Procès AEG – 08/07/2013

Audience du 8 juillet procès AEG live :
Katherine, Rebbie Jackson étaient au tribunal aujourd’hui.
L’audience a commencé par la vidéo de la déposition du Dr Stuart Finkelstein enregistrée le 1er février 2013.

 

C’est le Dr Finkelstein qui a soigné Michael Jackson en 1993 pendant la tournée Dangerous, il a été interrogé par Kevin Boyle.
Le Dr Finkelstein est le premier professionnel de santé ayant soigné Michael Jackson, qui a témoigné dans ce procès.
Le Dr. Finkelstein est un spécialiste en médecine interne et en toxicomanie.

Il a décrit au jury son expérience générale et son expérience.
Le Dr Finkelstein a dit que beaucoup de ses dossiers impliquant son traitement à Michael Jackson pendant la tournée “Dangerous” avaient été volés.
Il a aussi dit qu’il était un ami de longue date de Paul Gongaware, le directeur de tournée «Dangerous » .
Il avait été engagé pour travailler sur la tournée Dangerous en 1993. A l’époque, il avait été engagé par Marcel Avram pour travailler en tant que médecin pour le personnel de la tournée. Il a expliqué qu’il n’avait pas été engagé pour soigner Michael Jackson.
Il n’avait pas été engagé comme spécialiste en toxicomanie, mais comme médecin généraliste.
Il a expliqué qu’il était à Bangkok en Thaïlande pendant le concert de Michael Jackson. Après le concert, on lui a demandé d’aller dans la chambre d’hôtel de Michael Jackson.
« Michael Jackson semblait souffrir. » a témoigné le Dr Finkelstein.
« J’ai téléphoné au médecin traitant du chanteur à Los Angeles, le Dr Alan Metzger.
Le Dr Metzger m’a dit que Michael Jackson avait de sérieux maux de tête et qu’il souffrait beaucoup. Il m’a dit de donner un antidouleur à Michael Jackson. »
Dr. Finkelstein a dit qu’il avait essayé de lui faire une injection de morphine, mais ses fesses avaient tellement d’abcès que l’aiguille a presque plié. «Je pensais que ce n’était pas convenable. » a-t-il dit.
Michael Jackson avait déjà reçu de multiples injections avant d’arriver à Bangkok a-t-il ajouté.
Le médecin a dit qu’il y avait plusieurs cicatrices sur les fesses de Michael Jackson, qui l’ont amené à conclure que Michael Jackson était dépendant des opiacés.
Le Dr Finkelstein avait ensuite passé les 24 heures suivantes dans sa chambre lui administrant de la morphine jusqu’à ce que Michael Jackson soit capable de monter sur scène.
Il lui avait administré de la morphine et des liquides en IV. Michael Jackson était conscient et parlait.
Il a dit qu’il avait également remarqué que Jackson semblait avoir une grande tolérance à la morphine et qu’il avait un patch qui lui administrait un autre opiacé. (Patch de Duragesic à base de fentanyl qui diffuse un antidouleur sous la peau, il se place sur la peau.).
Le Dr. Finkelstein a dit qu’il avait donné à Michael Jackson 10 mg de morphine. La dose initiale habituelle est de 2 – 4 mg, mais Michael Jackson avait une grande tolérance aux opiacés.
Le Dr Finkelstein a expliqué qu’à chaque fois qu’il avait donné de la morphine à Michael Jackson souffrait.
Il a également dit que Karen Faye, maquilleuse et coiffeuse de longue date de Michael Jackson lui avait donné deux ampoules de Demerol pour des injections de Michael Jackson. Selon le Dr Finkelstein, le Dr Alan Metzger avait prescrit du Demerol pour Faye. Mais le Dr Finkelstein a dit qu’il avait compris que la prescription était, en fait, pour Michael Jackson.
