17 juin 2013 – Procès AEG

Aucun membre de la famille Jackson n’était présent dans la salle d’audience.

Note : Il y a deux autres avocats pour cette audience : Sabrina Strong, avocat pour AEG live et Bill Bloss, avocat pour Katherine Jackson.

Nouveau témoin à la barre pour Katherine Jackson : David Berman responsable et avocat dans l’industrie de la musique, c’est un témoin expert. Il a travaillé pour plusieurs artistes et compagnies de musique, puis est devenu vice-président de Record Warner Bros, ensuite il a été président de Capital Records et puis s’est davantage occupé de l’aspect légal et de la rédaction des contrats dans l’industrie de la musique. Il est dans le milieu de la musique depuis 1969, quand il a commencé comme avocat transactionnel.  En 1976, il a quitté son cabinet d’avocats et il est allé travailler en tant que vice-président de Warner Bros Records. Finalement, il a été promu au poste de vice-président principal. En 1987, il a quitté Warner Bros et finalement il est devenu président de Capitol Records. Il a quitté Capitol Records en 1990, et est retourné à son ancienne entreprise, Mitchell Silberberg & Knupp, pendant environ un an. Après cela, David Berman est allé à Geffen Records, où il était conseiller général et chef des Affaires commerciales. À la fin des années 1990, David Berman a quitté Geffen pour Buena Vista Music Group, qui est essentiellement la division de musique pour Disney.
Il est maintenant à la retraite depuis 2001. Il est témoin expert dans des procès, il l’a déjà été dans 38 procès de justice dans le domaine de la musique (dans 60% des cas pour les plaignants et dans 40% pour la défense).

Tout le matériel biographique est donné au jury chaque fois qu’un expert témoigne.

Il n’avait aucune opinion sur cette affaire avant qu’on lui fournisse tous les documents parmi lesquels les 26 dépositions, des déclarations, une énorme quantité de mails. Il est payé pour témoigner au procès comme tous les experts. (500 $ de l’heure )

Il y a eu beaucoup d’objections de la part des avocats d’AEG live sur le témoignage et l’expertise de David Berman. Cela a incité une longue barre latérale dans la matinée.( sidebar)

Malgré toutes les objections des avocats, David Berman a pu témoigner sur ce qu’il pensait de la participation d’AEG Live dans la négociation du contrat du Dr Murray et a dit que c’était un conflit d’intérêt.
Un avocat d’AEG Live a fait remarqué que David Berman n’avait jamais été producteur ou promoteur de tournée, fonctions d’AEG Live lors des préparatifs des spectacles du come-back de Michael Jackson.

Le problème dans cette affaire, a dit David Berman, c’est le traitement de l’artiste, sans l’artiste il n’y a pas de spectacle à produire ni à promouvoir. Certaines choses sont inappropriées. Pour lui, les sociétés de musique ont une obligation supérieure aux artistes plus qu’aux acheteurs de musique ou aux amateurs de concert et, dans cette affaire avec Michael Jackson AEG Live a échoué.

On lui a demandé s’il était approprié pour AEG Live d’essayer d’embaucher un médecin pour le compte de Jackson. Berman a répondu: «Je crois que c’est tout à fait inapproprié. C’est très inhabituel. » Il a dit qu’il n’avait jamais entendu parler d’une situation où un promoteur de tournée avait embauché un médecin au nom d’un artiste.
« Je ne pense pas que, dans le monde de la musique, un médecin doive être engagé pour un artiste pour ses besoins personnels, je n’ai jamais vu ça » a-t-il témoigné. David Berman a dit aux jurés qu’AEG live n’aurait pas dû négocier avec le médecin de Jackson sans en aviser les représentants du chanteur.

