10 juin 2013 – Procès AEG

Pour l’audience de ce 10 juin Katherine Jackson est présente. (Elle est bien courageuse avec tous ses soucis).

Reprise de l’interrogatoire par Brian Panish de Randy Phillips.

Brian Panish a montré un mail de Tim Leiweke (PDG de AEG) à Dan Beckerman (CFO / COO de AEG Live, responsable financier), dans lequel Beckerman décrit Randy Phillips comme nerveux et fait allusion que soit lui soit Michael Jackson avait une « dépression nerveuse ».
Randy Phillips a nié avoir eu une dépression nerveuse.

« Problème avec Michael Jackson » a écrit Tim Leiweke dans un mail à Beckerman, le 20 Juin.
« Gros problème » a répondu Beckerman : « Je pensais bien que quelque chose n’allait pas. »
Phillips a dit qu’il n’était pas nerveux, mais préoccupé par le spectacle. « Nervosité » signifie «être secoué » et il a dit qu’il ne pensait pas qu’il était ainsi.

Ensuite Brian Panish est revu sur les événements du 20 juin 2009, cinq jours avant la mort de Michael Jackson.
Les relevés téléphoniques montrent que Randy Phillips avait téléphoné pendant 25 minutes avec Conrad Murray après les mails de Kenny Ortega, le 20 Juin 2009.
Randy Phillips a dit qu’il ne pouvait pas se rappeler les détails de la conversation avec Conrad Murray.
Randy Phillips s’est demandé comment Conrad Murray avait obtenu son numéro de téléphone privé. Il s’est d’abord dit qu’il pouvait être sur une liste donnée au personnel de la tournée.
Ensuite, Randy Phillips a déclaré que Conrad Murray avait peut-être obtenu à partir de l’ancien manager de Michael Jackson, Frank Dileo.
Une des cartes de visite de Randy Phillips a été trouvée dans la voiture de Conrad Murray, que la police a saisie au domicile de Michael Jackson. Randy Philips avait écrit son n° de GSM sur le dos de la carte de visite.
Une photo de la carte de visite saisie dans la voiture de Conrad Murray a été montrée aux jurés.

Brian Panish l’a alors questionné sur sa suggestion selon laquelle Michael Jackson avait besoin d’un psychiatre.
Randy Phillips a confirmé ce qu’il a dit la semaine dernière, il n’a jamais consulté de psychiatre. Il a dit aujourd’hui que cela n’aurait pas été approprié et que Michael Jackson n’en avait pas besoin…

Brian Panish a ensuite interrogé Randy Phillips au sujet d’un mail envoyé à Kenny Ortega, le directeur de « This is it » où il lui dit que Conrad Murray est « impartiale et éthique».
Visiblement Randy Phillips s’est mieux souvenu de ce mail que de sa conversation avec docteur Murray.
Brian Panish lui a demandé à plusieurs reprises si ce qu’il avait dit à Ortega était vrai.
Brian Panish: « Avez-vous essayé de le tromper ou lui avez-vous menti ? »
Randy Phillips : « Non, je ne mens pas. »
Dans le mail, il dit à Kenny Ortega que Conrad Murray lui a dit que la fin des shows pourrait accélérer le déclin de Michael Jackson. (j’imagine qu’il fait allusion à tout arrêter en cours de route , « tirer la prise »)
Brian Panish a utilisé le mail pour essayer de démontrer que 3 personnes : Kenny Ortega, Conrad Murray et John Hougdahl ont averti Randy Phillips sur l’état de santé de Michael Jackson.
Randy Phillips a déclaré que le Dr Murray n’était pas d’accord avec les appréciations sur la santé de Michael Jackson par Ortega et Hougdahl (le directeur de production de la tournée).
Après de multiples questions, Randy Phillips a dit que beaucoup de déclarations dans le mail au sujet Conrad Murray n’étaient pas la vérité.
Ces déclarations affirment que AEG Live avait vérifié tout le monde et que le Dr Murray était un médecin accompli qui était impartiale et éthique.
«À l’époque, je pensais que c’était la vérité » a déclaré Randy Phillips à propos des déclarations ci-dessus.

Randy Phillips a essayé d’organiser une réunion pour discuter de l’état de santé de Michael Jackson avec Murray pour le 20 Juin 2009 au plus tard.
A propos des déclarations de Kenny Ortega, Randy Phillips a dit au jury: « Je voulais juste calmer le jeu jusqu’à ce que nous ayons cette réunion. »

Avant la pause du matin, Brian Panish a montré certains des mails qu’il avait montrés à Randy Phillips la semaine dernière. Brian Panish n’avait que des copies. Il l’a fait remarquer.
Brian Panish a donné à Randy Phillips sa version annotée des mails mais Phillips a refusé de les regarder, il a repoussé les mails de sorte à ne pas les voir.
«Je ne veux pas vous aider avec votre procès » a déclaré Randy Phillips à la vue les copies des mails annotées par Brian Panish. Cela a fait rire dans la salle audience.
Randy Phillips a finalement donné des copies propres des mails, fournies par les avocats de la défense.