Il a dit qu’ils regardaient les « Three Stooges » et se battaient avec des pistolets à eau. Ils avaient aussi parlé de l’enfance de MJ à Hayvenhurst à Encino.
Kevin Boyle: « Vous êtiez devenu confiant sur sa capacité de partir en tournée? »
Dr Finkelstein: « Mauvaise question, j’ai administré le médicament jusqu’à ce qu’il puisse aller sur scène. »
Dr Finkelstein avait ensuite regardé Michael Jackson sur scène et avait dit qu’il était capable de faire le concert.
Le deuxième concert à Bangkok avait été reporté d’un jour.
Le docteur a dit que le porte-parole de Michael Jackson lui avait demandé d’aller sur CNN pour dire que Michael Jackson faisait beaucoup d’effort pendant le concert et était déshydraté.
Le Dr. Finkelstein a dit qu’il avait donné un autre traitement avant que la tournée de Dangerous ne soit interrompue par l’intervention d’Elizabeth Taylor à Mexico qui avait pris Michael Jackson pour le conduire dans un hôpital en Angleterre.
Dr. Finkelstein: « Des personnes qui avaient un « certain pouvoir » se sont réunies et ont appelé Elizabeth Taylor pour qu’elle intervienne et amène Michael Jackson, dans un hôpital à Londres. » Il n’a jamais su qui étaient ces personnes.
Il a dit que le stress avait augmenté la dépendance de Michael Jackson aux opiacées.
Paul Gongaware lui avait dit ne pas croire que Michael Jackson avait des problèmes avec les médicaments sous ordonnance, a témoigné le Dr Finkelstein.
Après qu’il a soigné Michael Jackson, est venu un médecin anglais : le Dr Forecast.
Il a dit qu’un jour il était revenu d’un voyage et que sa valise avec tous les médicaments avait été forcée. Le Dr Forecast l’avait forcée pour prendre des analgésiques et les donner à Michael Jackson
Il a expliqué que le Dr Forecast avait assez de médicaments pour les 160 personnes qui travaillaient sur la tournée dans n’importe quelle situation.
Dr Finkelstein a dit qu’il administrait des analgésiques à un autre moment, lorsque le Dr Forecast n’était pas disponible.
Il a ajouté « j’ai vu le Dr Forecast administrer des analgésiques à Michael Jackson à Mexico ».
Il échangeait beaucoup avec le Dr Forecast et ce dernier était inquiet d’être tenu pour responsable du travail réalisé par les médecins précédents.
Ils ont passé une vidéo de la déposition que Michael Jackson a enregistrée à Mexico lors de l’affaire Chandler.
Kevin Boyle: « Est-ce que la toxicomanie est une faiblesse de caractère? »
Dr. Finkelstein: « Non. Je pense qu’elle vient soit de prédispositions génétiques soit d’une initiation à ces produits chimiques qui provoquent des changements dans le cerveau. »
Il a expliqué que Michael Jackson était adorable, gentil, doux, marrant. « D’après ce que j’ai pu observer il était gentil avec tout le monde. » a-t-il ajouté.
Kevin Boyle: « Gongaware était-il conscient des problèmes que Michael Jackson avait ? »
Dr. Finkelstein: « Oui »
Il a dit que le Dr Forecast et lui étaient tous deux d’accord sur le fait que Michael Jackson avait besoin d’une intervention et d’une cure de désintoxication.
Le Dr. Finkelstein a expliqué qu’on le surnommait le « Rock Doc» et que c’est pour cela que les producteurs de spectacles et les promoteurs l’appelaient pour travailler sur des concerts.