David Berman a dit qu’il n’y avait aucune indication selon laquelle le projet de contrat du Dr Murray avait été envoyé aux représentants de Michael Jackson, ce qui aurait dû être fait. Il est fréquent que les parties dans l’industrie musicale concluent des accords oraux, puis mettent les termes par écrit, a ajouté David Berman. Il a dit que AEG live qui avait payé le médecin du chanteur avait « créé un conflit d’intérêt de la part du médecin en négociant des conditions de son contrat. »

David Berman a déclaré que, selon lui, AEG Live apportant le Dr Conrad Murray dans la tournée de “This Is It” tour était un conflit d’intérêts, que les questions dans ce cas ont trait aux relations de l’artiste, et pas aux subtilités de la promotion d’une tournée.

David Berman: « Sans l’artiste, vous n’avez pas un disque à vendre. »
David Berman: « Le médecin avait une double obligation, vis-à-vis du patient bien entendu et vis-à-vis de l’entité qui l’avait engagé. »
« Ce n’était pas son meilleur intérêt de nuire à Michael Jackson, mais son intérêt était également que la tournée ne soit pas annulée ou reportée » a dit David Berman au sujet du Dr Murray.
Sabrina Strong: « Il n’était pas question qu’il annule la tournée, c’est exact? »
David Berman: « Il y avait des éléments sur lesquels le Dr Murray n’avait aucun contrôle. »
Sabrina Strong: « Le Dr Murray était sous pression car il pouvait perdre son emploi? »
David Berman: « Je pense qu’il était préoccupé par cela, oui. »
« Comme Murray avait de gros problèmes financiers, il a privilégié les intérêts d’AEG live plutôt que ceux de son patient. »

Berman a également noté que le contrat d’AEG Live pouvait mettre fin aux services de Murray si les concerts avaient été reportés ou annulés. «Le fait que, si la tournée était même juste reportée, AEG Live ait la capacité de cesser toute compensation pour le Dr Murray, crée davantage de conflit d’intérêts avec le Dr Murray puisqu’il était en situation financière difficile, il aurait perdu son travail si la tournée avait été reportée, ce qui lui donnait plus d’avantages pour les intérêts de Michael Jackson, il courait le risque de perdre toute autre compensation. » a-t-il témoigné.

Bill Bloss lui a demandé si AEG Live aurait dû conclure l’accord entre le médecin et Michael Jackson. Berman a dit non, qu’ils n’avaient aucune expérience ni expertise dans la supervision d’un médecin.
L’avocat de Katherine Jackson, Bill Bloss, a montré à David Berman plusieurs mails que le jury avait vus, y compris les messages échangés entre Randy Phillips et Kenny Ortega 5 jours avant la disparition de Michael Jackson.

Berman a critiqué la réponse de Randy Phillips à ce mail envoyé par Kenny Ortega l’avertissant cinq jours avant la mort de Jackson que le chanteur « continuait à montrer des signes de faiblesses et une profonde détresse émotionnelle » .
Réponse de Randy Phillips : « Kenny, il est essentiel que ni vous, ni moi, ou n’importe qui autour de ce spectacle devienne un psychologue ou un médecin amateur» avait écrit Phillips.  «J’ai eu une longue conversation avec le Dr Murray pour lequel j’ai un immense respect. Il a dit que Michael n’était pas physiquement préparé pour effectuer la tournée et que le décourager allait certainement accélérer son déclin au lieu de l’arrêter. Ce médecin a une très bonne réputation (nous l’avons vérifié) et n’a pas besoin de ce concert » alors il est totalement impartiale et éthique. »
La réponse de Randy Phillips est « très révélatrice dans une certaine façon » a déclaré David Berman. « Il est un peu dédaigneux des préoccupations de M. Ortega pour la santé de Jackson. » «Il y a de sérieux problèmes avec cette déclaration parce qu’il reconnaît qu’un médecin ne peut pas être éthique et impartial s’il a besoin de concerts et a des problèmes financiers » a-t-il dit. « Il montre qu’AEG Live était conscient de la possibilité d’un conflit. » a-t-il précisé. «Parce que le Dr Murray était dans une situation financière désespérée à l’époque et avait besoin de ce concert. »
Un détective de police de Los Angeles avait déclaré plus tôt dans le procès que Murray avait plus de 1 million de dollars de dettes et que sa clinique à Las Vegas était en voie d’être fermée, quelques mois avant qu’il ne soit embauché pour traiter Jackson.

