28 mai 2013 – procès AEG

procesAEG-logoTémoignage de Paul Gongaware ce jour au tribunal, il est là comme témoin mais il est fait aussi partie de la défense puisqu’il travaille pour AEG live. et qu’il est accusé dans ce procès.

Janet, Debbie, Randy ont accompagné Katherine Jackson au tribunal aujourd’hui.
Comme prévu, les avocats d’AEG live ont discuté cette présence (car ils sont des témoins potentiels), ils s’étaient mis d’accord pour que Katherine ait un seul membre de sa famille en soutien …Seule, Janet a pu accompagner Katherine dans la salle d’audience.

Selon Corina Knoll du Los Angeles Times, des témoins ont vu une bannière au-dessus du tribunal. On ne sait rien de cela, aucune photo ni ce qu’indique cette bannière. Aucune photo de fan ou autre vue non plus, surtout que c’est la deuxième fois que la journaliste en parle. Tous les jours, il y a une dizaines de fans présents pour suivre le procès.

C’est Brian Panish qui commence l’examen ou l’interrogatoire.

Paul Gongaware est co-directeur général de Concerts West, qui fait partie de AEG Live. Il a produit et promu la tournée de Prince en 2004. Il n’a plus rien promu ni produit depuis. Gongaware n’a plus parlé à Prince, après la tournée.

Paul Gongaware a été expert-comptable à New York et à Washington. Il a dit qu’il pensait avoir encore sa licence mais il n’a pas vérifié ses statuts depuis qu’il n’en a plus besoin.  Il a fait des tournées avec les Beach Boys, Led Zeppelin et est actuellement sur autre avec les Rolling Stones. Il a travaillé pour Jerry Weintraub dans les années 80.

Paul Gongaware a dit qu’il a travaillé sur la tournée d’Elvis Presley. Panish lui a demandé alors si Elvis était mort d’une overdose de médicaments et Gongaware a dit oui.  ”Je travaillais sur la tournée d’Elvis quand il est mort, alors je savais un peu à quoi m’attendre”, avait écrit Gongaware dans un mail envoyé à un ami deux semaines après la mort de Jackson. ”C’est toujours un choc”.

Paul Gongaware a expliqué la différence entre être directeur de tour et manager de tournées. Il a parlé de la tournée d’HIStory de Michael Jackson, de différents souvenirs, du travail.
Brian Panish : « Vous saviez que Michael Jackson avait été en cure de désintoxication pendant la tournée Dangerous » ?
Paul Gongaware: « Oui, d’après la déclaration qu’il a faite après la tournée. »
Paul Gongaware a aussi travaillé sur la tournée Dangerous en 1992 et 1993. Brian Panish lui a dit que Michael Jackson avait gagné 100 millions et qu’il les avait donnés à des œuvres caritatives. Gongaware a dit qu’il n’était pas au courant. Lorsque Gongaware a rencontré Michael Jackson, il était avec le Colonel Parker (le manager d’Elvis) à Las Vegas. Michael Jackson voulait rencontrer le Colonel.

Paul Gongaware a dit qu’il n’avait jamais su que Michael Jackson avait des problèmes de drogues avant la fin de la tournée Dangerous.
Gongaware a dit au LAPD (police de LA) qu’il était au courant que Michael Jackson avait déjà pris des médicaments et des antalgiques, mais qu’il ne voulait pas être impliqué.
Brian Panish a dit que le Dr Finkelstein avait témoigné sous serment que Gongaware était au courant que Michael Jackson avait des problèmes avec les antalgiques avant la fin de la tournée Dangerous.
Brain Panish : ”Est-ce que vous contestez le témoignage du Dr Finkelstein ? »
Paul Gongaware : « Je savais qu’il avait des douleurs ».
Quand Gongaware gérait en 1993 la tournée de Michael Jackson, il avait averti le médecin de la tournée “Ne soyez pas un Dr. Nick” – une référence au dernier médecin d’Elvis Presley – a déclaré le Dr Finkelstein dans sa déposition.
Paul Gongaware a dit que le Dr Finkelstein était son médecin et son ami, et qu’ils avaient parlé, mais qu’il ne connaissait pas les détails sa déposition.
Le Dr Finkelstein avait déclaré lors de sa déposition avoir donné des antalgiques à Michael Jackson après le concert de Bangkok, juste après que Michael Jackson avait subi une chirurgie du cuir chevelu.
Paul Gongaware a dit qu’il ne se souvenait pas de combien de fois il avait rencontré ses avocats après sa déposition, mais c’était entre 10 et 20 fois.

