Procès AEG – 15/07/2013

Audience du 15 juillet procès AEG live :

Katherine Jackson était présente au tribunal aujourd’hui matin, mais pas l’après-midi.
Retour d’Arthur Erk, expert-comptable.
Pour rappel :
Il travaille comme expert-comptable associé pour Citrin Cooperman dans la firme à New York.
Arthur Erk travaille et gère les finances pour le département du divertissement dans la compagnie où il travaille. « La musique est ma spécialité particulière. » a déclaré Erk.
C’est un leader de la pratique des royalties (ou redevances) et de l’administration des redevances dans le divertissement, la musique, les médias, et les sports.
Erk a dit qu’ils avaient 10 clients le domaine du football et le baseball. Il était devenu un expert-comptable en 1978.
C’est en novembre 2010, qu’il a rejoint Citrin Cooperman. Arthur Erk a plus de 30 années d’expérience, il est consultant dans le respect des royalties, dans les services en gestion des affaires dans l’industrie du divertissement.
Arthur Erk a décrit sa vaste expérience dans l’industrie. Il a travaillé avec le rocker Kiss et a réalisé des audits sur les royalties (redevances).
Arthur Erk est spécialisé dans la comptabilité des tournées pour des groupes et les vérifications des royalties et de l’administration pour les éditeurs de musique, les écrivains, les producteurs, les acteurs, les maisons de disque et les sociétés de cinéma.

« J’ai été engagé pour calculer les pertes de Michael Jackson sur ce qu’il aurait pu gagner dans le futur sans son départ prématuré. » a déclaré Arthur Erk.
Arthur Erk a analysé la tournée, le merchandising, le sponsoring, les accords (endossements), Las Vegas et les royalties (redevances).
C’est Brian Panish qui a commencé l’interrogatoire.
Michael Jackson voulait avoir un spectacle à Las Vegas basé sur Neverland.
Arthur Erk a calculé ses bénéfices, l’utilisation de la musique pour les royalties éventuelles.
Arthur Erk a expliqué ce qu’est la propriété musicale, la gestion d’entreprise, les paroles, la propriété intellectuelle, la bande master (lorsqu’un chanteur enregistre une chanson en studio, la source à partir de laquelle toutes les copies seront produites).( Master Recording)
Un auteur-compositeur termine une chanson, dit Arthur Erk. Si une personne veut publier lui-même ses notes, ses paroles il doit l’envoyer au bureau des droits d’auteurs à Washington DC.( demande de copyright).
L’utilisation d’une licence existe si un artiste sur internet n’a pas signé avec un label ou une maison de disques, Arthur Erk a expliqué.

« Le calcul des redevances (royalties) n’a pas changé », a-t-il dit, « seulement la distribution. Les progrès technologiques ont changé l’industrie. »
Si un artiste souhaite sortir une chanson, il doit aller voir un éditeur de musique qui gère les auteurs-compositeurs ou une société d’édition qui exploite la chanson de cet auteur compositeur.
« L’éditeur reçoit 50 % pour chaque chanson et l’artiste reçoit lui aussi 50 % » a expliqué Arthur Erk.
Il a expliqué la formule qu’utiliser par les stations de radio (on air, diffuser sur les ondes) pour calculer et collecter les royalties concernant la diffusion des chansons.
Dans une copie, Folio (matériel de chanson imprimée) un auteur-compositeur reçoit 10% du prix, a témoigné Arthur Erk.
Au cinéma, il y a licence de synchronisation pour obtenir le droit d’entendre une chanson dans un film. Cela nécessite une licence valable dans le monde entier.
« Comme le monde du business a évolué, les managers de l’industrie du spectacle sont devenus plus avertis, les auteurs n’abandonneraient pas les 100% des droits d’auteur, ils vendraient 50% et obtiendraient toujours un accord de coédition. » a expliqué Arthur Erk.
« Michael Jackson était un auteur-compositeur et artiste depuis l’âge de 5 ans, ce qui le différencie des autres artistes décédés » a dit Arthur Erk.
Brian Panish a demandé au témoin s’il connaissait quelques-unes des chansons N°1 de Michael Jackson.