Ensuite Brain Panish l’a interrogé sur la réunion où il était présent ainsi que Michael Jackson, Kenny Ortega, Conrad Murray.

Avant de témoigner au sujet de cette réunion, Randy Phillips a dit avoir eu des informations contradictoires sur l’état de santé de Michael Jackson de la part de Conrad Murray, Kenny Ortega, et John Hougdahl.
Randy Phillips a déclaré que le Dr Murray avait rassuré tout le monde sur la santé de Michael Jackson.
Il a dit également que Michael Jackson les avaient assurés que tout allait bien avec lui.
Il a dit que Conrad Murray avait dit au groupe que Michael Jackson avait peut-être la grippe ou une affection similaire.
Il a dit qu’ils avaient discuté de la santé de Michael Jackson. Il ne pouvait se rappeler si les problèmes de sommeil de Jackson avaient été abordés ce jour-là.

Une partie de la déposition de Randy Phillips a été montré, dans laquelle il disait que les problèmes de sommeil avaient été discutés lors de la réunion du 20 Juin 2009.
Il avait été demandé quelles avaient été les conclusions de cette réunion.

Un mail a été montré dans lequel le comptable de la tournée, Tim Woolley, avait déclaré à un courtier d’assurances que Randy Phillips et Conrad Murray obtiendraient que Michael Jackson irait aux répétitions.
Randy Phillips a nié que c’était une obligation pour Michael Jackson d’aller aux répétitions.
Le mail affirmait également que Kenny Ortega n’était pas assez exigeant pour que Michael Jackson aille aux répétitions.
« De toute façon, il y a en a d’autres désignés pour s’assurer que Michael Jackson soit aux répétitions » avait écrit Tim Woolley au courtier d’assurance.

Randy Phillips a nié qu’un vase ait été brisé lors de la réunion du 20 Juin à la maison de Michael Jackson. Il a dit que cela s’était passé lors d’une réunion précédente..
Randy Phillips a dit qu’il pensait que c’était peut-être Frank Dileo qui avait cassé le vase. Il n’a pas donné plus de détails sur ce qui s’était passé dans son témoignage d’aujourd’hui.

Randy Phillips a nié que le contrat de Conrad Murray avait été discuté lors de la réunion, en disant que cela aurait été inapproprié.
Quant à savoir s’il avait menacé de « tirer la prise » sur “This Is It”, Randy Phillips a dit: «Absolument pas ».

Randy Phillips a aussi nié avoir dit que Michael Jackson finirait dans les bas-fonds, et qu’AEG live payait le papier toilette dans la maison de Michael Jackson.

Les questions sont ensuite revenues sur la réunion du 20 Juin. Randy Phillips a décrit Conrad Murray comme étant «démonstratif» envers le réalisateur Kenny Ortega.

Randy Phillips a dit que le message de Murray à Kenny Ortega était essentiellement pour lui dire de «rester sur sa voie» et de ne pas interférer avec les questions médicales.

Randy Phillips a ensuite été interrogé sur des mails qu’il a envoyés à Tim Leiweke, et à d’autres, sur les conclusions de la réunion du 20 Juin à la maison de Jackson.

C’était après que l’avocat de Michael Jackson, John Branca, a proposé un conseiller pour travailler avec Michael Jackson.
Mail de Randy Phillips à John Branca : « John, quoi qu’il en soit, les choses ne sont pas aussi sombres que dans les mails de Kenny. John, ce n’est pas le bon moment pour introduire une nouvelle personne dans sa vie. »

Randy Phillips a témoigné au sujet de certaines de ses préoccupations entourant le spectacle.
Il a dit avoir été préoccupé par Kenny Ortega…
Il était inquiet que Kenny Ortega entre dans une « position retranchée » en ce qui concerne la santé et les répétitions de Michael Jackson.
«J’étais aussi très préoccupé par Kenny qui pouvait baisser les bras et tout arrêter » a précisé Randy Phillips en s’adressant directement au jury.
Brian Panish lui a demandé s’il venait juste de se rappeler de ses craintes pour Kenny Ortega.
Randy Phillips a répondu «Je me souviens de beaucoup de choses aujourd’hui. »
Brian Panish a rétorqué que Randy Phillips ne se souvenait de pas grand chose au cours de sa déposition.

Après la réunion du 20 Juin, Michael Jackson avait pris deux jours de congé, puis avait repris les répétitions.
Randy Phillips a déclaré que l’un des changements après la réunion du juin était qu’il allait au Staples Center pour voir les répétitions.

Randy Phillips a également montré un mail de son assistant, à la recherche d’un kinésithérapeute pour Michael Jackson le 22 juin 2009, 3 jours avant la mort de Michael Jackson.
Ensuite Randy Phillips a été interrogé sur Arnold Klein, le dermatologue de Michael Jackson. On lui a montré un mail de Michael Kane, le directeur commercial de Michael Jackson.
Le courriel a été envoyé par Randy Phillips disant que la compagnie avait «peur d’un décès » suite aux injections de médicaments données à Jackson par le Dr Klein.
Ce mail était une réponse à une facture de 48.000 dollars que le manager de Jackson avait reçue suite aux soins du Dr Arnold Klein.