Ensuite ils ont montré aux jurés la vidéo de la déposition de Paul Gongaware : « Avez-vous déjà demandé au Dr Finkelstein s’il avait soigné Michael Jackson pendant la tournée Dangerous ? Il ne prenait pas ce genre de substances ».

Dans une autre partie de cette vidéo de Paul Gongaware : « Oui, il a occasionnellement soigné Michael Jackson sur la tournée Dangerous ».

Brain Panish à Paul Gongaware « Avez-vous toujours été honnête avec MJ ? ».
Paul Gongaware : « Je pense que je l’étais » a-t-il répondu.
Brian Panish : « Avez-vous essayé de tromper Michael Jackson ? »
Paul Gongaware : « Je n’ai pas essayé de tromper Michael »
Brian Panish a essayé de mettre la mémoire de Gongaware à rude épreuve, en le questionnant encore et toujours sur le nombre de fois où il avait rencontré ses avocats pour préparer son témoignage. (visiblement il a fait des contradictions ).

Ensuite Gongaware a été questionné sur le contrat.

Pour la tournée de Bad, Michael Jackson a vendu 75000 tickets par soir et a rempli 10 stades. Brian Brian Panish : « C’est un chiffre assez important ? » Gongaware : « Enorme ».
Brian Panish : « En deux heures, combien de billets ont été vendus ? ».
Paul Gongaware : « Lors des pré-ventes nous avons vendu assez de billets pour 31 concerts ».
Brian Panish : « C’est la vente la plus rapide que vous ayez jamais vue ? »
Paul Gongaware : « Oui ».
Paul Gongaware : « Personne ne sait combien de concerts nous pouvons faire avec Mikey ».
Brain Panish lui demande alors pourquoi le nom de « Mikey », il a dit qu’il utilisait ce nom occasionnellement.
Un mail de Gongaware à Randy Phillips daté du 27 février 2009 est ensuite montré au jury : « Nous prenons tous les risques, si Michael Jackson n’approuve pas, nous le ferons sans son approbation. Nous faisons juste savoir à Mikey ce que ça lui coûtera en terme de gains d’argent, et nous irons avec ou sans lui à Londres. Nous ne pouvons pas être forcés de tout arrêter, ce que Michael Jackson essaiera de faire, parce qu’il est paresseux et parce qu’il change constamment d’avis pour satisfaire ses volontés immédiates ».
Paul Gongaware : « Les gens étaient au courant à ce moment-là qu’il y aurait une conférence de presse. Si Michael Jackson ne s’était pas montré à la conférence, ça aurait coûté de l’argent », a dit Paul Gongaware.
Ces mails de Paul Gongaware ont été montrés aux jurés, pour les avocats de Jackson c’est la preuve que AEG Live a délibérément trompé Jackson sur le nombre de ses concerts et de jours où il pourrait se reposer entre les spectacles.
Paul Gongaware a écrit à son patron Randy Phillips qu’ils devaient présenter au cours des négociations contractuelles des chiffres bruts de ventes des billets de TII et pas le pourcentage des bénéfices nets afin d’augmenter les chiffres des recettes. « Peut-être que brut est un meilleur indice, si nous utilisons les chiffres en présence de Mikey » a-t-il écrit dans son mail.
Paul Gongaware a dit qu’à Londres, où on a constamment appelé Michael Jackson «wacko Jacko », cela aurait un impact commercial pour vendre des billets.
« Michael Jackson ne voulait pas faire ce genre de choses, mais il était important de montrer au monde que Michael Jackson voulait faire un spectacle », a expliqué Gongaware.

