3 juin 2013 – Procès AEG

22ème jour de procès aujourd’hui.

Aucun membre de la famille Jackson ne semble être présent aujourd’hui.
Reprise et cela pour deux jours encore du témoignage de Paul Gongaware d’AEG live.

Depuis mardi passé, Paul Gongaware est interrogé par les avocats.
Marvin Putnam de la défense reprend l’interrogatoire.
Les 1ères questions sont centrées sur le planning des dates de concerts pour « This is it ».

On a montré au jury un planning avec les 50 dates du show.
En juillet 2009, il y avait 8 shows programmés, 10 shows en août et 9 shows en septembre. Aucune autre date programmée pour 2009 ensuite. En 2010 pour le mois de janvier et février 10 shows et pour le mois de mars 2010, 3 shows. Pas de concert se suivant deux jours d’affilée. L’O2 Arena avait d’autres engagements pour octobre et décembre 2009, c’est pour cela qu’il n’y avait aucune date prévue pour « This is it » ces deux mois-là.

Marvin Putnam: « c’était un programme rigoureux? ».
Paul Gongaware: « Non, pas du tout ».
Paul Gongaware s’est rappelé que, pour la tournée d’ HIStory, ils avaient fait 10-12 shows par mois, selon les pays, alors que celui-ci était à Londres uniquement.
Marvin Putnam a demandé à Paul Gongaware si Michael Jackson était à l’aise avec toutes les dates de représentations.
Paul Gongawar : « Oui, j’avais vu toutes les dates avec lui » a déclaré Paul Gongaware.
« Bugzee, le manager de la tournée, avait un grand calendrier sur le mur » a expliqué Paul Gongaware.
On a montré au jury un mail disant que Gongaware avait travaillé avec un membre du personnel (sa secrétaire en mars 2009) pour établir un calendrier pour Michael Jackson. Il voulait que les couleurs soient changées. (suggérant qu’elle devait concevoir un calendrier de concert en utilisant la couleur brun clair pour les dates de shows, tout en attirant l’attention sur ses jours de repos) .
Mail de Paul Gongaware à sa secrétaire : « Trouve une solution pour qu’on ait l’impression qu’il ne travaille pas beaucoup ».
Marvin Putnam lui a alors demandé s’il essayait de tromper Michael Jackson.
« Non, j’essayais que ce soit clair. J’essayais juste le faire comme je le voulais. » a réagi Gongaware.
Il a expliqué qu’ils avaient changé les dates des spectacles quatre fois et qu’ensuite Michael Jackson était à l’aise avec le planning des shows.
Paul Gongaware a dit ne pas s’être intéressé à l’âge de Michael Jackson. « Il avait l’air d’être super pour moi. C’était un spectacle fixe, il n’avait pas à voyager (à changer de ville). »
Gongaware n’a jamais douté des aptitudes de Michael Jackson sur « This is it ». Il a cité des succès précédents de Michael Jackson, par exemple le concert en plein air à Bangkok où il faisait chaud et humide et où Michael avait fini le show sans problèmes.
« Quand c’était à lui d’y aller, il y allait » a souligné Paul Gongaware.

Paul Gongaware: « La raison pour laquelle Michael Jackson voulait retarder le 1er spectacle était qu’il voulait plus de temps pour répéter à l’O2 Arena où les spectacles auraient lieu ».
Paul Gongawarea  dit que Michael Jackson et Kenny Ortega devaient décider ensemble du calendrier des répétitions.
Paul Gongaware a expliqué que Michael Jackson n’avait pas l’obligation d’assister aux répétitions, car cela ne faisait pas partie de son contrat. Il a dit n’avoir jamais obligé un artiste à répéter.

 
Concernant le mail de Paul Gongaware où il avait traité Michael Jackson de paresseux, il a dit qu’il avait mal choisi ses mots, et qu’il voulait dire que Michael Jackson n’aimait pas répéter.

 
Marvin Putnam: « Pourquoi n’étiez-vous pas inquiet? »
Gongaware: « Quand les lumières de la maison étaient allumées, il répétait ».