Le Dr Finkelstein a déclaré que Paul Gongaware l’avait appelé deux mois avant la mort de Michael Jackson, et que c’était à ce moment-là qu’il lui avait dit que Michael Jackson allait en tournée à Londres et qu’il voulait un médecin.
Dr. Finkelstein a dit qu’il était excité, qu’il voulait être le médecin de Michael Jackson et qu’il avait eu 5 à 10 conversations avec Paul Gongaware à ce sujet. Il lui avait demandé à ce moment s’il savait si Michael Jackson était « clean ». Paul Gongaware lui avait répondu que oui, qu’il avait réussi l’examen médical pour l’assurance.
Il a expliqué qu’il ne voulait pas aller sur la tournée si MJ avait des problèmes avec les médicaments : « Je ne veux pas être le Dr Nick. »
Le Docteur Nick était le médecin d’Elvis Presley. Le Dr. Finkelstein a dit qu’Elvis avait environ 14 médicaments différents dans son corps quand il est mort.
Dr. Finkelstein a dit qu’il avait demandé 40.000 $ par mois, $ 10,000 par semaine. Il a rappelé que le Dr Murray avait demandé beaucoup d’argent pour partir en tournée.

Le Dr. Finkelstein a dit qu’il n’y avait pas beaucoup de cas de dépendance au Propofol, car c’est un médicament qui est vraiment difficile à obtenir.
Il a dit que le taux de mortalité pour les patients dépendants du Propofol était très élevé, environ 80%. La majorité de ces dépendants travaillent dans le milieu médical.
Le Dr. Finkelstein a dit que les gens de tous horizons pouvaient devenir dépendants aux opiacés.
Son frère, Bob Finkelstein travaillait pour Concerts West avec Paul Gongaware. Il connaissait Randy Phillips en dehors du travail.
Le Dr Finkelstein a dit qu’il n’y avait pas eu beaucoup de discussions au sujet de la tournée car il n’avait pas été embauché. Paul Gongaware lui avait dit que Michael Jackson voulait quelqu’un d’autre. « Gongaware était mon ami, m’aidait pour que j’aie le travail, je ne l’ai pas eu. »
Ensuite, c’est Kathryn Cahan, l’avocate d’AEG live, qui a fait le contre-interrogatoire.

Le Dr. Finkelstein a dit qu’il administrait entre 50 et 100 mg de Demerol à Michael Jackson, en injection intramusculaire dans ses fesses.
Le médecin a dit qu’il y avait plusieurs cicatrices sur les fesses de Michael Jackson, qui l’avaient amené à conclure que Michael Jackson était dépendant des opiacés.
Dr. Finkelstein a déclaré que le Demerol avait été prescrit par le Dr Alan Metzger au nom de Karen Faye. Le médicament n’était pas pour elle, cependant.
Il a dit qu’il donnait des doses de 10 mg de morphine à MJ. La dose normale est de 2 et 4 mg mais Michael Jackson avait un niveau de tolérance élevée aux opiacés. Il pensait que Michael Jackson souffrait quand il lui administrait la morphine.
Kathryn Cahan lui a demandé s’il avait déjà administré du Propofol à Michael Jackson. Il a répondu que non et il a rigolé.
Il a dit que ses échanges avec Michael Jackson étaient limités. C’était le Dr Forecast qui était chargé de s’occuper l’artiste.
Il a dit que lorsque d’autres médecins comme Steve Hoefflin et Arnold Klein venaient voir Michael Jackson lors des concerts, le show était retardé.
« Tout était secret. » a dit docteur Finkelstein, il semble que personne ne connaissait toute l’histoire.»
« C’était cloisonné et les personnes étaient séparées. » a-t-il ajouté.
A Mexico, quand le Dr Forecast n’était pas là, on lui avait demandé de soigner Michael Jackson pour son mal de dos. Il lui avait donné de la morphine.
Dr Finkelstein a dit que le Narcan est l’antidote aux opiacés et qu’il en avait sous la main.. «Si j’administre des médicaments, j’ai toujours un plan de secours. »
Le Dr Klein venait aux concerts très fréquemment, le Dr Hoefflin était venu plusieurs fois passer le week-end .
Le Dr Finkelstein a dit que beaucoup de ses dossiers impliquant son traitement à Michael Jackson pendant la tournée « Dangerous »  avaient été volés. ( un journal de tout ce qu’il a fait lors de la tournée et en coulisses, ses dossiers ont été volés.).
Il a dit qu’il avait laissé quelques dossiers chez sa mère mais qu’il avait détruit les dossiers de Michael Jackson de 1995 car il n’était plus son patient depuis 7 ans.
Il a dit « Michael Jackson souffrait beaucoup, je lui faisais une piqûre et je repartais. »