Il a répondu Beat It, Billie Jean, Man in the Mirror, Heal the World, I just can’t stop loving you.
Arthur Erk a expliqué que pour être un album d’or il doit se vendre 500.000 exemplaires, pour être un album de platine c’est un million qui devait être vendu et pour le diamant c’est 10 millions d’exemplaires qui doivent être vendus.
Arthur a dit qu’il demandait normalement 475 $ de l’heure et a expliqué qu’il avait travaillé un peu plus de 200 heures pour le procès.
Il a effectué des travaux sur les royalties (redevances) pour Michael Jackson dans le milieu des années 80. En 1983, il l’avait fait pour Thriller, l’un des albums le plus vendu de tous les temps.
« Quand vous avez ce nombre de ventes, il y a habituellement de l’argent, ce qui signifie qu’ils ne sont pas payés selon le contrat. » a expliqué Arthur Erk.
Quand le manager de Michael Jackson, John Branca, cherchait à acheter le catalogue des Beatles avec 4000 chansons, Arthur Erk avait été engagé pour déterminer sa valeur.
« Nous appelons la part nette des éditeurs, le montant qui reste pour l’éditeur après avoir payé tous les co-auteurs et tout le monde. » a déclaré Erk.
« C’était notre travail d’aller voir le milliardaire australien Robert Holmes qui possédait le catalogue. »
« Nous l’avons évalué à 40 millions de $, lui l’avait évaluer à 49 millions mais il ne voulait pas vendre la chanson « Penny Lane » des Beatles (titre des Beatles sorti en 1967) car un membre de sa famille portait ce nom. » a ajouté Arthur Erk.
L’accord s’était fait sans cette chanson. Arthur Erk a dit que Michael Jackson était assez intelligent pour garder ses propres droits d’auteur.
Brian Panish: « Lorsque quelqu’un meurt, que se passe- t-il? »
Artur Erk: « La durée d’enregistrement moyen pour les hommes est de 75 ans. Michael Jackson a perdu 25 années de revenus de droits d’auteur. «Plus longtemps vous vivez, plus longtemps les droits d’auteur s’appliquent » ajoute-t-il.
Il a évalué les lieux de la tournée, le film qui devait l’accompagner, le merchandising (t-shirts, chapeaux), le sponsoring (la publicité, possibilité d’affichage d’un panneau publicitaire à l’Arena)
Il a aussi calculé ce que Michael Jackson aurait fait sur un spectacle thématique et ce qu’il aurait gagné éventuellement comme royalties supplémentaires sur les « grands droits ».
Il a raconté son expérience dans le business. Il dit qu’il avait travaillé avec beaucoup d’artistes, à propos de la propriété intellectuelle, la gestion du business et les royalties.
Il a dit que la société Bravado était la plus grande société de merchandising. Il a examiné le budget d’AEG live qui était prévu à la base pour 30 shows de This is It .
Arthur Erk a revu les dépositions, le contrat entre AEG live et Michael Jackson, la manière dont il avait été signé, les témoignages du procès, les contrats de Kenny Ortega et de Karen Faye.
Il a lu les mails concernant les plans d’AEG, les budgets, les notes écrites par Michael Jackson, le témoignage de Kenny Ortega concernant le possible succès futur de Michael Jackson dans l’industrie cinématographique.
L’expert a dit qu’il avait vu des preuves qui montraient que Michael Jackson voulait faire des spectacles à Las Vegas et qu’il voulait enregistrer de la musique dans le futur.
Il a évalué la valeur numérique (en chiffres) des pertes possibles basées sur des estimations extrêmement prudentes.
Brian Panish: « Pourquoi parlez-vous d’analyse prudente? ».
Arthur Erk: « Parce que j’ai utilisé les chiffres du budget d’AEG que j’ai interprétés (traduits) ».

Arthur Erk utilisé plusieurs des mails de Randy Phillips pour montrer les projets d’AEG live concernant les prochaines tournées. Dans un mail, Randy Phillips avait dit que Michael Jackson avait vendu 750 000 tickets en 5 heures.