Ensuite ils ont décrit des parties du show.
Pour la scène d’ouverture, Paul Gongaware a dit que Michael aurait été vêtu d’un costume lumineux en « LED » comme un téléviseur, projetant sur lui un court film sur les temps forts de l’histoire.
« Michael aurait dû être plus bas sur la scène » a précisé Paul Gongaware. Il a appelé le costume en « LED », le costume de « l’homme de la lune »( Moon Man), mais Ortega l’appelait « Homme lumière » Light Man).
Marvin Putnam a présenté de quelle manière le costume en « LED » pouvait fonctionner. Les images ne sont pas dans le documentaire de « This is it » parce que c’étaient les premières étapes de la préparation.
Paul Gongaware a dit que la 1ère idée était de faire flotter Michael Jackson au-dessus du public mais ils ne pouvaient pas le faire fonctionner. Ils ont donc décidé de le descendre plus bas vers la scène.
Paul Gongaware a dit que le grand écran à l’arrière de la scène était compatible avec la 3D. « On aurait donné au public des lunettes 3D au moment où il entrait pour voir le show » a-t-il expliqué.
Les chansons 3D auraient été Thriller, Earth Song et Smooth Criminal.
On a montré un mail de Kenny Ortega à Paul Gongaware disant que Michael Jackson avait de grands rêves pour le show. Il voulait faire le plus grand, le meilleur spectacle live qui ait jamais existé.

Marvin Putnam a montré une série de mails de Kenny Ortega à Paul Gongaware demandant de conclure un contrat avec le chorégraphe Travis Payne.
Réponse de Gongaware à ce mail : « Ce n’est pas l’argent d’AEG, c’est l’argent de Michael Jackson donc il faut beaucoup de temps pour obtenir les contrats. »
La défense a essayé de prouver que tout l’argent dépensé était en réalité l’argent de Michael Jackson et non d’AEG, tout comme pour le Dr Murray.
À un moment donné, Paul Gongaware a dit qu’il avait appris de Michael Jackson que son médecin s’appelait Murray. « Il est venu vers moi et m’a dit qu’il voulait son médecin personnel sur la tournée. »

Paul Gongaware a dit avoir suggéré à Michael Jackson de prendre un médecin agréé à Londres qui connaîtrait la configuration du terrain, en cas de nécessité.
Michael Jackson avait répondu : « C’est la machine, nous devons prendre soin de la machine. Je veux Conrad ».
Marvin Putnam: « Avez-vous été surpris qu’il veuille prendre son médecin en tournée? »
Paul Gongaware: « Non ».
Marvin Putnam : « Pourquoi pas? ».
Paul Gongaware : « Il avait des médecins auparavant ».
Paul Gongaware a expliqué que d’autres artistes prenaient aussi des médecins, donc il n’était pas le seul et cela ne l’avait pas surpris davantage.
Paul Gongaware a dit avoir déjà travaillé auparavant dans une tournée où un artiste avait des chiropraticiens, mais il ne se rappelait pas qu’un artiste ait pris un médecin.

Marvin Putnam: « Etiez-vous inquiet que Michael Jackson puisse avoir un problème de santé?»
Paul Gongaware: « Non ».
Marvin Putman : « Pourquoi pas? ».
Paul Gongaware : « Il semblait bien pour moi, il avait eu un examen médical et l’avait réussi.»

Paul Gongaware a dit que l’idée de prendre un médecin à Londres était dû au coût ; payer un médecin à plein temps était beaucoup plus cher que d’embaucher un docteur sur place.

Par rapport aux propos de Michael Jackson demandant de prendre soin de la machine, Paul Gongaware a dit comprendre que Michael Jackson devait être prêt chaque nuit pour monter sur scène.
Paul Gongaware a déclaré que le Dr Murray avait déjà traité Michael Jackson pendant environ trois ans avant 2009. Il savait que le médecin était de Las Vegas mais il avait dit qu’il était à Los Angeles.
Paul Gongaware a dit qu’il avait alors appelé le Dr Murray pour travailler sur un contrat.

Paul Gongaware a témoigné qu’il n’avait pas le numéro de téléphone direct de Michael Jackson, et qu’il passait par Michael Amir Williams, l’assistant personnel de Michael Jackson, pour le rejoindre.