Brain Panish a ensuite parlé d’un mail que Paul Gongaware a envoyé à sa secrétaire en Mars 2009 lui demandant de changer la couleur sur le calendrier de la tournée de Michael Jackson , lui suggérant qu’elle devait concevoir un calendrier de concert en utilisant la couleur brun clair pour les dates de shows , tout en attirant l’attention sur ses jours de repos.
Brian Panish: Vous vouliez changer la couleur du calendrier pour montrer à Michael Jackson qu’il ne devrait pas travailler si durement ? ».
Paul Gongaware: « Oui ».
Brain Panish: « Avez-vous essayé de le tromper? . »
Paul .Gongaware: « non, je ne voulais pas le tromper, je voulais présenter cela sous le meilleur jour possible. »

Dans un autre Mail daté de trois mois avant la mort de Michael Jackson le 25/03/2013, un mail de Randy Philips envoyé à Paul Gongaware: « Nous devons tirer la prise maintenant. Je vous expliquerai plus tard. »
Brian Panish: « M. Phillips a voulu « tirer la prise » sur le show, vrai monsieur? »
Paul Gongaware: « Je pense qu’il faisait allusion à « tirer la prise » sur Karen Faye.
« Nous n’avons jamais parlé de « tirer la prise » sur la tournée de Michael Jackson. Pas que je me souvienne », a témoigné Paul Gongaware.
« Je pense que Kenny a voulu tirer la prise à cause de la façon dont elle a géré la situation », a ensuite expliqué Paul Gongaware au sujet de Faye. « Elle a essayé de contrôler l’accès à Michael Jackson et Kenny n’aimait pas cela » a-t-il ajouté.

Brian Panish l’a ensuite interrogé sur une série de mail où Paul Gongaware dit qu’il veut « tirer sur la prise » se référait à Mme Faye. « Je pense que c’était le cas », répéta Gongaware.
Karen Faye a exprimé son opinion que la tournée était dangereuse et peu faisable pour Michael Jackson.
Autre Mail de Paul Gongaware à Randy Phillips daté du 25 mars 2009 : « C’est son opinion (à Karen Faye) à elle, que la tournée était dangereuse et pas faisable par rapport à la santé et à la capacité de Michael Jackson à aller sur scène.
Réponse de Paul Gongaware à Randy Phillips : « Je ne sais pas quoi répondre… ».

Randy Philips répond « Il faut tout arrêter maintenant. Je t’expliquerai ».
Paul Gongaware avait dit dans sa déposition qu’il n’avait aucune idée de ce que Randy Phillips voulait dire. Il a dit qu’il ne se rappelait pas que Phillips avait dit qu’il fallait annuler la tournée.
« Je pense qu’il était en bonne forme à la conférence de presse, j’y étais », avait dit Gongaware dans sa déposition.
Paul Gongaware était à l’O2 Arena et Randy Phillips était avec Michael Jackson ce jour-là. « Michael Jackson était en retard, Randy disait « j’essaie de l’amener, j’essaie de l’amener ».
Brain Panish: « Randy Philips vous a-t-il dit que Michael Jackson était ivre et déprimé ? »
Paul Gongaware : « Non, ni ivre, ni déprimé. Il a juste dit qu’il avait du mal à le faire venir. »

En ce qui concerne le Dr Murray, Paul Gongaware a dit qu’il l’avait salué lors d’une répétition. « C’était un bonjour de politesse, au Forum ».
Paul Gongaware a dit qu’il n’avait jamais engagé Murray et que c’était Michael qui le voulait
Brian Panish : « Etes-vous l’ami de M. Phillips ? » Gongaware : « Je travaille avec lui ».