***Ensuite c’est Kenny Ortega qui a été appelé à la barre des témoins.
En dehors de la présence du jury ( Sidebar), les avocats ont discuté pour savoir si les plaignants pouvaient appeler Ortega comme « témoin hostile».
En fait, c’est Brian Panish qui en a fait la demande, mais l’avocat d’AEG live a dit que c’était inapproprié.
La juge a dit qu’il ne pouvait pas être un témoin hostile parce qu’il avait un contrat avec AEG Live, mais a dit qu’elle allait y revenir selon les réponses d’Ortega.
Brian Panish voulait le désigner comme témoin hostile car il avait affirmé que Kenny Ortega était un «agent» de AEG Live. La société avait contesté cette étiquette.
Une fois que Kenny Ortega a pris la barre, les 8 premières minutes de son témoignage étaient assez tendues. Beaucoup de questions ont due être répétées, et il y a eu quelques objections.
Non complet d’Ortega : Kenneth Ortega
C’est Brian Panish qui a commencé à l’interroger.
Brian Panish lui a demandé ce qu’il avait fait pour se préparer à témoigner.
Il avait revu mais n’avait pas relu la déposition qu’il avait faite lors du procès du Dr Murray, et il avait lu quelques articles sur ce procès et la déposition de Karen Faye que ses avocats lui avaient donnée, de même que ces propres mails. Il a dit qu’il n’avait pas revu son témoignage à l’enquête préliminaire.
Il avait aussi fait une déposition pour le litige de la Lloyds de Londres pendant plusieurs jours.
Kenny Ortega a dit qu’il avait un contrat avec AEG Live. «Je travaillais dans la communication avec eux. » a-t-il dit.
Pour certaines choses, Kenny Ortega a dit qu’il faisait un rapport à Paul Gongaware et Randy Phillips.
Il a dit que son agent et son avocat avaient négocié son contrat avec AEG Live. Paul Gongaware représentait AEG Live.
A un certain moment, son représentant a dit que la négociation était passée d’AEG Live à Michael Jackson. Kenny Ortega n’en connaissait pas les détails.

Kenny Ortega a dit qu’il avait une perte de l’audition et qu’il n’entendait pas bien. Il a demandé à Panish de parler plus fort.
Il a dit qu’il était directeur, chorégraphe et parfois producteur. « Mon rôle dans TII, j’étais l’associé créatif de Michael »
Pour la partie créative, il parlait des budgets et du programme à Michael et à AEG live. Il a dit qu’AEG live était le partenaire de Michael Jackson dans la promotion et la production de This is It, ils étaient les financiers du projet.
Il a été appelé par Mick Jagger pour travailler sur la tournée du 50ème anniversaire qui travaillait avec AEG Lve .
« Mick Jagger m’a juste fait une proposition et nous l’avons acceptée. Mon agent m’a appelé et j’ai accepté » a dit Kenny Ortega.

Le représentant d’Ortega a négocié avec Paul Gongaware pour la tournée des Rolling Stones.
Brian Panish : « Vous considérez-vous ami avec Paul Gongaware ? »
Kenny Ortega : « Oui »
Brian Panish: « Vous considérez-vous ami avec Randy Phillips? »
Kenny Ortega: « Oui »
Brian Panish : « Vous considérez-vous ami avec le Michael Jackson ? »
Kenny Ortega : « Oui »
A la base, Kenny Ortega avait été nommé dans ce procès comme témoin pour la défense. Brian Panish lui a demandé s’il savait pourquoi c’était devenu diffèrent maintenant.
« Je ne suis pas un employé de AEG live .» a répondu Kenny Ortega.
Il a dit qu’il était originaire de la ville de Redwood en Californie et qu’il avait grandi dans la région de la Baie de Californie. ( Baie de San Francisco)
Kenny Ortega a dit qu’il avait commencé à danser à 4 ans. Il y avait toujours de la musique chez lui, il regardait danser ses parents.
***Il a ouvert sa propre compagnie de théâtre quand il avait 18 ans. Aux alentours de 1963 – 1964, il avait vu Michael se promener dans les coulisses, leur regard s’étaient croisés.( c’est la première fois qu’il avait vu Michael Jackson).
« Il m’a regardé et m’a souri. J’étais submergé. » « J’avais une telle admiration pour lui et ses frères. C’était un moment mémorable pour moi, comme d’être touché par une étoile. »