David Berman a estimé que si la tournée avait été annulée, il était juste de dire qu’AEG Live n’aurait pas voulu garder le Dr Murray sous contrat. David Berman a déclaré être conscient que le Dr Murray avait rendu service à Michael Jackson et peut-être à ses enfants, mais ne pas connaître l’étendue de ses services.
David Berman a dit avoir compris que le Dr Murray était le choix de Michael Jackson. Mais il a ajouté qu’il croyait fermement que le producteur ne devait jamais embaucher un médecin pour l’artiste.
«Il est extrêmement rare, cela va au-delà de ce qui se fait d’habitude.» a opiné David Berman.
Bill Strong a réfuté: « Mais vous n’avez jamais produit de tournée? ».
David Berman: « Non ».
David Berman a dit que les médecins des tournées étaient différents des médecins de l’artiste.

David Berman a été interrogé sur le mail avec les preuves irréfutables (le « Smoking Gun »),  envoyé par Paul Gongaware avant une réunion prévue avec le Dr Murray: «Nous voulons lui rappeler que c’est AEG, pas Michael Jackson, qui lui paye son salaire. Nous voulons lui faire comprendre ce qu’on attend de lui. » 

« Le mail indique que les dirigeants D’AEG live voulaient le contrôler ( le Dr Murray ), dans une certaine mesure, en lui rappelant qui payaient son salaire » a dit David Berman. « Est-ce raisonnable » lui a-t-on demandé. « Certainement pas. » a déclaré David Berman. «C’est révélateur du fait qu’ils voulaient contrôler les services du Dr Murray, en opposition à l’artiste. »
« Je sais que AEG n’avait jamais embauché un médecin pour partir en tournée avec un artiste. » a témoigné David Berman.

 David Berman a déclaré que c’était inhabituel pour un promoteur de concerts d’être aussi le producteur.

Concernant le contrat du Dr Murray, « Michael Jackson ne l’a pas signé » a déclaré David Berman.
« Ni AEG Live ?» a demandé Bill Strong.
« C’est exact » a répondu David Berman.

David Berman a témoigné que l’augmentation des shows de 31 à 50 n’avait pas été notée par écrit, de même que l’augmentation du coût élevé la production de 7,5 millions $ à plus de 30 millions de $ .
Bill Strong: « Le présent contrat ne limitait pas les dépenses à 7,5 millions de dollars, c’est exact? ».
David Berman: « C’est exact, je n’ai pas de problème avec les accords verbaux. »
«Je sais qu’il n’y a pas de documents écrits, signés par Michael Jackson, avec l’approbation de l’augmentation des coûts de production» a déclaré David Berman.

« Le signal d’alarme était la demande de salaire de 150.000 $ par mois par rapport à un autre médecin demandant 40.000 dollars. » a expliqué David Berman.

Il a déclaré que les renseignements sur l’autre médecin aurait dû être remis à Michael Jackson, mais cela n’a été fait.

« Le Dr Murray était dans une situation financière désespérée, il avait besoin de ce concert. »

« Le producteur ne doit pas retenir les services d’un médecin » a estimé David Berman et ce, même si ce médecin avait traité l’artiste ou ses enfants depuis longtemps ». a-t-il ajouté. «Le contrat a été conclu entre AEG Live et le Dr Murray » a déclaré David Berman, ajoutant que Michael Jackson était un tiers bénéficiaire.  David Berman a dit qu’il n’y aurait rien eu d’inapproprié si Michael Jackson avait engagé son propre médecin, mais l’implication de AEG live était inapproprié.
Bill Bloss demandé si David Berman savait qu’AEG Live avait négocié le contrat de Karen Faye, la maquilleuse. Il a dit oui, et qu’il n’avait aucun problème avec le contrat.

