24 septembre – Procès Jackson / AEG – Plaidoiries (Brian Panish)

Les réquisitoires et plaidoiries des avocats de Katherine Jackson :

 

Katherine Jackson et sa fille Rebbie étaient présentes pour l’audience. Les petits-enfants, Taj et TJ Jackson, étaient aussi présents à côté leur grand-mère.

Les fans attendaient et discutaient de l’affaire dans le couloir et attendaient de voir Katherine Jackson entrer dans la salle d’audience. Certains portaient des T-shirts arborant sa photo et des messages de soutien.

Bonne nouvelle : la juge a autorisé les caméras de la presse dans la salle d’audience pour la fin du procès.

 

C’est Brian Panish, l’avocat de Katherine Jackson, qui a fait le réquisitoire et la plaidoirie. Demain, ce sera le tour des plaidoiries de la défense d’AEG live.

 

Brian Panish a consacré l’essentiel de sa plaidoirie à dénoncer la négligence d’AEG vis-à-vis de Michael Jackson.

Brian Panish a dépeint le promoteur de concerts AEG Live et le médecin de Michael Jackson comme des « mercenaires » qui ont sacrifié la vie de la pop star dans une quête pour stimuler leur propre fortune.

« Michael n’était pas seul dans ce qui lui est arrivé.» a déclaré l’avocat Kevin Boyle de Katherine lundi, à l’extérieur du tribunal.

Brian Panish: « Tout le monde savait qu’il y avait un problème. »

Brian Panish: « Ils ont suivi la stratégie juridique de se souvenir de rien ».

Brian Panish a, en effet, remis en question la crédibilité des dirigeants d’AEG Live ( Paul Gongaware, Randy Phillips et, Tim Leiweke). Dans une vidéo, il a montré certains éléments de leur témoignage et de leur déposition, ils ont été interrogés sur une série de mails où chaque témoin d’AEG live disent : «Je ne me souviens pas, ou je ne me rappelle pas » utilisant ces deux phrases au moins 30 fois chacun.

 

L’audience a commencé à 12h24.

 

13:34: Brian Panish a commencé sa plaidoirie en remerciant les jurés pour leur service. Ceux-ci ont en effet suivi le procès durant cinq mois et ont entendu environ 50 témoins.

13:37 : Brian Panish a déclaré que Michael Jackson « a dansé, a marché, a fait le moonwalk  sur cette terre pendant presque 50 ans … il a affirmé qu’on « ne verrait probablement plus jamais des artistes de la trempe de Michael Jackson. « Nous ne verrons plus jamais quelqu’un comme Michael Jackson, jamais … Ce don lui a coûté très cher. »

«Il croyait dans la bonté d’autrui, même si les gens ne croyaient pas dans la bonté de Michael. »

13:39: «Le monde s’est arrêté lorsque le roi de la pop est mort et le monde entier était triste. » a déclaré Panish.

13:42: «Il a abusé de médicaments sous prescription pendant des périodes de douleur, d’anxiété et de stress. » a déclaré Panish.

En ce qui concerne les habitudes de Michael Jackson avec les médicaments, les avocats de Katherine Jackson ont concédé qu’il avait un problème, mais que c’était seulement devenu mortel quand l’argent et le désespoir étaient entrés dans le jeu.

« Qu’est-ce qui avait changé?: AEG Live et Murray.» a déclaré Brian Panish.

13:45: Brian Panish a déclaré qu’AEG Live voulait tellement que Jackson effectue la tournée « qu’ils étaient prêts à tout pour le faire monter sur scène et ils l’avaient dit au Dr Murray. »

« Il ne fait aucun doute que les responsables d’AEG voulaient le « Roi de la pop » dans leur salle à Londres. Ils étaient prêts à tout pour qu’il monte sur scène… Ils étaient tellement excités par tout l’argent qu’ils allaient gagner…. Ils savaient ce qu’ils faisaient. Et maintenant ils veulent le nier. »

«Ils le voulaient tellement qu’ils ont fait tout ce qu’il fallait pour le faire venir sur scène, et ils ont dit au Dr. Murray: « Nous voulons que vous ayez tout ce que vous désirez. Ils savaient exactement ce qu’il avait proposé, une offre illimitée de médicaments sous prescriptions contre la douleur, le stress et l’anxiété pour avoir Michael Jackson sur scène. Ils savaient cela. »

«C’était une proie facile pour AEG, rompu aux méga-concerts et aux tournées mondiales d’artistes de premier plan. » a-t-il dit.