« Le chorégraphe crée les pas de danse, les mouvements dans un show ou un concert ou une comédie musicale. » a expliqué Kenny Ortega.
Kenny Ortega a déclaré qu’il n’avait pas fait la chorégraphie de la tournée This Is It. Il avait beaucoup de personnes, et certaines étaient classiques (connues) et appartenait à Michael Jackson depuis un certain temps. C’était Travis Payne qui était le partenaire de Michael Jackson pour la nouvelle chorégraphie dans TII.
Il a travaillé sur High School Musical 1, 2 and 3, Dirty Dancing, Newsies, Pretty in Pink, St. Elmo’s Fire, etc.
Il a créé des chorégraphies pour Cher, Madonna, Kiss, Diana Ross, Barbra Streisand, Bette Midler.
Brian Panish a montré un clip vidéo de Madonna « Material Girl ». Ortega a été invité à faire un nouveau “Dirty Dancing”, mais il n’est pas certain que cela aboutisse.
Brian Panish a montré un extrait avec Patrick Swayze et Jennifer Grey, un extrait de “Newsies” qu’il a dirigé et dont il a fait la chorégraphie.
Brian Panish a montré un extrait de High School Musical. Il a dirigé et chorégraphié le n° 1, 2 et 3.
High School Musical n°1 et 2° ne sont sortis qu’à la TV, le n° est sorti au cinéma.
Michael Jackson et ses enfants étaient allés voir High School Musical à Las Vegas
Brian Panish: « Qu’avez-vous ressenti ? »
Kenny Ortega: (longue pause) J’étais sans voix, je ne pouvais pas penser.
Brian Panish : « Etait-ce une grande émotion ? »
Kenny Ortega : « c’était au-delà de cela. »
«Je suis sûr que Paris chantait, ils étaient tous debout et en profitaient. » s’est rappelé Kenny Ortega.
Michael Jackson était venu en coulisses « les acteurs pleuraient, criaient et étaient sans voix. »
«Il était très généreux, très doux et gentil avec tout le monde. » a déclaré Kenny Ortega sur Michael Jackson.
Ortega a fait la chorégraphie pour les Jeux olympiques en 96 d’Atlanta, les Jeux Olympiques d’hiver à Salt Lake City en 2002, la mi-temps du Super Bowl , la Coupe du Monde.

Kenny Ortega avait rencontré la première fois Michael Jackson en 1990.
« Michael Jackson m’avait appelé pour l’aider à monter la tournée de Dangerous. » a-t-il dit.
« C’était incroyable, il était le plus grand interprète de la planète en ce qui me concerne, le plus grand chanteur et à jamais le plus grand danseur. »
Il a co-dirigé la tournée avec Michael Jackson. Michael Jackson avait des tonnes d’idées et il lui avait demandé de les réaliser sur scène. « C’était excitant, stimulant, et génial. » a ajouté Kenny Ortega.
Kenny Ortega a ensuite décrit Michael Jackson :
Musicien: de classe mondiale.
Chanteur: unique en son genre.
Danseur : le meilleur.
Kenny Ortega travaille dans l’industrie depuis 40 ans.
Brian Panish lui a demandé comment Michael Jackson avait influencé les autres danseurs.
« Comme personne d’autre de sa génération » a-t-il répondu.
« Je pense qu’il a été le danseur le plus influent pour des générations d’enfants et encore même aujourd’hui. »
Brian Panish a montré un extrait du film de “This Is It” montrant les jeunes danseurs qui avaient été choisis pour danser avec Michael Jackson et comment il les avaient influencés.
Kenny Ortega: « C’est surtout la vision de Michael Jackson que je partageais. Il voulait mettre en place le plus grand spectacle que le monde ait jamais vu. »
« Il voulait secouer le monde. » a déclaré Kenny Ortega « Il voulait lui faire savoir qu’il était de retour. »
L’ouverture du show était importante pour Michael Jackson. Il voulait que l’audience se demande si c’était possible de faire mieux. »
« Il a toujours voulu quelque chose de mondial et de passionnant. »
Kenny Ortega a aidé à préparer l’ouverture de la tournée « Dangerous » en 1992.