«Il nous faisait peur à mort parce peut-être qu’il lui injectait quelque chose (le shootait, le droguait » avait écrit Randy Phillips à propos du Dr Klein.
Le mail avait été envoyé à Michael Kane, le directeur commercial de Michael Jackson, après qu’une réunion se soit tenue à la maison du chanteur pour parler de son état de santé et des répétitions manquées.
Les traitements comprenaient de nombreuses injections de médicaments cosmétiques tels que Restalyne et botox, ainsi que d’autres injections intramusculaires non identifiées, a dit Phillips à propos des factures.
AEG Live a nié toute mauvaise conduite et Randy Phillips et d’autres dirigeants ont témoigné au cours du procès qu’il était inapproprié de demander, de parler ou même d’intervenir dans les soins médicaux de Michael Jackson.

Randy Philips a été interrogé sur les répétitions du 23 et 24 juin. Phillips a dit qu’il les a vues dans leur intégralité. Elles avaient duré environ 3 heures. Michael Jackson avait répété environ une heure et demie, deux heures
Brian Panish: « Est-ce que MJ avait froid le 24 juin? »
Phillips: « Je ne me souviens pas. »
Brian Panish: « Avez-vous vu Michael Jackson se promener avec des couvertures et avoir froid ? »
Randy Phillips: « C’est possible parce que l’endroit était glacial. Mais je ne me souviens pas.»

Le 25/06/09 ( le jour où Michael est décédé ) le courtier de l’assurances a envoyé un mail au Dr Murray: « Nous sommes confrontés à une question de grande importance, votre attention urgente serait grandement apprécié ». Le mail était dans le but d’obtenir des dossiers médicaux de Michael Jackson.
Brian Panish: « Le Dr Murray était en train de faire quelque chose dans le but d’aider AEG Live à obtenir une assurance, est-ce exact? »
Phillips: « C’est exact. »

Le 18/08/09, Phillips a écrit un mail à Michael Roth: « Je pense que je sais de quoi Michael Jackson est mort, ce qui disculperait Conrad. »
Brenda, l’ex-épouse de Lionel Richie, avait appelé Randy Philips et lui avait dit que Michael Jackson était mort à cause d’une combinaison d’autres médicaments en combinaison avec le propofol.
Randy Phillips a dit qu’il n’avait jamais parlé à la police, au procureur ou aux avocats du Dr Murray de cela parce qu’il pensait que l’information n’était pas fiable.
Brian Panish: « Vous voulez que le Dr Murray soit innocenté ? »
Phillips: « J’ai toujours voulu qu’un homme soit innocenté et pas condamné. »

Lors de cette audience, la juge Palazuelos a dû arrêter brièvement le témoignage et a émis un avertissement après avoir fait sortir les jurés de la salle d’audience.
Elle s’est ensuite tourné vers le témoin et lui a dit. « M. Phillips, a-t-elle dit, « vous devez répondre aux questions qu’on vous pose sans commentaires. Discuter avec les avocats ne va pas vous aider, vraiment pas. »
Elle a ensuite rappelé à Randy Phillips que son témoignage était prévu pour durer seulement une journée : « Alors, essayez de répondre aux questions qui vous sont posées ou nous serons ici encore une semaine. Nous ne pouvons pas faire ça. » lui a-t-elle dit.
Randy Phillips a répondu: «Je vais juste essayer de ne pas dire de mauvaises choses… Mais je comprends mieux maintenant le processus. »
Depuis qu’il a pris la barre des témoins, Randy Phillips a eu plusieurs altercations verbales avec Brian Panish, l’avocat de la mère de Jackson et de ses trois enfants. Randy Phillips a souvent tenté de fournir des explications ou des «clarifications» lorsqu’on lui demandait de répondre seulement par oui ou par non aux questions. Yvette Palazuelos a demandé à plusieurs reprises à Phillips d’écouter plus attentivement les questions.
Stebbins Bina, avocate de la défense pour AEG Live, a indiqué que certaines questions de Brian Panish étaient argumentatives. La juge n’était pas d’accord.
Les arguments du juge ont également mis en évidence le témoignage parfois flou de Phillips et de Paul Gongaware. L ‘avocat des Jackson leur a demandé de répondre à une question et ensuite a montré la vidéo de leurs dépositions où ils donnaient une réponse différente. Une déposition est faite sous serment.

Randy Phillips a envoyé un mail à Sony pour savoir où était Murray quand il devait être en train de s’occuper de Michael Jackson, il avait été dit que Murray était dans un établissement social, mais en fait c’était un club de strip-tease .
Fin de l’audience, reprise demain avec la fin du témoignage de Randy Phillips.

Sources: Jeff Gottlieb, Los Angeles Times, Anthony McCartney, ABC7Courts.

Compte rendu réalisé par Jadzzia « Carine » MJ pour MJBackstage.

0 Commentaires

Laisser une réponse

CONTACT US

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi

©2020 MJBackstage - Fan Club Belge de Michael Jackson - All rights reserved

Site réalisé par l'équipe du site Michaelizer

LES AMIS DU MJBACKSTAGE

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?