6 juin 2013 – Procès AEG

procesAEG-logoAucun membre de la famille Jackson n’était présent au tribunal aujourd’hui.

Randy Phillips a continué à être interrogé par l’avocat de Katherine Jackson, Brian Panish.

Brian Panish avait un certain nombre de questions sur les mails de Randy Phillips sur la période du 19 Juin et le 20 juin. Michael Jackson avait dû être renvoyé à la maison de répétition du 19 juin.
Randy Phillips a dit avoir passé environ 2 heures et 15 minutes pour la préparation de son témoignage d’aujourd’hui.

Le témoignage d’aujourd’hui était centré sur les mails que Phillips avait reçus ou envoyés le 19 Juin et le 20 juin 2009.

D’abord, le mail que nous avons déjà vu auparavant entre le manager de production, John “Bugzee” Hougdahl, et le réalisateur, Kenny Ortega.
Le mail a été envoyé la nuit où Jackson frissonnait et avait dû être renvoyé chez lui car il n’était pas bien.
«Nous avons un réel problème ici» avait écrit Phillips à son patron, le soir.
Brian Panish a montré une série de mails que Phillips avait reçu de Hougdahl et d’Ortega. Phillips a informé d’autres responsables d’AEG, le soir.
Phillips, puis Tim Leiweke, le PDG de AEG Live, avait ensuite prévu une réunion pour le 20 juin avec le Dr Conrad Murray.
Hougdahl avait relayé une citation de Michael Jackson qui, cette nuit-là, après avoir vu un spectacle pyrotechnique, avait dit : « vous n’allez pas tuer l’artiste, n’est-ce pas ? » mais cette phrase ne se référait pas aux risques du spectacle pyrotechnique.
Randy Phillips a dit qu’il pensait que Michael Jackson plaisantait en disant cette phrase, mais il a semblé faire marche arrière quand Brian Panish lui a rappelé qu’il n’était pas à la répétition.
Randy Phillips a également tenté de faire comprendre que la réunion avec le Dr Murray avait été mise en place à cause de Franck Dileo.

Concernant toujours le mail envoyé par le responsable de la production qui disait que l’état de santé de Michael Jackson pouvait s’aggraver, Randy Philips a dit qu’il ne savait ce qui se passait jusqu’à la réunion.
Brian Panish: « Il montre que l’état physique de quelqu’un s’est détérioré, non? ».
Randy Phillips: « Cela montre qu’il y a un problème, oui ».
« Le mot « détériorer » n’est peut ne pas être ce qui s’était produit, je ne savais pas ce qui se passait jusqu’à ce que nous ayons la réunion » a encore déclaré Randy Phillips.
Randy Phillips avait ensuite transmis une série de mails à John Branca, Joel Katz, Tim Leiweke (son patron) ajoutant: « Malheureusement, nous sommes à court de temps ».

Randy Phillips avait reçu un autre mail de Bugzee disant que Michael Jackson tremblait et ne pouvait pas manger, Ortega avait dû couper sa nourriture et le nourrir.
Randy Phillips avait répondu au mail en disant qu’il n’était pas sûr que le problème de Michael Jackson soit d’ordre chimique ou physiologique.

 Brain Panish est passé par 5 réponses différentes que Randy Phillips a données comme explication pour ce mail disant ne pas savoir de quel produit chimique ou drogue il s’agissait.

 Kenny Ortega avait ensuite envoyé un autre mail à Randy Philips, en disant qu’il croyait que Michael Jackson avait besoin d’être psychologiquement évalué.

Aujourd’hui, Randy Phillips a témoigné être d’accord avec ce qu’avait dit Kenny Ortega. Dans sa déposition, Phillips avait dit ne pas s’en souvenir.
« Je ne suis pas responsable de la santé de Michael, c’est un adulte, il avait un médecin personnel . » avait déclaré Randy Phillips.

Randy Phillips a témoigné ne pas avoir contacté un psychologue ou un psychiatre après que Bugzee et Kenny Ortega ont indiqué que Michael Jackson devrait être vu par l’un d’entre eux.

Randy Phillips a témoigné n’avoir jamais dit qu’il allait « tirer la prise du spectacle » et n’avoir jamais menacé de le faire avec Michael Jackson.