Brian Panish a diffusé une interview que Randy Phillips a fait pour SkyTV, après la mort de Michael Jackson : « Ce type était prêt à fermer son cabinet pour une grosse somme d’argent, alors nous l’avons engagé ».
« On m’a dit que Michael Jackson voulait qu’il soit son médecin pour la tournée », a dit Gongaware. Il a ajouté que Michael Jackson n’avait aucune maladie.
Paul Gongaware : « Il a passé une visite médicale, et d’après ce que j’ai compris rien ne clochait chez lui. Juste un rhume des foins ».
Brian Panish: « Savez-vous ce qu’ont montré les analyses de sang ? ». Gongaware : « Elles ont montré qu’il allait bien ».
Paul Gongaware a dit qu’il avait reçu un mail de Bob Taylor (l’assureur) lui disant que tout allait bien et que Michael Jackson avait réussi les tests.
Paul Gongaware a dit qu’il n’avait jamais vu les résultats des examens et qu’il ne savait pas qui les avait vus.
Brain Panish : « D’abord vous lui avez demandé combien il voulait ? (en parlant du Dr Murray) » Paul Gongaware : « Oui ».
Brian Panish : « Il a dit qu’il voulait 5 millions de dollars c’est bien ça ? ».
Paul Gongaware : « C’est bien ce qu’il a dit. Il a dit qu’il avait quatre cabinets, qu’il devrait les fermer, et qu’il devrait laisser tomber ses patients ».
Paul Gongaware a dit que Murray était le médecin personnel de Michael Jackson depuis trois ans. Il a dit qu’il ignorait combien de fois Michael Jackson l’avait vu.
« Michael Jackson a insisté, l’a recommandé, et pour moi c’était suffisant, ce n’était pas à moi de dire à Michael Jackson quel médecin il devait prendre » a dit Gongaware.
Quand Brian Panish a demandé si Michael Jackson obtenait tout ce qu’il voulait, Paul Gongaware a dit qu’il essayait de s’assurer que Michael Jackson avait tout ce dont il avait besoin pour faire son travail.
Paul Gongaware a dit qu’il aurait pu dire à MJ d’engager lui-même son médecin. « Il voulait un médecin, et je voulais qu’il soit en bonne santé pour sa tournée » a-t-il dit.
Le Dr Murray a dit qu’il voulait plus d’argent, mais Paul Gongaware a témoigné lui avoir dit que l’offre venait directement de l’artiste, ensuite le Dr Murray a alors accepté.
« Je pense qu’il aurait accepté n’importe quelle offre venant de Michael Jackson », a dit Paul Gongaware.
« Nous nous sommes mis d’accord sur le montant du salaire, mais il y avait beaucoup de problèmes à résoudre », a dit Paul Gongaware.
Paul Gongaware a expliqué qu’il se souvenait d’une réunion avec le Dr Murray, où on lui avait dit que le médecin allait s’occuper d’obtenir une autorisation d’exercer la médecine à Londres.
Le Dr Murray a dit qu’il allait avoir besoin de matériel et d’un assistant, a dit Paul Gongaware en parlant de Murray.
Paul Gongaware et Tim Wooley sont amis de longue date. Ils travaillent actuellement sur la tournée des Rolling Stones.
Paul Gongaware a dit qu’il avait négocié le salaire du Dr Murray, mais qu’il n’avait pas négocié son contrat.
Paul Gongaware a expliqué qu’il ne faisait pas de négociations, qu’en général il s’en référait à Tim Wooley.
Brian Panish a montré la vidéo de la déposition de Paul Gongaware et une déclaration qu’il a signée il y a environ un mois avant de faire cette déposition. Les deux se contredisent.
Lui et Le Dr Finkelstein sont amis depuis plus de 35 ans.
Paul Gongaware a dit qu’il n’avait jamais proposé au Dr Finkelstein d’être le médecin de Michael Jackson, et il a dit que si le médecin avait témoigné dans ce sens il s’était trompé.
Paul Gongaware a dit au jury qu’il avait appelé le Dr Finkelstein pour lui demander quel était le tarif pour un médecin pour une tournée. Le médecin lui a répondu environ 10 000 $ par semaine.
Paul Gongaware a dit qu’il voyait le Dr Finkelstein quelques fois par an, mais qu’ils n’avaient jamais parlé de Michael Jackson.
Brian Panish a demandé à Paul Gongaware si le Dr Finkelstein voulait savoir si Michael Jackson était clean ou s’il prenait de la drogue. Gongaware a dit qu’il ne se rappelait pas de cette conversation.