Michael entrait sur scène dans ce qu’ils appelaient un « grille-pain ou toaster».
Le « toaster » lui permettait d’apparaître en une fois et le propulsait dans les airs donnant l’illusion de voler. » a expliqué Kenny Ortega « Ensuite Michael Jackson restait figé quelques minutes sur la scène. Il appelait ça, chauffer la foule. Il savait comment faire réagir la foule mieux que quiconque. »
Brian Panish a diffusé une vidéo de l’ouverture de la tournée de « Dangerous ».
« C’était l’ouverture la plus spectaculaire que personne n’avait jamais vue ou réalisée. » « Cela vous coupait le souffle. »
Michael Jackson était allé dans un orphelinat en Roumanie avant d’aller à son hôtel.

Kenny Ortega a dit que Michael Jackson ne voulait pas faire le concert avant l’orphelinat ne soit nettoyé. Michael Jackson voulait être sûr que chaque enfant avait ce dont il avait besoin.

Kenny Ortega a dit que Michael Jackson voulait améliorer la condition humaine pour les enfants du monde entier.
Brian Panish : « Saviez-vous que Michael Jackson dépendait des anti-douleurs ? »
Kenny Ortega : « non »
Brian Panish : « jamais entendu parler de ça ? »
Kenny Ortega : « non »
Brian Panish : « jusqu’à ce jour ? »
Kenny Ortega : « non »
En 1995, Kenny Ortega travaillait comme consultant pour MJ pour un événement au Beacon Theater à New -York.
Brian Panish: « Vous êtes-vous rendu compte qu’il n’était pas bien? »
Kenny Ortega: « Il était malheureux. »
Kenny Ortega: « Il m’a appelé parce qu’il était mécontent de ce qui se passait avec sa chorégraphie classique, il ne voulait pas qu’elle soit changée. »
Kenny Ortega a déclaré que Michael Jackson s’était évanoui et que le show avait été annulé.
Brian Panish: « On peut- dire qu’il s’était effondré? »
Kenny Ortega : « Oui »
Ensuite Michael Jackson avait été transporté à l’hôpital en ambulance.
« Cela pouvait être la fatigue, je ne sais pas, je ne m’en souviens pas » a dit Kenny Ortega

.
Lors de la tournée « HIStory », Kenny Ortega et Michael Jackson étaient co-créateurs et co-directeurs. « Nous avions l’habitude d’appeler ça la joute créative. Ortega a décrit le processus de création. »
Kenny Ortega : « Nous n’étions pas toujours d’accord à 100%, jouer avec les idées nous permettait de les faire mûrir. »
Brian Panish: « C’était sa créativité ou son comportement qui était différent? »
Kenny Ortega: « Il était toujours inspiré, il mettait la barre haute pour lui-même et pour tous ceux qui travaillaient avec lui. »

Kenny Ortega: « La vidéo utilisée pour le spectacle aurait eu des sous-titres disant « aimez-vous les uns les autres, prenez soin de la planète, prenez soin des enfants. »
Kenny Ortega a dit être allé aux 6 premières dates des 2 tournées « Dangerous » et « HIStory ».
Brian Panish a diffusé une vidéo de l’ouverture d’ HIStory.