Brian Panish a demandé si Randy Phillips n’avait jamais indiqué à Kenny Ortega que ce n’était pas son travail de remettre en cause la santé du Michael Jackson ou les soins du Dr Murray. Il a répondu que « non ».

John Branca a répondu au mail de Randy Phillips en disant qu’il avait le thérapeute /conseiller spirituel.
Le mail ne nomme pas qui est le médecin, mais Randy Phillips a témoigné il y a peu qu’il se souvenait d’un nom. Il a dit qu’il avait tort à ce sujet.

Certains jurés ont secoué la tête quand Randy Phillips et Brian Panish ont discuté l’un avec l’autre et le juge a dû intervenir.
Brian Panish: « M. Branca ne vous a jamais dit qui était le psychiatre? ».
Randy Phillips: « Non. »
Brian Panish : « Vous lui avez-vous demandé son nom? »
Randy Philips : « Non. »
Brian Panish: « Vous n’avez rien fait ? ».
Randy Phillips: « Seulement la réunion du 20 juin ».

Michael Kane était directeur commercial de Michael Jackson. Le 20 juin, il a répondu à Phillips en disant « et j’ai pensé qu’il ne pouvait pas être pire. »
Et voilà la réponse au mail de Randy : « c’est impossible de faire la moindre avance d’argent, il risque de rompre son contrat anticipativement à ce stade. »
« Il (Michael Kane) avait demandé un million de dollars pour payer des factures de M.Jackson. » a témoigné Randy Phillips.

Brian Panish: « Vous avez pensé que Michael Jackson pourrait rompre le contrat en ne se présentant pas à la répétition ? »
Randy Phillips: « Oui ».
« Aucun de nos contrats ne dit que l’artiste doit répéter » a dit Phillips « mais les artistes veulent parfaire leur spectacle. » a-t-il ajouté.
Randy Phillips a dit que si Michael Jackson ne se présentait pas à une représentation cela aurait eu comme conséquence que la production ne se fasse pas, qu’elle ne soit pas montrée à Londres, et alors Michael Jackson pouvait être en infraction par rapport à son contrat.

(ce qui en totale contradiction avec ce qu’il a dit au sujet de l’artiste qui n’est pas obligé de répéter.)

« Exigé est un peu trop fort, le problème, c’est que s’il n’allait pas à la répétition, Kenny Ortega ne pouvait pas terminer la production.» a déclaré Randy Phillips.
« J’ai senti que Michael Jackson avait cette obligation, oui. » a déclaré M. Phillips sur le besoin de Michael Jackson d’être aux répétitions.
« Randy Phillips ne voulait plus avancer d’argent à Michael Jackson le 20 Juin, car Michael Jackson avait déjà été en rupture de contrat » a témoigné Randy Phillips.
« AEG Live, lui, aurait survécu aux shows non produits » a dit Phillips. Il a convenu qu’une partie de ce souci était qu’AEG Live aurait paru « mauvais ».

 Brian Panish a parlé du mail envoyé à Kenny Ortega disant qu’il était nécessaire pour Michael Jackson d’avoir immédiatement un thérapeute fort et un coach d’éducation physique.
« Je pense qu’il avait besoin des deux, donc dans ce cas je ne suis pas sûr qu’il voulait dire thérapeute ou un psychiatre » a déclaré Randy Phillips.
Brian Panish a fait une erreur et Randy Phillips a réagi immédiatement. « Vous voyez, nous faisons tous des erreurs » a dit Phillips.
Brian Panish a rapidement répondu: «Je n’en ai pas fait 50 (en parlant des erreurs de Randy Philips) » Ce à quoi Phillips a déclaré: « Je ne sais pas, je n’ai pas suivi l’ensemble du procès.»

 Sources : @ABC7Courts, @mccartneyAP.

Compte rendu réalisé par Jadzzia « Carine » MJ pour MJBackstage.

0 Commentaires

Laisser une réponse

CONTACT US

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi

©2020 MJBackstage - Fan Club Belge de Michael Jackson - All rights reserved

Site réalisé par l'équipe du site Michaelizer

LES AMIS DU MJBACKSTAGE

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?