AEG Live avait préparé des budgets, l’un était basé sur un taux de change de 1,45 $ et l’autre sur 1,65 $ car ils utilisaient livres sterling. (GB)
Il a dit que AEG live avait déterminé le revenu brut de la vente des billets et du merchandising en se basant sur 30 shows et non 50.
L’O2 Arena dispose de 20 000 places. Ils avaient vendu 750 000 billets pour les 50 shows. Arthur Erk a dit que 1,4 % de la population britannique avait acheté des billets.
Brain Panish: « Comment évaluez-vous le prix des billets? »
Arthur Erk: « Nous avons pris les 5 premiers tours et avons calculé le prix moyen des billets ».
Arthur Erk a montré un diagramme avec des projections des places qu’ils auraient pu vendre si Michael Jackson avait fait une tournée en Grande-Bretagne, en Europe centrale, en Asie, en Australie et aux USA.
Sur cette base il a estimé qu’ils pouvaient vendre 12,9 millions de places pour 5,9 milliards de personnes ce qui aurait généré un revenu de 452 155 095 $ pour Michael Jackson.
Il n’a pas pris en compte les tournées précédentes car Michael Jackson avait dit que This is it était la dernière tournée.
Il a dit que les albums de Michael Jackson s’étaient bien vendus dans le monde, les ventes avaient doublé ou tripler.
Arthur Erk a expliqué que le niveau 1 de son diagramme était ce que Michael Jackson était assuré de se faire sans spéculation, sur base d’une estimation très prudente.
La rangée 1 est le niveau des grands artistes comme: U2, Madonna, Bruce Springsteen, Bon Jovi.

« MJ est dans une classe à part, The King of Pop, personne n’est arrivé à ce niveau-là » a jouter Arthur Erk.
Le Billboard est le magazine de l’industrie musicale qui a un classement sur les recettes (Box-office, hit-parade) pour les concerts.
Dans les 25 premiers réalisant un chiffre d’affaires brut en 2009, Paul McCartney avait 10 shows , mais était le 3ème réalisant un chiffre d’affaires brut, puisque il avait des billets très chers et dans de grands lieux.
Seulement deux artistes ont vendu à guichets fermés en 2009 : U2 et Madonna. Billy Joel et Elton John étaient presque sold out, a dit Arthur Erk.
Il a calculé le prix moyen du billet à 108.08 $ pour Michael Jackson « Il était au sommet de la pyramide » a estimé l’expert.
Brian Panish a demandé si le prix pouvait être plus élevé. Il a dit qu’AEG Live ne s’attendait pas à cette demande sauvage.
La demande était tellement forte qu’ils pouvaient probablement vendre les billets à un prix beaucoup plus élevé et toujours le faire à guichet fermé.

Estimation du total des dommages économiques, projetée selon cette perspective : 1.511.182.374 de dollars (plus d’un milliard et demi de dollars) pour la perte des capacité de gain économique de Michael Jackson en se basant sur un montant d’un ticket à 200 $ moins les frais de Michael Jackson .
Total des revenus estimés sur la base d’un ticket vendu au prix de 108,18 $ : 1.261.745.023 $.
Erk a analysé 5 catégories : la tournée, le merchandising, les sponsors, les spectacles de las Vegas et les royalties (« redevances » de Las Vegas.)

Arthur Erk a ensuite calculé le niveau 2 de son diagramme, qui concerne les revenus futurs que Michael Jackson auraient probablement faits dans les affaires.
Dans cette nouvelle projection, il avait prévu pour Michael Jackson une tournée moins grande, un période sans rien, puis une tournée encore plus petite et son déclin à partir de là jusqu’à l’âge de 65 ans.
Dans cette prévision, l’expert a projeté que Michael Jackson aurait fait 260 shows avec une moyenne de 2 par semaine. Il a dit que Michael Jackson était beaucoup plus grand que n’importe quel artiste.

La chanteuse Beyonce avait un contrat de sponsoring avec la marque Pepsi de 50 millions de $ en 2012. Le revenu brut de sa récente tournée a été de 119 500 000 $.
Le revenu brut estimé de la tournée This is it de Michael Jackson (pour 2009 et 2010): 638.976.138 $.
Arthur Erk a fait un calcul en se basant sur le contrat de sponsoring de Beyonce avec Pepsi et en est arrivé à : 267 354 032 $.
A cela, il a ajouté 50 millions de $ venant des contrats de sponsoring pour les vêtements et est arrivé à 317 354 032 $.
Il a dit qu’il ne pouvait pas comparer la chanteuse Beyonce avec Michael Jackson. « Il était le roi de la pop, il n’y avait personne comme lui. » a-t-il ajouté.
Projection de revenu pour Michael Jackson : – 269 millions de $ pour les spectacles de Las Vegas. C’étaient pour des shows à Las Vegas après sa mort auxquels il ne devait pas participer.