Kenny Ortega a dit que Michael Jackson voulait que sa musique inspire le changement dans le monde.
« Le plus grand exemple de cela est « Man in the Mirror » » a déclaré Kenny Ortega.« Le changement doit se produire à l’intérieur de chacun d’entre nous pour qu’un changement dans le monde se produise. »
Kenny Ortega a dit que la chanson « What About Us ?» a montré la profonde préoccupation de Michael Jackson pour la guérison de la planète.
Brian Panish a montré la vidéo de la chanson « Earth Song ».
Kenny Ortega a parlé des concerts que Michael Jackson avait faits pour les œuvres caritatives.
Kenny Ortega: « A Munich, Michael Jackson était sur un ensemble soutenu par des câbles. Pendant la fin de la chanson « Earth Song », il y avait un pont censé flotter vers le bas. »
Kenny Ortega a expliqué qu’à cause d’un câble mal changé, le pont était descendu plus vite que prévu.
« Je sais qu’il s’était fait mal au dos. »  a déclaré Kenny Ortega. Michael Jackson s’est levé et est retourné sur scène, « The show must go on. » (le show doit continuer).
Kenny Ortega a déclaré penser que Michael Jackson avait eu des problèmes de dos par la suite. Mais il n’avait jamais vu Michael Jackson prendre des médicaments.
Brian Panish: « Avez-vous observé une différence chez Michael Jackson après qu’il avait vu un médecin? »
Kenny Ortega: « Oui »
Brian Panish : « Veuillez expliquer »
Kenny Ortega : « Un peu à l’écart, en dehors »
Brian Panish : « un peu loufoque, déranger ?»
Kenny Ortega : « oui »
« Il était un peu… au large, loufoque. » a dit Ortega.
Brian Panish: « Est-ce que quelqu’un vous a dit qu’il pensait que Michael Jackson était « aidé» par quelque chose? »
Kenny Ortega : « non »

Kenny Ortega : « Je savais qu’il avait eu le cuir chevelu brûlé dans la publicité pour Pepsi, je ne savais pas s’il prenait des médicaments pour cela. »

Kenny Ortega a dit que TII devait avoir lieu à Londres et qu’il y avait de l’espoir pour qu’il ait une tournée mondiale.
« Si le show se déplaçait dans d’autres pays, je recevais des royalties, oui »
Kenny Ortega a dit que Paul Gongaware et John Meglan l’avaient contacté pour qu’il fasse partie de la tournée TII.
Le mail de Paul Gongaware envoyé le 10 Février 2009 à Kenny Ortega était le premier dont il se souvient au sujet de TII.
Kenny Ortega a dit que Michael Jackson n’arrêtait pas d’appeler la tournée « This Is It », Ortega a proposé qu’elle s’appelle réellement « This Is It ».
A cette époque, Ortega travaillait sur le développement d’un film pour la Paramount, le remake du film « Footloose ». Il allait le diriger.
Kenny Ortega a déclaré que Randy Phillips ne lui avait jamais dit ce qui s’était passé avec Michael Jackson avant la conférence de presse de TII.
Il a dit que s’il avait su, cela aurait eu un impact sur la décision de continuer TII.
«Je ne savais rien de ce qui s’était passé et je n’étais pas là, donc il n’y avait pas de quoi s’en étonner. » a déclaré Ortega.
« Honnêtement, je ne savais même pas si c’était sûr. » a déclaré Kenny Ortega. Il a déclaré dans sa déposition avoir été surpris que Randy Phillips ne lui avait rien dit.
Email du 12/03/09 de Paul Gongaware à Kenny Ortega:
« 30 shows remplis aujourd’hui en prévente. Le terme “chaud” n’est même pas le début pour le décrire .»
Kenny Ortega avait répondu:
« Je dirais que nous sommes au-delà d’un bon début. Félicitations à tous. »
Paul Gongaware avait répondu:
« Nous nous sommes arrêtés à 50 shows à guichets fermés à l’O2 Arena. La demande était là pour 50 autres. C’est l’histoire et vous en faites partie. »
Kenny Ortega avait répondu:
« Oui! C’est bon pour Michael Jackson, dieu sait qu’il est passé par tant de choses négatives que personne ne devrait avoir à passer. Bonnes nouvelles, je ne pourrais pas être plus heureux pour l’équipe. »
L’audience a été ajournée.

Demain Kenny Ortega continuera son témoignage.
Sources: Anthony McCartney (AP) et ABC7 Court News.

Compte-rendu réalisé par Jadzzia « Carine » MJ pour MJBackstage

0 Commentaires

Laisser une réponse

CONTACT US

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi

©2020 MJBackstage - Fan Club Belge de Michael Jackson - All rights reserved

Site réalisé par l'équipe du site Michaelizer

LES AMIS DU MJBACKSTAGE

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?