Brian Panish : « Vous avez été chargé de renvoyer l’une des nounous qui s’occupait des enfants de Michael Jackson ? » Gongaware : « Oui ».
Paul Gongaware a dit à la nounou, Grace Rwaramba, qu’on n’avait plus besoin de ses services parce que AEG limitait les dépenses de Michael Jackson.
« Je n’ai jamais lu le contrat, j’étais présent lorsque Michael a signé, mais je n’ai pas vu le contenu », a déclaré Gongaware.
«Docteur Murray a été pris en charge 100% par Michael », a déclaré Gongaware.

Selon le contrat, Gongaware a dit que 95% des coûts de production étaient à la charge de MJ, les 5% restants à celle d’AEG Live.
Brain Panish : « et qui a décidé qu’il n’y avait pas besoin de contrat écrit avec le Dr Murray ? »
Paul Gongaware : « Je ne sais pas ».
Paul Gongaware a expliqué que si la tournée avait bien eu lieu, le Dr murray aurait gagné 1,5 millions de dollars en 10 mois. Kenny Ortega aurait presque gagné le même montant.
« Je n’ai rien fait pour vérifier ses antécédents. Il était le médecin de MJ et ça me suffisait», a témoigné Paul Gongaware.

Brain Panish a demandé à Paul Gongaware s’il avait approuvé le budget d’avril à juin, y compris le salaire du Dr Murray dans les coûts de production.
Il a dit ne pas savoir quels budgets il avait approuvés. « C’était mon job d’amener cette tournée à bon port » .
Paul Gongaware a dit qu’il devait savoir combien la production avait dépensé à un moment donné, mais il n’avait pas le temps de lire le budget.
Brian Panish: « Pensez-vous que vous êtes bon dans votre travail, monsieur? » Paul Gongaware en réponse : « Oui ».
Brian Panish: « Très bon ?» Paul Gongaware: « Je pense que oui ».

Paul Gongaware a dit qu’il ne se souvenait pas du nombre de réunions auxquelles il a assisté à Carolwood chez Michael Jackson. Il ne s’est pas souvenu non plus d’une réunion où un vase a été cassé.
« Il y a eu une réunion, il a signé le contrat », s’est souvenu Paul Gongaware, disant qu’il ne se souvenait pas des détails de cette réunion.

Lors d’une réunion au début de Juin, Paul Gongaware était présent avec Kenny Ortega, Randy Philips, Frank DiLeo, le Dr Murray et Michael Jackson.
La réunion avait comme but de s’assurer que le Dr Murray avait tout ce qu’il fallait pour s’occuper de Michael Jackson, a expliqué Paul Gongaware.
« Oui, nous avons abordé des questions liées à sa santé », a déclaré Gongaware. « C’était une assemblée générale au sujet de ce que le Dr Murray aurait besoin pour Michael Jackson. ».
Lors de la réunion de juin, Paul Gongaware a dit que Michael Jackson était un peu « absent » (hors-jeu) . « Il revenait d’une visite chez le Dr Klein ».
« Je crois qu’il était sous l’effet de quelque chose, la réunion concernait Michael Jackson et ce qu’il fallait pour la tournée », a dit Paul Gongaware.
« Les problèmes de santé ont été abordés lors de cette réunion et le Dr Murray était présent », a admis Paul Gongaware.
Paul Gongaware a dit à la police dans sa déposition que la réunion portait sur la santé de Michael Jackson, son régime alimentaire, son endurance et son poids.

Fin de cette audience, reprise demain avec la suite du témoignage de Paul Gongaware d’AEG live .

Sources : Alan Duke ( CNN) , Anthony McCartney( AP), Corina Knoll ( Los Angeles Time ),et @ABC court .

Compte-rendu réalisé par Jadzzia « Carine » MJ pour MJBackstage.

0 Commentaires

Laisser une réponse

CONTACT US

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi

©2020 MJBackstage - Fan Club Belge de Michael Jackson - All rights reserved

Site réalisé par l'équipe du site Michaelizer

LES AMIS DU MJBACKSTAGE

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?