13:47 : Un dirigeant d’AEG (Randy Phillips) a dû jeter Michael Jackson sous la douche et l’a giflé avant la conférence de presse où il allait annoncer sa tournée de « This Is It », selon Brain Panish. Les dirigeants ont échangé des mails en disant: «Nous ne pouvons pas tout arrêter maintenant, ce serait une catastrophe pour l’entreprise. »

13:51: « le Dr Murray n’a pas respecté son serment d’Hippocrate et AEG Live est responsable.» a dit Brian Panish.

13:55: « Nous avons montré les preuves que AEG Live a engagé, supervisé et maintenu le Dr Murray avec négligence. » Brian Panish a montré un extrait d’une interview donnée par Randy Phillips avant que le procès soit intenté, où il parle du Dr Murray :

« Le gars est prêt à quitter son cabinet pour une très grosse somme d’argent, alors nous l’avons engagé.» disait Randy Phillips dans l’interview. « Il l’a admis.» a dit Brian Panish.

Brian Panish a cité les experts qui ont dit que le Dr Murray a fermé son cabinet de soins de Las Vegas afin de prendre Michael Jackson comme unique patient, demandant d’abord 5 millions $, somme qui aurait dû immédiatement soulever des inquiétudes.

13:58 : Sur la question de savoir si AEG Live a embauché le Dr Murray, Panish a dit que les preuves accablantes montrent qu’ils l’ont fait.

14:04 : Brian Panish est toujours en train de délibérer sur la première question qui sera posée au jury pour les délibérations :« Est-ce que AEG Live a embauché le Dr Conrad Murray ? »

Brian Panish a expliqué que Murray n’avait pas besoin d’un contrat écrit pour avoir un contrat valable, qu’un accord verbal était tout aussi bon.

Il a dit qu’un contrat peut être écrit ou oral, écrit partiellement ou conclu partiellement par voie orale et que les contrats oraux sont tout aussi valables que les contrats écrits.

« Selon les témoignages, AEG Live a rédigé un contrat pour les services du Dr Murray, mais il n’a été signé que par Murray. Pourtant le contrat était valable parce que c’était le résultat de négociations orales avec le Dr Murray. » a dit Brian Panish.

14:13: Brian Panish a montré les différents échanges de mails entre AEG Live et le Dr Murray, il a dit que cela prouve bien qu’il y avait un contrat.

« Ils ont eu de nombreuses réunions avec le Dr Murray, ils l’appelaient au téléphone, ils l’appelaient à la maison de Michael Jackson et ils ont dit au Dr Murray « Restez sur votre voie, Dr Murray. » a dit l’avocat de Katherine Jackson.

14:19: « Pourquoi AEG live ont-ils laissé le Dr Murray contrôler les horaires des répétitions de Michael Jackson s’il n’avait pas été engagé par eux ? » a demandé Brain Panish.

14:22: Brian Panish a dit que le Dr Murray avait été inclus dans les budgets d’AEG Live.

 

14:27: Ensuite Brian Panish s’est attaqué à la deuxième question du formulaire du verdict: «Le Dr Conrad Murray est-il inapte ou incompétent pour effectuer le travail pour lequel il a été engagé ? » Brian Panish a dit qu’il est évident que Murray était inapte et incompétent parce qu’il a tué le Roi de la Pop et qu’il n’était pas formé pour traiter l’insomnie.

«De toute évidence, il était incompétent et inapte.» a déclaré Panish. « Il a causé la mort de Michael Jackson. » a dit Brian Panish.

« Ils ont choisi de ne pas vérifier quoi que ce soit sur les antécédents du Dr Murray. Ils ont choisi de courir le risque, de faire d’énormes profits, ils ont perdu et ils sont responsables. » a dit Brian Panish.

Selon Brian  Panish, le Dr Murray avait deux obligations: l’une envers celui qui lui versait de l’argent, c’est-à-dire AEG live, et l’autre pour son patient, Michael Jackson.

 

14:39: «  le Dr Murray a-t-il été influencé à cause de sa situation financière et a-t-il agi à l’encontre son patient? » a demandé Brian Panish.