Paul Gongaware a ensuite appelé le Dr Murray de la part de Michael Jackson disant que le chanteur voulait l’emmener à Londres. « Combien voulez-vous être payé pour cela ?» a demandé Paul Gongaware .
Paul Gongaware a dit qu’il pensait que le Dr Murray s’attendait à son appel et qu’il était au courant du désir de Michael Jackson de l’emmener en tournée.
« Il avait dit avoir besoin de 5 millions de dollars » s’est rappelé Gongaware « Il a dit qu’il devrait fermer 4 cliniques, qu’il allait devoir licencier des gens et que c’était pour cela qu’il avait besoin de 5 millions de $. »
« C’était ridicule » a dit Paul Gongaware au sujet du montant demandé par le Dr Murray. «C’était beaucoup d’argent pour quelque chose comme ça, et Michael Jackson ne pouvait pas se le permettre. »
Paul Gongaware a dit avoir répondu que cela n’allait pas marcher. C’était la première fois qu’il parlait avec le Dr Murray.

Paul Gongaware a dit avoir appelé Michael Amir Williams pour qu’il rapporte à Michael Jackson ce que le médecin avait demandé pour partir en tournée.
« Nous ne pouvions pas nous le permettre » a déclaré Paul Gongaware. Il a aussi informé Randy Phillips et Frank DiLeo, le manager de Michael Jackson à l’époque, des sommes demandées par Murray.

Marvin Putnam: « L’auriez-vous fait si Michael Jackson vous l’avait demandé ? ».
Paul Gongaware: « Non »
Marvin Putnam: « Aviez-vous envisagé d’amener un médecin en tournée? ».
Paul Gongaware: « Je ne pensais pas qu’il en avait besoin d’un, nous n’en avions pas sur la tournée HIStory et il était très bien. »

Gongaware a ajouté que les gens qui étaient sollicités pour travailler avec l’artiste réclamaient souvent d’importantes sommes d’argent en pensant que Michael Jackson pouvait se le permettre.
Paul Gongaware a dit qu’il ne pensait pas que c’était nécessaire de mener des vérifications sur les antécédents sur tous ceux qui travaillaient en étroite collaboration avec Michael Jackson, il n’était pas inquiet par le passé de Murray parce qu’il avait été recommandé par l’artiste.
Le Dr avait des retards de payement de pension alimentaire pour ces enfants et des menaces de saisies avant de travailler pour Michael Jackson.

Paul Gongaware a ajouté : « C’était le médecin de Michael, Michael le voulait et c’est tout ». Il n’a pas cherché à en savoir plus sur l’identité de Murray car, a-t-il déclaré « Je n’allais pas dire à Michael Jackson qui il devait choisir comme médecin. Je m’attends juste à ce que les médecins aient un sens éthique, l’aspect financier de leur vie ne devrait pas affecter leur jugement professionnel.»

L’audience a été suspendue. Pendant une vingtaine de minutes après la reprise, un juré s’est senti mal. (C’est le juré 12). Un des autres jurés, une femme qui est infirmière est allée l’aider. (le juré a pris une collation et est ensuite retourné s’asseoir après que la juge se soit assurée qu’il allait bien.)
Suite à cet incident le greffier de la Cour a annoncé une pause de 10 minutes.

Paul Gongaware a dit n’avoir jamais enquêté sur le passé des personnes qu’il avait embauchées et a déclaré que s’il l’avait fait pour le Dr Conrad Murray, ce serait sorti de l’ordinaire pour lui.
Paul Gongaware a expliqué que Michael semblait bien et qu’il n’avait jamais eu l’impression que Michael Jackson avait replongé dans son addiction ou qu’il avait de nouveau besoin d’analgésiques. Il a ajouté que Michael Jackson avait toujours été mince.
« Ce n’était pas surprenant qu’il veuille un médecin » a-t-il ajouté.

