas prêt à mettre ça par écrit. A la barre, il a précisé qu’il n’avait pas toutes les réponses aux demandes de Taylor.
Paul Gongaware a expliqué que les examens médicaux avaient confirmé son sentiment que Michael Jackson allait bien et qu’il ne prenait pas de médicaments.

Ensuite ils ont discuté du double statut d’AEG Live sur cette tournée, dont la société était à la fois le producteur et le promoteur.
« Nous avons dû avancer tout l’argent. Il n’avait pas les fonds donc il avait besoin qu’on le fasse » a t-il dit.

Tohme, le manager de Michael Jackson, avait déclaré à AEG live que Michael Jackson avait besoin d’argent. Paul Gongaware a déclaré que Tohme avait souligné à plusieurs reprises que Michael avait besoin de se faire de l’argent.
Paul Gongaware a expliqué que Kenny Ortega et Michael Jackson déterminaient ensemble les éléments créatifs qu’ils souhaitaient et que lui devait trouver les solutions pour les intégrer aux shows.
A la base, les répétitions devaient se dérouler à Burbank dans les studios Center Staging. Mais l’endroit n’étant pas suffisant bien pour accueillir les éléments de décor et la technique des shows, les équipes se sont alors déplacées au Forum de Los Angeles. Ce dernier n’avait pas de plafonds assez hauts pour installer les éclairages, les répétitions ont finalement déménagé au Staples Center.
Paul Gongaware a expliqué que Michael Jackson avait choisi le nom « This Is It » pour les spectacles car il savait que cette tournée serait la dernière.

Au départ ils n’étaient pas sûrs du succès susceptible d’être rencontré par le show. « Nous voulions viser le marché le plus fort et c’était Londres. »
« Nous n’avions aucune idée de la demande, nous voulions nous assurer que le succès serait au rendez-vous » a ajouté Paul Gongaware.
Selon Paul Gongaware, 31 concerts étaient initialement programmés : Prince avait, lui, donné 21 concerts à l’O2 Arena et Michael Jackson voulait battre son record de 10 shows. Ignorant si la demande allait être forte ou pas de la part du public, ils n’ont annoncé que 10 concerts. «De toute évidence, lors des pré-ventes, la demande était là ». Paul Gongaware a alors discuté avec Tohme Tohme qui lui aurait annoncé que Michael Jackson ferait 50 shows.

Le 5 Mars 2009, Michael Jackson a tenu une conférence de presse devant l’O2 Arena et a annoncé son retour sur scène.. Paul Gongaware était présent.
Paul Gongaware a expliqué que Michael Jackson était arrivé très en retard, ce qui ne l’avait pas surpris car Michael Jackson détestait faire ce genre de choses, donner une conférence de presse.
Il a admis qu’il avait été un peu agacé mais en aucun cas surpris.
« Michael Jackson est venu vers moi, m’a serré fort dans ses bras et m’a chuchoté à l’oreille : Assure-toi que le prompteur soit en gros caractères, je n’ai pas mes lunettes ».

Marvin Putnam : « Il semblait en état d’ébriété ? ».
Gongaware : « non ».
Marvin Putnam: « Ivre? »
Paul Gongaware : « non ».
Marvin Putman : « sentait-il l’alcool ? »
Paul Gongaware : « non ».

Il a ensuite ajouté avoir trouvé la conférence de presse très satisfaisante. « La réaction de la presse était vraiment bonne, je pense que les gens aimaient l’idée qu’il fasse son retour ».
Il a ensuite expliqué qu’ils avaient demandé aux gens de s’inscrire sur un site web : seuls, les inscrits pouvaient participer à la pré-vente pour obtenir des places.
Il a dit que, sur la base des inscrits, ils savaient que la tournée allait être un grand succès.

Paul Gongaware a dit qu’un jour après, Michael Jackson l’avait appelé pour discuter de la tournée. Il avait choisi Kenny Ortega pour diriger le spectacle.

Paul Gongaware a expliqué que Michael Jackson adorait les effets spéciaux. Paul Gongaware avait donc préparé une présentation des derniers effets à la pointe de la technologie et avait fait promettre à Michael Jackson qu’il y serait présent.
Cette présentation s’est déroulée aux Studios Sony le 16 mars 2009. Michael Jackson avait découvert de nouveaux effets pyrotechniques, des technologies en 3D, un tout nouveau genre de flammes.

Un extrait du film « This Is It » montrant ces effets pyrotechniques a été diffusé par l’avocat d’AEG live au jury.

« Jackson a adoré » a déclaré Gongaware, ajoutant que Michael Jackson ne semblait pas être dérangé par l’utilisation des effets pyrotechniques.
Mais tout n’a pas été retenu comme un effet de fontaine, par exemple, n’a pas été utilisé. Encore une fois, Paul Gongaware a décrit Michael Jackson comme très impliqué et enthousiasmé par les effets qui lui avaient été présentés. Il n’a remarqué aucun signe d’addiction, de léthargie ou de toute autre chose en mars 2009.

Le 17 mars, une réunion a été organisée et Paul Gongaware a envoyé un mail à l’assistant de Michael Jackson en précisant que seuls, Kenny Ortega et Michael Jackson devaient être présents. Il a expliqué que ces deux derniers étaient les forces créatrices du projet et, qu’à ce titre, ils devaient définir la direction du spectacle avant de faire intervenir d’autres personnes.

En ce qui concerne Kenny Ortega qui surveillait l’état de santé de Michael Jackson, Paul Gongaware a dit que personne chez AEG Live ne lui avait demandé de le faire, que c’était une décision personnelle de Kenny Ortega.
Paul Gongaware pensait qu’Ortega surveillait Michael Jackson parce qu’ils étaient amis et qu’ils travaillaient ensemble.
L’audience a été suspendue et n’a pas repris l’après -midi.

Le procès reprendra lundi.

Paul Gongaware devrait encore revenir à la barre lundi et mardi.
Il va rejoindre la tournée des Rolling Stones ce week-end, mais sera de retour lundi pour reprendre son témoignage.

Sources : Anthony McCartney( AP), @ABC7Courts.
Compte-rendu réalisé par Jadzzia « Carine » MJ pour MJBackstage.

0 Commentaires

Laisser une réponse

CONTACT US

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi

©2020 MJBackstage - Fan Club Belge de Michael Jackson - All rights reserved

Site réalisé par l'équipe du site Michaelizer

LES AMIS DU MJBACKSTAGE

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?