14:40: Brian Panish a dit que Murray avait juré de ne pas nuire, mais il l’a quand même fait : «Pourquoi l’a-t-il fait ? Pour l’argent. »

14:42: Brian Panish a montré le mail au jury, envoyé entre les dirigeants d’AEG live : «Nous voulons lui rappeler que c’est AEG live, pas Michael Jackson, qui paie son salaire. »

14:47: Dans une vidéo montrée au jury, on voit Paul Gongaware, l’un des dirigeants d’AEG  live, interrogé sur le mail (cité dans la phrase précédente) qu’il a envoyé. Il a dit qu’il ne se souvenait pas de l’avoir envoyé ou de ce que cela signifie. «Nous n’avons pas payé son salaire.» a déclaré Paul Gongaware. Il a dit qu’il ne savait même pas de quel salaire il voulait parler. «Cela aurait pu être drôle, mais lorsqu’il s’agit d’une personne qui a perdu sa vie … Je ne pense pas que ce soit drôle.» a déclaré Brian Panish.

14:50: Brian Panish a dit qu’AEG Live voulait avoir le contrôle complet sur Murray et que certaines personnes font des choses qu’elles ne devraient normalement pas faire parce qu’elles ont besoin d’argent.

14:52: Conrad Murray a demandé 5 millions de dollars pour partir en tournée, c’était un signal  d’alerte (au tribunal, Brian Panish a montré un drapeau rouge sur une diapositive pour illustrer cela) indiquant qu’il était «inapte, incompétent et indigne », selon Panish.

14:55: Un détective travaillant pour la police de Los Angeles a pu facilement déterminer que la situation financière de Murray était « un gâchis » ce qui était une motivation pour faire à ce qu’il a fait. »a déclaré Brian Panish.

14:57: «Il n’est pas exagéré de dire qu’il était inapte et incompétent. Allez-y ! » a dit Brian  Panish, en faisant référence à Murray.

 

14:59: La juge a suspendu l’audience pour la pause déjeuner. Le réquisitoire et la plaidoirie ont repris vers 16h30.

 

16h36 : L’audience a repris.

 

16:38: Brian Panish, à nouveau, a argumenté sur les questions qui se trouvent dans le formulaire du verdict du jury, abordant la question n ° 3: «Est-ce que AEG Live savait ou aurait dû savoir que le Dr Conrad Murray était inapte ou incompétent et cette inaptitude ou incompétence a-t-elle créé un risque particulier pour autrui ? »

16:41: Brian Panish a demandé au jury de ne pas rire lorsqu’il a montré les extraits des témoignages de quelques cadres d’AEG qui ont tous répondu: «Je ne sais pas» ou «Je ne me souviens pas» à plusieurs reprises. Brian Panish a, en effet, remis en question la crédibilité des dirigeants d’AEG Live, il a montré certains éléments de leur témoignage et déposition, ils ont été interrogés sur une série de mails, où chaque témoin d’AEG live dit : «Je ne me souviens pas, ou  je ne me rappelle pas. »

16:52: Brian Panish a dit que tout le monde savait que Michael Jackson avait des problèmes de sommeil et qu’il avait besoin d’aide pour traiter ses insomnies.

16:56: Le directeur du spectacle, Kenny Ortega, était censé surveiller la santé de Michael  Jackson, selon Brian Panish. «La pression était là. » a déclaré Brian Panish. Michael Jackson et Kenny Ortega ont ensuite mis la pression sur Murray, a-t-il ajouté.

16:59 : Brian Panish a lu le mail « trouble au front » où il est dit qu’il y avait des préoccupations concernant la santé de Michael Jackson.

17:01: Le directeur artistique de la tournée de Michael Jackson a envoyé un mail aux cadres d’AEG live, en leur disant que Michael Jackson avait des problèmes et avait besoin d’une évaluation mentale, selon Brian Panish.

17:04: Un employé d’AEG live (Michael Lee Bush) a déclaré que Michael Jackson était si mince, qu’il pouvait voir son cœur battre à travers sa poitrine. Un autre employé a exprimé ses craintes en déclarant que Jackson allait mourir et avait besoin d’être hospitalisé, selon Brian Panish.