Paul Gongaware, ami avec le Dr Finkelstein, lui avait demandé son avis sur le salaire qu’on pouvait demander pour ce type de mission, il avait proposé 10 000 dollars par mois. Le Dr Finkelstein avait déclaré qu’il était prêt à le faire gratuitement car il gardait de très bons souvenirs de la tournée.
Paul Gongaware avait ensuite reçu un deuxième appel téléphonique en ce qui concerne le Dr Conrad Murray de la part de Michael Amir Williams, qui lui expliquait qu’il était temps de se mettre d’accord sur le contrat du médecin. Paul Gongaware avait entendu Michael Jackson, présent dans la voiture à ce moment-là, déclarer : « Propose 150, propose 150. ». Paul Gongaware avait alors compris qu’il s’agissait de 150 000 dollars par mois. Il avait appelé Murray pour l’informer qu’il était autorisé à lui verser cette somme. Le médecin avait répondu ne pas pouvoir accepter dans ce cas parce que ce n’était pas assez.
Quand Paul Gongaware lui avait dit que l’offre venait directement de Michael Jackson, Murray avait accepté.
Paul Gongaware a déclaré que Michael avait approuvé le montant de l’indemnité. « Michael m’avait dit d’offrir 150.000 » a rappelé Gongaware. « Et c’est ce que j’ai fait.»
Gongaware avait demandé au médecin comment il comptait obtenir le permis d’exercer à Londres et Murray lui avait répondu de ne pas s’inquiéter pour ça.
Le médecin avait demandé une maison de 3 chambres pour les concerts de Londres et avait déclaré qu’il aurait sans doute besoin d’un ou une assistant(e) et du matériel médical, sans donner plus de détails.
Ensuite, Paul Gongaware a informé Michael Amir Williams par mail de l’issue des négociations : « C’est ok pour 150.000 par mois, comme demandé par Michael Jackson ». Paul Gongaware a dit n’avoir reçu aucune réponse à ce mail.
Paul Gongaware a dit n’avoir aucune formation médicale et ne pas être qualifié pour dire à Conrad Murray comment soigner Michael Jackson.
Paul Gongaware a été montré un mail envoyé moins d’un mois avant la mort de Jackson, dans lequel les tabloïds spéculaient que chanteur souffrait d’un cancer. Il a incité la société à ne pas réagir car il souhaitait que la prestation de l’artiste parle d’elle-même et fasse taire les sceptiques. « Avec Michael Jackson, il ne faut pas répondre à la presse » a-t-il dit.

 En ce qui concerne le mail de Randy Phillips envoyé à Paul Gongaware disant de supprimer des scènes où Michael Jackson apparaissait trop « squelette », Paul Gongaware a dit n’avoir rien retiré du film.
Marvin Putnam: « Avez-vous retiré quelque chose de ce film? »
Paul Gongaware: « Non ».
Marvin Putnam a montré un extrait de « This is it » avec le making of Thriller en 3D où Michael Jackson portait une veste rouge dans laquelle il semblait très maigre.
Marvin Putnam: « Avez-vous essayé de modifier la manière dont M. Jackson présentait, ou son apparence ? ».
Paul Gongaware: « Non ».
Paul Gongaware a dit ne pas se souvenir si la séquence avait été supprimée en raison de la façon dont Michael Jackson apparaissait. «Nous laissons juste les images parler d’elles-mêmes. » a-t-il dit.
Paul Gongaware a réfuté l’idée que le film présentait une vision « fausse/ truquée » de l’artiste.

 
Paul Gongaware a dit ne pas savoir pas si quelqu’un était responsable de la nutrition de Michael Jackson, ajoutant que la tournée serait exigeante et épuisante.
Paul Gongaware a dit avoir rencontré une fois le Dr Murray à la maison de Carolwood de Michael Jackson et une autre fois par hasard au Forum, au cours de la répétition.
Il y avait une réunion prévue pour discuter de la nutrition de Michael Jackson avec Randy Phillips, Kenny Ortega, le Dr Murray, Michael Jackson, Paul Gongaware et Franck DiLeo.
Marvin Putnam: « Vous souvenez-vous si quelqu’un dans cette rencontre a suggéré au Dr Murray comment il devait soigner Michael Jackson ? »
Paul Gongaware: « Non ».
Paul Gongaware a dit que ni le Dr Murray ni Michael Jackson n’avaient parlé du traitement que recevait le chanteur. La réunion portait sur la nutrition, les vitamines, et la thérapie.

Paul Gongaware a dit ne pas savoir que le Dr Murray donnait à Michael Jackson du Propofol et n’en avoir entendu parlé qu’après la mort de Michael Jackson.
Paul Gongaware a déclaré que le Dr Murray était vraiment engagé lors de la rencontre, il semblait être quelqu’un de très intelligent et qui voulait prendre bien soin de Michael Jackson.
C’était la première fois que Paul Gongaware l’avait rencontré. Il n’y avait aucun signe qui supposait que Michael Jackson allait être mal soigné par ce médecin.
« Michael Jackson était intéressé par la réunion, attentif, il semblait heureux que nous fassions cette réunion » a estimé Paul Gongaware.
« C’était un médecin, il aurait su mieux que quiconque comment soigner son patient» a dit  Paul Gongaware au sujet du Dr Murray.