Les royalties (redevance) pour l’utilisation de la musique auraient représenté 5 % des recettes soit 102 millions de $ de bénéfice au total.
Ensuite il a calculé les pertes futures :
Sur 37 mois : entre 1.127 et 1.511 milliards de $
Sur 48 mois entre 1.462 et 1.96 milliards de $

Frais d’honoraires : les avocats du milieu du divertissement, le directeur commercial et le gestionnaire du personnel (manager).

Arthur Erk a calculé que Michael Jackson aurait eu 20% de ses dépenses en frais d’honoraires.
Perte future moins les honoraires professionnels : frais de 10 % entre 1,014 milliards $ à $1,764 milliards ; frais de 20 % entre $ 901, 600,000 à 1,568 milliards $
Il a dit que les économistes et les experts comptables d’AEG pensent qu’il n’y aurait pas eu de perte sur le revenu dans le futur. Arthur Erk n’est pas d’accord avec eux.
Arthur Erk n’a pas calculé combien d’argent Michael Jackson aurait pu gagner avec les films. Il a dit que c’était mieux de laisser au jury de décider.
Arthur Erk avait calculé 4 autres tournées jusqu’en 2024. Recettes prévues pour Michael Jackson en Merchandise 79.407.278 $.
Brian Panish n’avait plus d’autres questions pour Arthur Erk.
C’est ensuite l’avocate d’AEG live, Sabrina Strong, qui a fait le contre-interrogatoire du témoin.
Arthur Erk a dit qu’il passait la moitié de son temps à la gestion d’entreprise et l’autre à vérifier la conformité des royalties.
Dans une large mesure il a dit qu’il faisait des estimations sur les tournées mais qu’il n’était pas un directeur de tournées.
Arthur Erk a témoigné qu’il avait préparé le budget de la tournée auparavant. Mais dans sa déposition il a dit que le budget de la tournée n’était pas dans ses responsabilités.
Sabrina Strong a dit qu’Arthur Erk avait estimé que Michael Jackson ferait 260 shows pour This is it et 4 tournées après ça.

Elle lui a demandé si ce n’était pas trop, Arthur Erk a répondu non.
Arthur Erk: « Je me suis appuyé sur ce que aurait dû être un expert, et les chiffres de AEG. »
Arthur Erk n’a jamais rencontré Michael Jackson.

Sabrina Strong lui a demandé s’il avait eu des conversations personnelles avec lui sur ses projets futurs. Il a répondu que non.
La firme d’Arthur Erk a passé entre 650-700 heures pour des efforts totaux de tous les employés de la société, y compris ses 200 heures, dans cette affaire ;

Sabrina Strong: « Si Michael Jackson n’était pas décédé en 2009, vous estimez qu’il serait parti en tournée 3 ans de plus, 4 tournées en plus et après ça jusqu’à l’âge de 66 ans c’est juste ? »
Arthur Erk: « 4 autres tournées jusqu’à 66 ans, c’est mon opinion professionnelle. »
Sabrina Strong: « Au moment où Michael Jackson est décédé, This is it devait comporter 50 spectacles, c’est juste ? »
Arthur Erk: « Pour la 1ère partie, oui »
Arthur Erk a dit que This is it avait vendu 750 000 tickets en 5 heures, 525 000 personnes qui attendaient pour acheter des billets. « cela n’avait jamais été fait auparavant, et cela n’a jamais été refait. » a témoigné Arthur Erk
Arthur Erk a dit qu’il avait subi un triple pontage avant de faire sa déposition.
Pour ses projections, Arthur Erk a supposé que Michael Jackson était en bonne santé.
S’il avait vécu, je crois qu’il aurait effectué les spectacles. » a témoigné Arthur Erk.
« Je crois que s’il avait vécu, il serait remonté sur la scène. » a-t-il ajouté.
Sabrina Strong: « Vous n’avez pas tenu compte que Michael Jackson prenait du Demerol régulièrement ? »
Arthur Erk: « Non »
Arthur Erk a déclaré qu’il n’avait pas tenu compte que Michael Jackson prenait du Propofol ni qu’il avait abusé de médicaments ou en était dépendant. »
« Je ne sais pas s’il était un toxicomane. » Il n’avait pas vu le dossier médical.
Il a dit qu’il n’aurait pas changé d’avis s’il avait su que Michael Jackson prenait du Propofol.
Sabrina Strong a demandé si Arthur Erk savait que Michael Jackson avait été condamné à verser 5 millions de dollars pour rupture de contrat pour les concerts Millenium.
Arthur Erk a répondu que Marcel Avram était le promoteur. « Et il a aussi passé quelques temps en prison. »