17:10: Michael Jackson a été décrit par un témoin plus tôt dans le procès comme «très, très mince » … comme quelqu’un qui est au stade final d’une longue maladie.

 

17:15 : Ensuite, Brian Panish s’est déplacé vers la question n ° 4 du questionnaire. « Est-ce que l’inaptitude de Dr Conrad Murray ou son incompétence ont nui à Michael Jackson et aux plaignants ? » en disant que la réponse était évidemment «  oui ».

 

17:16: Brain Panish a dit aux jurés qu’ils n’ont pas besoin de passer beaucoup de temps sur la question n °4 et il est alors passé à la question n ° 5: « la négligence de AEG Live dans l’engagement, la supervision et la conservation du Dr Conrad Murray est-elle un facteur important qui a causé du tort à Michael Jackson et les plaignants ? »

17:19: Une chronologie des traitements médicaux de Michael Jackson a été montrée au jury sur une diapositive. Brian Panish a dit que Michael Jackson avait survécu à 50 ans de ces traitements sans « aucun problème ».

Si le Dr Conrad Murray, qui a donné à Michael Jackson l’anesthésique pendant 60 jours pour lutter contre l’insomnie, n’avait pas été engagé par AEG, Michael Jackson serait toujours vivant.

« Pas de Dr Murray, pas d’AEG live et pas de Propofol, Michael Jackson serait toujours là. » a dit Brian Panish.

 

17:22: Brian Panish a ensuite entamé l’autre série de questions, qui portent sur la demande des dommages et intérêts.

17:25 «Malheureusement, on ne peut rien faire pour que Michael Jackson revienne… dans notre société la vie humaine a une immense valeur. » a déclaré Brian Panish. Il a commencé à parler de la mère de Michael Jackson, Katherine, disant qu’il n’y a pas de mot pour décrire la douleur d’un parent qui a perdu un enfant parce que c’est « une perte indescriptible et  qu’aucun parent ne devrait en faire l’expérience. »

17:27: Brian  Panish a dit aux jurés qu’ils devraient faire preuve de bon sens pour décider «ce qui est juste et équitable » quand le moment sera venu de décider du montant à attribuer à Katherine Jackson et aux enfants de Michael Jackson. Un tableau avec les évaluations des dommages a été montré au jury.

« Nous ne  sommes pas à la cherche de la sympathie. Nous sommes à la recherche de la justice, pas partielle mais d’une justice complète. » a déclaré Brain Panish.

17:31: Brian Panish a déclaré qu’ils devraient accorder moins d’argent à Katherine Jackson qu’aux enfants de Michael Jackson, parce que son espérance de vie est beaucoup plus courte.

17:34: Brian Panish a montré un extrait du documentaire de « This is it » avec Kenny Ortega disant que Michael Jackson aurait pu vendre 200 shows lors de sa tournée.

17:36: Les propres chiffres de la comptabilité d’AEG indiquent que Michael Jackson allait gagner près de 1,5 milliards de dollars lors de sa dernière tournée.

17:38: Brian Panish a montré au jury une vidéo d’une représentation de Michael Jackson afin qu’ils puissent voir qu’il aurait pu encore gagner une importante somme d’argent s’il était toujours en vie.

17:42: La vidéo montre Michael Jackson qui chante avec les Jackson 5 lorsqu’il était enfant, et également ses shows à guichets fermés à l’âge adulte.

17:48: La vidéo a également montré le premier Moonwalk de Michael Jackson lors des 25 ans de la Motown.

17:52: La vidéo des différentes performances a été montrée au jury pendant un peu plus de 10 minutes.

17:57: A la fin de la vidéo, Brian Panish a dit que la vidéo des performances était la meilleure preuve que Michael Jackson aurait encore pu vendre des spectacles « sold out » s’il avait vécu.

 

L’audience a été suspendue pour 15 minutes de pause.

 

18:19: Brian Panish est revenu à sa plaidoirie. Il a dit qu’AEG Live voulait Michael Jackson pour faire les concerts, parce que sa tournée allait rapporter beaucoup financièrement. Il a dit aussi que Michael Jackson aurait investi pour sa famille.

18:23: Brian Panish a expliqué comment la famille Jackson avait subi une perte en plus des pertes financières. Il a expliqué que la famille Jackson ne pourra plus jamais ressentir l’amour ou le confort de Michael Jackson.