Ensuite, Bill Bloss, l’avocat de Katherine, a posé d’autres questions sur le contrat du Dr Murray.
Il a commencé par montrer une copie du contrat de Conrad Murray « contrat de travail indépendant ».
David Berman a été interrogé sur une section du contrat où Murray devait s’assurer que ses services soient « administrés professionnellement ».
« Eh bien, c’est un exemple assez flagrant de la raison pour laquelle AEG Live est inapproprié» a déclaré Berman. AEG n’avait aucune expérience dans la supervision des médecins.

Le point du vue de Berman était que AEG Live n’était pas qualifié pour évaluer les soins du Dr Murray à Michael Jackson. Ils pouvaient évaluer l’éclairage, l’équipe du son, mais pas un docteur.

L’avocat d’AEG Live, Sabrina Strong, a pris le relais.

Elle a demandé rapidement à David Berman s’il avait été renvoyé de Capitol Records. Il a dit que c’est lui qui en avait fait la demande… Elle l’a interrogé sur son travail d’expert et sur l’argent qu’il recevait pour cette affaire.
David Berman a reçu 25 000 $ des plaignants et 5 000 $ de la défense. La défense doit le payer pour sa déposition, a-t–il.. Il a estimé qu’il avait passé environ 60 heures à préparer son avis sur le procès.
Sabrina Strong a noté que David Berman n’avait travaillé ni comme promoteur de concerts ni comme producteur, et jamais sur une tournée auparavant. Sabrina Strong a demandé à David Berman si les artistes avaient la possibilité de ne pas aller sur scène. Il a répondu qu’ils en avaient la capacité physique, mais que, d’un point de vue juridique, ce serait une rupture de contrat.

L’avocate a demandé à David Berman ce qu’il serait arrivé à Murray si Michael Jackson avait annulé la tournée. Il a répondu qu’il ne savait pas.

L’avocate a également contesté David Berman sur son affirmation selon laquelle Murray aurait été le travailleur le mieux payé de la tournée « This Is It».  Elle a dit que Kenny Ortega aurait été payé 1 million de dollars pour environ cinq mois de travail sur la tournée. Il a répondu qu’il ne se rappelait pas les détails de l’offre de Kenny Ortega.
David Berman a dit qu’il estimait qu’il était «extrêmement rare» que le contrat de Murray n’ait pas été envoyé aux représentants de Michael Jackson. Sabrina Strong a ensuite montré une déclaration signée par Frank Dileo en juillet 2009 et qui dit qu’il était au courant des négociations avec le Dr Murray.
La déclaration de Franck Dileo indique que Randy Phillips s’était opposé à l’embauche du Dr Murray, mais que Michael Jackson, lui, le voulait. David Berman a dit que, selon les mails présentés au tribunal, la déclaration n’abordait pas la question du contrat de Murray qui n’avait pas été envoyé aux représentants de Jackson,.

Sabrina Strong a questionné David Berman sur la demande des dossiers médicaux de Michael Jackson pour une demande d’assurance. Il a dit que cela aurait été bénéfique à la fois pour AEG Live et pour Michael Jackson.
Strong a demandé si David Berman était préoccupé du fait que les représentants de Michael Jackson avaient été maintenus en dehors de certains accords. «Au meilleur de ma connaissance, c’est ce qui s’est passé » a déclaré David Berman. « Je suis conscient du fait que M. DiLeo était au courant pour le Dr Murray, mais je ne sais pas s’il avait été impliqué dans la négociation du contrat » a estimé David Berman. Berman a déclaré qu’en tant que Président de Capitol Records, il avait été impliqué dans le recrutement de chefs de départements et de cadres supérieurs.
Sabrina Strong: « Vous n’avez jamais vérifié les antécédents financiers des dirigeants que vous aviez embauché dans l’industrie de la musique? »  David Berman: « Dans la mesure où cela aurait été fait, c’était au niveau des ressources humaines, en ajoutant que ce n’était pas ces compétences mais celles des ressources humaines.

Bill Bloss, l’avocat de Katherine, a repris une nouvelle fois l’interrogatoire du témoin.