Sabrina Strong a montré un jugement concernant la rupture de contrat.
« Est-ce que M. Jackson a brisé son contrat le 14 janvier 1999 pour ne pas avoir accompli les Concerts du Millénaire? » Le jury avait répondu « Oui »
Arthur Erk a dit qu’il n’était même pas au courant de ce jugement et qu’il ne l’avait pas utilisé pour donner son avis.
Sabrina Strong a présenté plusieurs actions en justice qui concernaient des spectacles que Michael Jackson n’avait pas faits.

Arthur Erk a dit qu’il ne s’était pas renseigné sur les procès précédents.
Sabrina Strong : « Avez-vous pris en compte ses projets ayant échoué au préalable? »
Arthur Erk : « non, il avait besoin de travailler. »

Arthur Erk a dit n’avoir pas tenu compte que Michael Jackson n’avait pas fait de tournées depuis 12 ans ni du témoignage de Prince qui disait que son père ne voulait plus faire de tournées.
Ensuite Sabrina Strong a diffusé un extrait de la déposition de Katherine Jackson du 20 avril 2012, extrait d’une durée de 55 secondes.

Dans la vidéo, Katherine Jackson dit qu’elle avait été surprise quand son fils avait annoncé les concerts de Londres. « C’était toujours une plaisanterie car il ne voulait plus faire le Moonwalk sur scène à 50 ans. » a dit Katherine Jackson.
Sabrina Strong a demandé si l’avis de Arthur Erk était basé sur de la pure spéculation.

Il a répondu que ce n’était pas de la spéculation, il était sûr que Michael Jackson aurait fait les shows.

Sabrina Strong: « Monsieur Erk, savez-vous que M. Jackson a dépensé plus de 570 000 $ par mois pour vivre entre janvier 2000 et juin 2009? »
Arthur Erk: « Je ne le sais pas. »
Arthur Erk s’est fondé sur une note pour fournir la consommation mensuelle de Michael Jackson.

Sabrina Strong a montré des notes manuscrites s’élevant à 570 000$.
Sabrina Strong a dit qu’il n’y avait des témoignages que Michael Jackson était un grand voyageur ( lourd ), qu’il utilisait des avions charters et qu’il allait dans les plus beaux hôtels, où il louait des ailes entières.
L’audience s’est achevée pour la journée et reprendra demain pour une demi-journée.

NB : Nouvel incident au tribunal à l’audience :
Sans la présence du jury, la juge a dit que quelqu’un avait pris des photos de la salle d’audience et/ou du jury à travers la fenêtre de la salle d’audience. Elle a exhorté tout le monde a ce que les photos ne soient pas autorisées dans la salle d’audience ni au tribunal. Les fenêtres sont maintenant couvertes et le Sheriff fait une enquête. La juge a dit au jury qu’il pourrait y avoir de nouvelles procédures pour les protéger, mais qu’elle ne voulait pas en discuter pour l’instant.

Sources : ABC7 Court News

Compte-rendu réalisé par Jadzzia « Carine » MJ pour MJBackstage

0 Commentaires

Laisser une réponse

CONTACT US

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi

©2020 MJBackstage - Fan Club Belge de Michael Jackson - All rights reserved

Site réalisé par l'équipe du site Michaelizer

LES AMIS DU MJBACKSTAGE

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?