18:25: « La mort dure éternellement. Michael ne sera jamais remplacé. » a déclaré Brian Panish .

18:27: Brian Panish a montré au jury des photos de Michael Jackson avec sa famille.

18:29: L’avocat de Katherine Jackson a aussi montré une photo de la maison de la famille Jackson à Gary, dans l’Indiana.

18:33: Des photos des poèmes que Michael Jackson écrivait pour sa mère ont aussi été montrées au  jury.

18:36: Brian Panish a détaillé les pertes non financières des enfants de Jackson et précisé combien ils ont souffert de sa mort.

18:42: Prince était très proche de son père, et il était comme son «  petit assistant. » selon Brian Panish.

18:47: Brian Panish a déclaré que Paris était présente quand son père avait fait une overdose et que cela avait été traumatisant pour elle.

18:50: Brian  Panish a montré une vidéo d’une chanson que Michael Jackson avait écrite pour ses enfants, on voit dans la vidéo que Michael Jackson joue avec ses enfants.

« Nous ne  sommes pas à la cherche  de la sympathie. Nous sommes à la recherche de la justice, et pas partielle, mais d’une justice complète. » a déclaré Brain Panish.

18:55: Brian Panish a dit qu’il croyait qu’il faudrait attribuer 85 millions de dollars à chacun des enfants de Michael Jackson pour les pertes passées et futures.

Il a suggéré au jury d’accorder 30% du montant des dommages et intérêts à chacun des trois enfants de la star et 10% à sa mère Katherine

 

Pour commencer, Brian Panish a proposé comme montant 35 millions de dollars de dommages. Les montants ont augmenté quand Brian Panish a parlé des pertes pour les  enfants. La demande totale des plaignants est égale à 325 millions de dollars en dommages et intérêts non économiques et 1,2 milliard de dollars de dommages économiques. C’est donc un total de plus de 1,5 milliards de dollars.

 

A été montrée près d’une heure de vidéos, produites pour le procès, qui comprenaient des vidéos privées déchirantes mettant en vedette ses chansons et les photos de ses enfants quand ils étaient bébés.

 

La séance de l’après-midi a plongé le jury dans la vie de Jackson avec une autre vidéo retraçant sa vie depuis ses débuts modestes à Gary, Indiana, jusqu’au sommet de la gloire, avec des extraits des spectacles du monde entier dans de vastes stades. Une grande partie de la séquence montrait le début de sa carrière. La vidéo a pris fin avec la chanson « Gone Too Soon  » et la voix de Michael Jackson disant: « Je t’aime ».

 

18:59: Brian Panish a terminé sa plaidoirie. Il a remercié le jury et lui a dit qu’il fera une  réfutation plus courte jeudi prochain. Les avocats d’AEG live feront leur plaidoirie et réquisitoire demain. La juge a dit aux deux parties de faire un rapport pour mercredi à 12h30.

 

Sources : Linda Deutsch  pour l’AP, Miriam Hernandez pour ABC7, Jeff Gottlieb pour LA Times. Amanda Sloane et Graham Winch pour HLN, Nancy Dillon pour le New York Daily News.

 

 

Traduction : Compte-rendu réalisé par Jadzzia « Carine » MJ pour MJBackstage

1 Commentaire
  1. chris aimji51 7 ans Il y a

    Merci Jadzzia pour ce commentaire détaillé. Je crois qu’il n’y a plus qu’à espérer cette vraie justice pour Michael et sa famille et la connaissance par le monde entier de cette capacité de nuisance que possède depuis longtemps les responsables d’AEG et le showbiz en général. Et les punir par l’argent est la meilleure des choses à faire, ça ne nous rendra pas notre Michael, certes mais peut-être que ce sera le commencement de la fin des rapaces du divertissement. Car ils auraient pu retarder ces concerts pour une meilleure santé de MJ. Ils auraient pu le sauver. Ce qu’ils ont fait est purement ignoble du fait que non seulement il ne lui ont pas porté secours mais encore, ils ont spéculé sur sa mort. C’est l’évidence.

Laisser une réponse

CONTACT US

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi

©2020 MJBackstage - Fan Club Belge de Michael Jackson - All rights reserved

Site réalisé par l'équipe du site Michaelizer

LES AMIS DU MJBACKSTAGE

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?