Quant au mail de Paul Gongaware disant que c’était AEG live et pas Michael Jackson qui payait le Dr Murray, il a dit qu’il s’était trompé. « Michael Jackson aurait payé son salaire, mais AEG aurait avancé l’argent » a témoigné Paul Gongaware.
Paul Gongaware a dit ne pas se souvenir pas d’avoir écrit / reçu le mail, mais il n’a pas nié non plus l’avoir fait.
« Michael Jackson payerait son salaire, mais AEG avancerait l’argent» a insisté Paul Gongaware.

Quant à la question de savoir si Michael Jackson avait l’habitude d’être en retard, Paul Gongaware a déclaré que le chanteur travaillait en fonction de son propre calendrier, qu’il faisait les choses à sa manière.
Paul Gongaware a semblé comprendre que Michael Jackson avait engagé un entraîneur de son choix pour se préparer pour la tournée, Louis (Lou) Ferrigno. « J’avais un contrat avec lui. Il était censé être payé une certaine somme d’argent par séance » a déclaré Paul Gongaware sans donner plus de détail.

Marvin Putnam a montré un autre mail de Travis Payne, il proposait une table de massage de 2 mètres pour le vestiaire de Michael Jackson. Paul Gongaware a dit qu’il n’était pas insensible aux soins.

Concernant le mail de Bugzee disant que Michael Jackson avait besoin « d’un cheeseburgers, des gosses et de la bière » Gongaware a dit que Bugzee plaisantait, selon lui Bugzee se souciait beaucoup de Michael Jackson.

Paul Gongaware a témoigné qu’il ne se rappelait pas avoir eu des inquiétudes au sujet de la santé de Michael Jackson ou des analgésiques qu’ils prenaient à compter du lundi 15/06/09, soit 10 jours avant le décès de Michael Jackson.

 Il a rappelé que le 19.06.09, il était en dehors de la ville et que c’était le jour où Michael Jackson avait eu des frissons pendant les répétitions, apparemment il était malade.
La réunion portait sur ce qui s’était passé cette nuit-là et le Dr Murray devait être présent, « Michael Jackson était son seul patient » a déclaré Paul Gongaware.
Paul Gongaware a dit qu’il croyait que Michael Jackson voulait faire la tournée. Il a dit ne pas se rappeler si quelqu’un avait parlé d’arrêter les spectacles ou de « débrancher la prise ».
Marvin Putnam: « Est-ce que quelqu’un vous a dit à ce moment-là que MJ avait besoin d’un spécialiste en toxicomanie? ».
Paul Gongaware: « Non ».
Marvin Putnam: « Est-ce que quelqu’un vous dit qu’ils étaient préoccupés par les soins que le Dr Murray donnait à Michael Jackson ? ».
Paul Gongaware: « Non ».
Paul Gongaware a dit que le 20/06/09, il ne pensait pas que la santé de Michael Jackson se détériorait. « Randy Phillips et moi étions concernés par le bien-être de Michael Jackson » a-t-il ajouté.

Marvin Putnam a interrogé Paul Gongaware sur un incident qui était arrivé au Forum de Los Angeles quand Michael était arrivé en retard. Karen Faye a dit que Paul Gongaware avait crié sur Michael Jackson parce qu’il était arrivé en retard et qu’il avait dit à son assistant d’aller chercher Michael Jackson.
Il a formellement démenti cet incident : « Ce n’est jamais, jamais arrivé » a-t-il dit en secouant la tête.

Demain dernier jour d’audience pour Paul Gongaware. Le témoin suivant, semble-t-il, est Randy Philips, le président directeur général d’AEG live. Aucune date n’est prévue pour la suite du témoignage de Karen Faye.

Il n’y aura pas d’audience ce vendredi .

Sources :@ ABC7Courts, Anthony McCartney (AP ),et Corina Knoll et Jeff Gottlieb ( Los Angeles Times ) .

Compte-rendu réalisé par Jadzzia « Carine » MJ pour MJBackstage.

0 Commentaires

Laisser une réponse

CONTACT US

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi

©2020 MJBackstage - Fan Club Belge de Michael Jackson - All rights reserved

Site réalisé par l'équipe du site Michaelizer

LES AMIS DU MJBACKSTAGE

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?