David Berman a dit que, dans le contrat de Michael Jackson, il était exigé que n’importe quelle modification devait faite par écrit. Mais l’augmentation des shows et du budget n’a pas été notifiée par écrit comme c’était demandé par le contrat de Michael Jackson.  Bill Bloss : « Est-ce que quelqu’un a considéré cela comme un problème ? »
David Berman : « Apparemment pas. »  Une lettre de Franck Dileo, datée du 2 mai 2009, a ensuite été montrée au jury :
« Le but de cette lettre est de confirmer que j’ai nommé Frank DiLeo comme l’un de mes nouveaux représentants et directeur de tournée. M. DiLeo a mon autorisation pour traiter des questions d’affaires et en mon nom seulement lorsqu’il reçoit des instructions. »
Signée par Michael Jackson

David Berman a dit que c’était une lettre bizarre et incompatible avec la déclaration de DiLeo, qui disait qu’il était le représentant de Michael Jackson depuis mars 2009.  « Je pense que ce document est la confirmation écrite d’un accord oral avec le Dr Murray. » a encore dit David Berman à propos du contrat du Dr Murray.

Bill Bloss a demandé à Davis Berman s’il savait s’il y avait un document autorisant 50 shows pour « This Is It. »

« Apparemment pas » a-t-il dit.  Berman a ensuite été interrogé sur son départ de Capitol Records. Il a expliqué qu’il avait été embauché par un dirigeant, mais qu’un autre responsable avait pris le relais et que c’était lui qui avait quitté la société.

Sabrina Strong d’AGE live a demandé à David Berman s’il était conscient que Michael Jackson avait donner le feu vert à Franck Dileo pour traiter avec Randy Phillps en son nom.
Quant à la lettre de DiLeo, datée du 2 mai 2009, Sabrina Strong a demandé si David Berman savait quand DiLeo avait été engagé. Il a dit que non.

 Fin du témoignage de David Berman.

Alors information supplémentaire en ce qui concerne le tribunal :

Pour rappel le juge avait interdit la retransmission du procès par les média, mais elle vient de permettre une caméra et un microphone qui se concentrent sur le témoin de sorte que les gens dans une autre salle d’audience puissent observer le procès.  Le nombre de places réservées aux spectateurs dans la salle d’audience a été réduit de 45 à 34.
La nouvelle règle signifie que les médias vont alterner tous jours dans la salle d’audience. LA Times, par exemple, aura un siège le lundi, le mercredi et le vendredi, mais devra regarder le procès dans la salle d’écoute les autres jours. D’autres médias, dont CNN, KTLA-TV (Channel 5), l’Associated Press, le New York Post et Agence France presse, feront également partie de la tournante.  Les 30 sièges réservés pour les avocats n’ont pas été réduits.
Mary Hearn, un porte-parole de la Cour, a dit que les plaignants et la défense obtiendraient chaque jour 12 sièges, qui peuvent être remplis avec des membres de l’équipe d’avocats et des invités.
Et un petit groupe de fan continue d’assister au procès.

 Demain, Kai Chase, la chef cuisinière de Michael Jackson, sera à la barre des témoins.
Il y aura les témoignages vidéo du Dr Stuart Finkelstein et, éventuellement, de l’ancien PDG d’ AEG, Tim Leiweke.

 Pour jeudi, on prévoit un expert médical.

 L’un des quatre jurés de remplacement a demandé au juge de le démettre de l’affaire lundi parce qu’il a vendu sa maison de Los Angeles et qu’il doit se déplacer à Atlanta.
Le juge Yvette Palazuelos déclaré qu’elle allait très probablement l’excuser, mais elle s’entretiendra avec les avocats des deux parties avant de décider.

Sources: Anthony McCartney( AP) , ABC7Courts , Alan Duke ( CNN) et Jeff Gottlieb( Los Angeles Time ).

Compte-rendu réalisé par Jadzzia « Carine » MJ pour MJBackstage.

0 Commentaires

Laisser une réponse

CONTACT US

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi

©2020 MJBackstage - Fan Club Belge de Michael Jackson - All rights reserved

Site réalisé par l'équipe du site Michaelizer

LES AMIS DU MJBACKSTAGE

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?